Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La survie de Paul VI et son retour à Rome

La survie de Paul VI et son retour à Rome

Le vrai Troisième Secret de Fatima reconstitué


Le devoir des inférieurs

Publié par Jean-Baptiste sur 1 Mai 2016, 20:31pm

Un jour, un prêtre survivantiste qui n'appréciait pas les remarques que nous lui avions faites sur sa conception erronée et excentrique de la spiritualité (entre autres), déclara dans un sermon (sur les apparitions de Lourdes et l'abbé Peyramale) : "Autrefois, on n'aurait pas osé faire une remarque à un prêtre."

 

Saint Thomas d'Aquin, en commentaire de l'Épître aux Galates), dit exactement le contraire :

"Nous avons là un double exemple : pour le chef, de l'humilité afin qu'il ne dédaigne pas la correction de l'inférieur ; pour les inférieurs, l'exemple du zèle et de la liberté, afin qu'ils ne craignent pas de corriger leurs supérieurs, surtout si leur faute est publique et risque de mettre en péril la foi du plus grand nombre."

(Épître aux Galates II. 11-15)

 

Il est à noter que le péché dénoncé ici (dans l'Épître aux Galates) n'est pas un péché mortel ; donc il est licite de reprendre ses supérieurs même sur des péchés véniels. L'Église n'est pas une secte, et les prêtres ne sont pas des gourous. Le Pape en personne se fait appeler "le serviteur des serviteurs", conformément à la parole du Christ qui a commandé à ses disciples de se considérer ainsi.

En vérité, la formule citée plus haut ("on n'aurait pas osé faire une remarque à un prêtre") est une forme d'excuse pour ne pas devoir s'amender. Mais avec bien des gens, même en prenant des gants de soie, les remarques ne passent pas...

D'expérience, je vous dis : prenez garde aux chapelles indépendantes. Si vous y investissez trop, vous risquez de le regretter. L'esprit d'indépendance n'est pas conforme à l'esprit de l'Église : un prêtre doit demeurer sous l'autorité d'un évêque ; sinon il tombe souvent dans l'orgueil ; et à plus forte raison s'il se prend pour la parole de Dieu, et ne veut pas que ses petits laïcs lui fassent de remarques. Alors, il n'y a personne pour le reprendre de ses fautes : ni supérieur, ni inférieur ! Vous en connaissez beaucoup, des gens dans cette situation ? Même dans la vie laïque, on a souvent des supérieurs et inférieurs pour nous reprendre ; et les prêtres en seraient exempts ? Ce n'est pas ce que dit l'Évangile ni les Pères et docteurs qui l'ont commenté.

Je persiste à dire que c'est souvent dans les chapelles de la Fraternité Saint Pie X qu'on trouve encore la spiritualité la plus équilibrée. Au sein des chapelles indépendantes, ça dévie souvent en partie, à cause du fameux "orgueil sacerdotal". Les prêtres de la Fraternité, eux, ont des supérieurs (certes pas toujours bien inspirés !).

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents