Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La survie de Paul VI et son retour à Rome

La survie de Paul VI et son retour à Rome

Le vrai Troisième Secret de Fatima reconstitué


Réponse d'un frère au collectif survivantiste

Publié par Anonyme sur 3 Mai 2016, 19:55pm

Réponse d'un frère dans la foi au collectif survivantiste

 

Bonjour,

Je réponds à vos justifications qui, sur plusieurs points, ne sont pas recevables et sont contraires à la vérité.

Vous écrivez être « Libres en tout cas de certains racontars du démon qui connaît tellement bien la nature humaine et sait si bien s’y prendre pour asseoir son emprise » et par ailleurs : « Notre exigence est de ne pas travestir la vérité » ; « notre exigence morale est de rechercher la vérité. »

Or, voyez-vous, personne n’aurait parlé de la survie de Paul VI sans ces révélations au cours d’exorcismes, et votre site même n’existerait pas sans elles ! C’est par ce biais, sous protection de la T.S. Vierge Marie (photo miraculeuse du 14 août 1975), que s’est répandu dans le monde catholique d’abord la révélation de l’existence d’un sosie du pape Paul VI (avec divers autres messages), puis surtout la révélation de la survie du vrai pape Paul VI, et pour ce dernier point, ce fut quasi la seule source. D’autres indices sont venus ensuite confirmer ces révélations, mais des indices qui, à eux seuls, ne permettaient pas d’annoncer cette survie (on pense notamment à l’assassinat de Jean-Paul Ier et à ses affirmations quotidiennes révélant n’être qu’un « usurpateur » : des mots terribles dans la bouche d’un pape)...

Prétexter que ces révélations comportent parfois des choses fausses ne doit pas remettre en cause le sérieux et l’authenticité de ces révélations quant aux sujets importants et sans cesse réaffirmés sans contradiction, puisqu’étant dans le cadre de révélations privées, nous savons par l’Écriture sainte que « nos prophéties sont imparfaites », et que nous devons « examiner tout et retenir ce qui est bon » mais néanmoins, « ne pas les mépriser » (saint Paul) comme vous le faites quelque peu… Les démons eux-mêmes ont avoué que sur des points secondaires et surtout lorsque l’exorciste n’était pas assez vigilant, ils avaient pu ne pas dire toute la vérité, mais sur la question essentielle (sosie puis survie de Paul VI) répétée à chaque exorcisme, plusieurs centaines de fois en presque 30 ans, jamais les démons sur l’ordre de Dieu, ne se sont contredits. La possédée expiatrice Rita (qui a un fils prêtre), jusqu’à ses derniers instants, n’a jamais démenti ce message important transmis par elle. Il ne faut pas oublier que le prêtre a le pouvoir et le devoir de faire dire la vérité au démon, de par son ministère d’exorciste, et le rituel romain précise lui-même que « des interrogations sont nécessaires » dans le but d’assurer le succès de l’exorcisme et non pour dialoguer avec le démon de manière futile ou par curiosité. Dans ce cadre là, il est quasi inconcevable que le démon ait pu mentir sur des sujets aussi importants pendant autant d’années et surtout lorsque la possédée était dirigée par des prêtres, donc sous le couvert de l’étole et donc par la puissance de l’Église (le Père Fischer est décédé en 1990, mais les révélations les plus importantes ont été données avant cette date).

 

 

Il est assez stupéfiant de lire la faiblesse de votre « démonstration » couplée à la « certitude » que vous avez que celui qui est mort le 6 août 1978 était bien le pape Paul VI (« d’une manière certaine » écrivez-vous !), mais, selon vous, et absolument sans aucune référence, ce dernier aurait donc ressuscité quelques jours après !? Cette « certitude » est donc uniquement basée sur des photos ! que vous jugez totalement fiables et vous permettant une telle hypothèse, pourtant confirmée par rien d’autre sinon par votre imagination ! Vous choisissez en fait vos « certitudes » puisque le sosie est largement prouvé par certaines photos.

Or, je vous fais remarquer que d’autres témoins disent, quant à eux, et contradictoirement à votre analyse, ne pas avoir reconnu les mains de Paul VI… Mais, surtout, et là c’est très manifeste, l’oreille du profil droit, de celui qui a été présenté en août 1978 sur le catafalque ne correspondait pas au dessin du pavillon de l’oreille du vrai Pape. Cette oreille du profil droit avait un dessin assez caractéristique et de nombreuses photos historiques des années 1965-1969 sont disponibles pour le constater sur des sites comme Gettyimages. Kolberg lui-même reproduit dans son ouvrage « l’imposture du siècle » (consultable en ligne) cette oreille du vrai et la compare avec le faux (même profil droit). Vous pouvez visualiser les différences, très clairement aux photos n°13-14-17-18-19-20-21 (voir aussi le livret « Points de repère dans la crise de l’Église » à la fin ; ou encore le journal « l’Église en danger » p. 5 où on voit très clairement l’oreille du sosie, en date du 26 juillet 1978).  Or, il apparait très clairement que celui qui a été exposé publiquement comme mort en août 1978, n’avait pas les caractéristiques du vrai pape en ce qui concerne l’oreille du profil droit. Donc, votre « certitude » est complètement mise à mal par cette constatation qui diverge avec votre analyse des mains (je précise que le dessin du pavillon de l’oreille est « plus sûr que les empreintes digitales » comme l’expose un article du magazine Science & Vie de décembre 1993 n°915, visant à identifier les personnes par ce biais — reconnaissance biométrique de l’oreille — de manière fiable et garantie : « chaque individu possède en effet des oreilles dont la forme, la taille et le relief sont uniques et qui, en outre, sont stables au fil du temps du fait de leur structure cartilagineuse » ; article reproduit in extenso dans « Points de repère » p. 6).

Partir donc de votre constat branlant pour annoncer sur votre site, qui plus est de « manière certaine » ! non pas la survie mais la mort réelle du pape Paul VI, puis sa résurrection (hypothèse venant de votre imagination exclusivement), est pour le moins saugrenu, et même pernicieux, car théologiquement parlant, vous faites mourir une deuxième fois le pape Paul VI qui tout en étant vivant ressuscité néanmoins ne sera plus pape ! On pourrait imaginer qu’un pape dont le décès est constaté médicalement puisse revenir à la vie avant son enterrement, donc quelques heures ou quelques jours après (comme cela peut arriver dans les cas de NDE). On pourrait considérer ainsi qu’il n’y a pas eu une vraie mort avec donc un retour à la vie peu après, mais à condition qu’il soit manifesté publiquement à toute l’Église aussitôt et sans élever aucune contestation. Mais revenir 40 ans après, en disant : « je suis ressuscité », ne lui rendra pas sa fonction pontificale. De surcroit, une réapparition ne pourra pas convaincre de mensonge et d’imposture l’Église officielle qui aura poursuivi avec une lignée normale de « papes » faisant suite donc légitimement à la mort réelle d’un pape !? (condition première de la validité d’un conclave) Paul VI revenant dans ces conditions ne sera plus pape. Pire : les papes qui lui ont succédé seront vrais papes…

Vous écrivez : ce n’est pas à nous d’en juger !? Ce sera aux cardinaux, de « vrais cardinaux », etc. (je vous signale que les « évêques restés catholiques » n’ont aucun pouvoir sur l’élection d’un pape, dixit la constitution de Pie XII) : mais de quels cardinaux parlez-vous ? Aujourd’hui, tous les cardinaux officiellement existants ont été créés par une lignée de faux papes (puisque vous ne reconnaissez pas la légitimité des derniers « papes »)… Et tous les cardinaux de Pie XII, Jean XXIII et même Paul VI sont morts (excepté Ratzinger ! si c’est bien le vrai pape qu’il l’a fait cardinal en 1977)… Ne restent plus que les cardinaux de Jean-Paul II, Benoît XVI et François, papes illégitimes, donc cardinaux également illégitimes !? Et tant que Paul VI n’est pas redevenu assurément Pape, il ne peut pas nommer de nouveaux cardinaux. Dans ces conditions, Paul VI ne pourra même pas être réélu légitimement ! Et personne ne peut s’autoproclamer pape ! La boucle est bouclée…

D’ailleurs, au point où nous en sommes avec votre hypothèse, pourquoi ne pas envisager non plus la résurrection de Pie XII ? Ou encore la résurrection de Jean-Paul Ier envisagée un temps par la communauté de la “Contre-Réforme Catholique” dans leur bulletin (Abbé de Nantes, Frère Bruno Bonnet-Eymard) ?

Quant à la vidéo de la Rai de la messe du 13 mai 1978 pour Aldo Moro, je suis d’accord avec votre constat : il s’agissait très vraisemblablement du vrai pape Paul VI (port des lunettes conforme, à la racine du nez, dessin du pavillon de l’oreille profil droit conforme également). https://youtu.be/ijwMcXohKDQ

Cela signifie que Paul VI a pu encore paraitre de temps en temps publiquement, même après 1975. Difficile néanmoins de déterminer avec quelle fréquence. Kolberg comme les révélations au cours d’exorcismes ne disent pas autre chose. L’avocat rotal l’a constaté lui, de visu, puisqu’il était au Vatican dans les années 70-80. Où est le problème ?

Si, comme vous l’écrivez « Notre exigence est de ne pas travestir la vérité », alors oui, effectivement, je vous suggère de mettre de bonnes lunettes ou d’en changer, et de vous former un peu plus au niveau théologique avant d’écrire publiquement sur internet des textes mal élaborés, ne faisant qu’accroître un peu plus la confusion.

Même si votre site part d’une bonne intention ; malheureusement, il augmente la confusion par des réflexions et des suppositions à l’emporte-pièces, non fiables. Vous parlez par exemple dans l’article sur Jean XXIII, non pape selon votre jugement (ce qui est démenti même par des prêtres sedevacantistes !), de la « notion » de reconnaissance universelle de l’élu d’un conclave. Il ne s’agit pas d’une « notion », mais d’un fait dogmatique ! reconnu comme tel même par des prêtres sedevacantistes comme le Père Barbara, l’abbé Belmont et l’abbé Lucien… Le reste sur Siri & Cie, l’invalidité « intrinsèque » des nouveaux sacrements, est à l’avenant…

S’il faut tordre le coup à certains « racontards », eh bien, en l’occurrence, c’est à ceux du « collectif survivantiste » auto-proclamé mais anonyme, et à ses « certitudes » imaginaires…

NOTE DE JEAN-BAPTISTE :

N'oubliez pas de lire mon autre article de ce jour, ci-dessous.

 

VISITEZ  NOTRE  NOUVEAU  SITE  INTERNET :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents