Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La survie de Paul VI et son retour à Rome

La survie de Paul VI et son retour à Rome

Le vrai Troisième Secret de Fatima reconstitué


Le Père de Vergeron

Publié par Jean-Baptiste sur 17 Juin 2016, 17:37pm

Dans un précédent article, je vous ai parlé du Père de Vergeron, un prêtre moderniste qui parasite gloria.tv avec des vidéos et homélies à répétition, relativement excentriques. Durant ses homélies, il prend un ton pseudo-mystique du type de celui du vieillard de Fort Boyard, et emploie un jargon quelque peu étrange, agrémentant une dévotion mariale obsessionnelle et mal comprise : on peut honorer la Vierge Marie comme un digne fils de l'Église, sans se sentir obligé de parler d'elle à chaque sermon et de rappeler les dogmes qui la concernent, de façon presque théatrale, et avec un vocabulaire qui non seulement n'est pas usité dans l'Église, mais qui manque cruellement de simplicité. Saint Jean Chrysostôme honorait la Très Sainte Vierge Marie comme tous les saints, et pourtant il ne se croyait pas obligé de parler d'elle à chacun de ses sermons...

Mais pourquoi cet article ? Parce que dans l'une de ses vidéos, le Père de Vergeron dit néanmoins des choses intéressantes, que je n'aurais pas cru entendre a priori. Il dit que les francs-maçons, notamment Villot et Casaroli, ont combattu l'action du Pape Paul VI, qui a dû lutter contre leur subversion permanente, jusqu'à perdre totalement le pouvoir. Mieux encore, le Père de Vergeron a pensé à une chose à laquelle, je le confesse, je n'avais jamais pensé (encore faut-il qu'elle soit vraie, cela dit) : pour lui, Paul VI a dit en quelque sorte aux traîtres modernistes "d'accord, je signe tous les documents de Vatican II, mais je proclame Marie Mère de l'Église" (ce qui n'a pas plu du tout à l'époque, à cause de l'oecuménisme sacrilège). CEPENDANT, le Père de Vergeron s'arrête en bon chemin, et se contredit ensuite dans ses paroles, en considérant Wojtyla comme un pape légitime (qui plus est un saint !). Pourquoi se contredit-il ? Parce qu'il n'est pas logique de dire que la Loge a pris le pouvoir au Vatican sous Paul VI (comme il le fait) et en même temps d'affirmer que celui qui prétend succéder au Saint-Père est un pape légitime ! Si la Loge a pris le pouvoir sous Paul VI - et sur ce point le Père de Vergeron a raison - alors elle a pu s'assurer par la suite de faire élire de faux pontifes, des antipapes.

Ces conclusions du Père de V. font penser aux révélations de Bayside ; d'ailleurs il est fort possible qu'il les connaisse car ce sont principalement ces révélations qui ont dénoncé Villot, Benelli et Casaroli.

L'excentricité des homélies du Père de Vergeron est caractéristique de certains milieux modernistes, qui pour tenter de pallier à la monotonie de la liturgie vernaculaire désacralisée, se fabriquent une conception étrange de la piété : sensible, charismatique, pseudo-mystique, et pseudo-mariale (apparitioniste). C'est plus ou moins le problème que j'ai rencontré dans une chapelle survivantiste tenue par un ancien prêtre conciliaire, qui plus est du Mouvement sacerdotal marial ; au point que j'ai dû la quitter. Malheureusement les prêtres conciliaires ne reçoivent pas de vraie formation de prêtres (sauf dans certaines communautés ralliées), et cela a une influence durable sur leur conception de la religion et de la piété. On ne s'improvise pas prêtre... Donc il existe parfois dans les milieux modernistes ce pseudo mysticisme, cette excentricité répréhensible...

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents