Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La survie de Paul VI et son retour à Rome

La survie de Paul VI et son retour à Rome

Le vrai Troisième Secret de Fatima reconstitué


Le collectif survivantiste, sur le sosie

Publié par Jean-Baptiste sur 2 Avril 2016, 07:16am

Le collectif survivantiste a écrit, dans l'un de ses derniers article, que Paul VI est vraiment mort, mais que son retour fera suite à sa résurrection physique : j'ai déjà parlé de cette ânerie. Maintenant, il affirme également que le sosie de Paul VI n'a pas existé...

Sur mon blog, un membre de ce collectif a publié plusieurs commentaires (il y a plus d'un an), où il contestait que la personne assise sur la Sedia gestatoria dans telle ou telle vidéo fût un sosie : il affirmait que c'était le vrai Pape, sans donner aucun argument valable. J'avais donc bloqué les commentaires car j'étais las de son hystérie pénible, dénuée de tout argumentaire. Dans son article en revanche, il tente de donner des arguments : en particulier, le vrai Pape aurait sur le front une sorte de cicatrice (en tout cas un trait) qui se retrouve chez le supposé sosie ; mais aussi, il aurait une tache sur l'oeil gauche (qui se retrouve là encore chez le sosie).

Quant à la cicatrice, il est facile de répondre que les opérations chirurgicales l'ont ajoutée : je ne vois pas le problème ! C'est bien le but de l'opération ! Quant à la tache sur la pupille, j'ignore si c'est possible car il s'agit d'une opération des yeux, forcément plus délicate. C'est peut-être possible sur une lentille mais je ne crois pas que cela ait été fait. Je pense plutôt que la photographie a été retouchée, comme quelques autres dont Theodor Kolberg a parlé. Celle-là a justement l'air importante car elle est en haute résolution et l'on voit bien le détail du visage. C'est même l'une des photos où la différence avec le vrai Pape est la plus nette. Le "collectif survivantiste" fait preuve de mauvaise foi, car il dit que si la tache présente sur la joue gauche de Paul VI est absente de certaines photos (c'est l'une des différences les plus claires entre lui et le sosie), c'est parce qu'il était d'usage à l'époque de retoucher les photos pour rendre les sujets plus beaux. Autrement dit, le collectif utilise l'argument de la "retouche" quand il sert sa théorie, mais le rejette lorsqu'il l'infirme !

Pour ma part, je ne me base pas principalement sur les photographies, dont l'examen est délicat. Mais il est certain que la tache sur la joue gauche fait partie des différences qui ne trompent pas... Même chose pour le nez crochu, parfois bien visible : Frère Vincent de Paul par exemple n'avait encore même pas lu Theodor Kolberg quand il a publié son deuxième livre sur l'Antéchrist (car l'ouvrage de Kolberg a été publié deux ans après), et il remarquait déjà, en suivant sa propre analyse, que le sosie avait un nez crochu de type israélite (tous les juifs n'ont pas un nez crochu, n'entrons pas dans la caricature antijuive), tandis que le Pape Paul VI avait un nez droit de type romain. Il y a donc bien des photographies où l'on voit des différences notables.

Mais les preuves les plus déterminantes à mon sens sont plutôt le sonogramme (très fiable), et plus généralement les différences langagières constatées par Theodor Kolberg. Lui-même germanophone, il a bien vu que le sosie ne savait pas parler allemand, et qu'il ne faisait qu'ânnoner son discours ; contrairement au vrai pape, qui sait parler allemand et français en plus de l'italien. L'auteur de "L'affaire Paul VI", que j'ai déjà eu au téléphone, m'a confirmé que les témoignages qu'il évoquait pour sa part dans son livre étaient bien réels (mais il n'a pas donné l'identité des témoins, par discrétion) : la personne dont il parle (j'aurais du mal à retrouver la page), a bien vu que le prétendu "Paul VI" ne parlait pas français quand il a accueilli le groupe de pèlerins (il ne comprenait rien et a répondu en italien), tandis qu'elle avait connu le vrai Pape, qui lui, parlait très bien français. Je ne vais pas épiloguer...

S'il n'y a "pas eu de sosie", comment expliquer le discours consistorial du 24 mai 1976 prétendant autoriser la nouvelle messe ? Les discours écrits étaient parfois falsifiés, mais les discours oraux ne pouvaient pas l'être (pas dans leur version orale !). Nous laissons au collectif le soin de résoudre ses propres contradictions...

Le collectif survivantiste, sur le sosie
Le collectif survivantiste, sur le sosie

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents