Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La survie de Paul VI et son retour à Rome

La survie de Paul VI et son retour à Rome

Le vrai Troisième Secret de Fatima reconstitué


La photographie miraculeuse de Bayside (2)

Publié par Jean-Baptiste sur 4 Juillet 2016, 08:24am

La photographie miraculeuse de Bayside (2)

Certains d'entre vous se souviennent probablement de mes articles et des extraits de mon ouvrage relatifs à la photographie miraculeuse de Bayside : "Jacinta 1972". Cette photographie fait allusion à la prophétie de la petite Jacinthe de Fatima relative au Pape Souffrant et à l'année 1972, qui correspond à la date de la mise en place du sosie, par intermittence, avant la substitution définitive de 1975. "Jacinta" est le prénom anglais de "Jacinthe".

Comme je l'ai expliqué en détail, cette photographie, qui date du 14 septembre 1971, a prédit jour pour jour le discours de Paul VI sur les fumées de Satan (du 29 juin 1972), suite auquel il a été remplacé par un sosie. Certains personnes ont tourné mon analyse en dérision, notamment un abbé survivantiste breton...

En vérité, il est facile de prouver que j'ai raison.

D'abord, vous pouvez constater que le prénom de Jacinthe (Jacinta) n'est pas bien écrit, il n'est pas joli. Il fait penser à l'écriture d'un enfant illettré ; et ce n'est pas simplement dû à l'âge de Jacinthe quand elle est morte (en 1920, à l'âge de 9 ans) : il y a une autre raison bien plus déterminante, nous allons voir pourquoi...

 

1°) La lettre "J" majuscule est collée à la lettre "a" minuscule, au lieu d'être simplement attachée à sa base : cela sert à former un "6".

2°) La lettre "a" n'est pas attachée à la base du "c", mais au dessus : cela sert à former un "u" entre le "a" et le "c".

3°) Le "i" n'est pas attaché à la base du "n", mais à l'extrémité supérieure du bâton du "n" : cela sert à former un "3" horizontal qui se détache plus nettement, et donc qui est plus facile à distinguer.

4°) Le "t" est enfoncé au lieu d'avoir son bâton horizontal surélevé et au dessus des autres lettres.

5°) Le dernier "a" est collé à la branche horizonale du "t", et partagé en deux pour former un "e".

 

Chaque déformation des lettres a un but précis, et sert à former une lettre ou un chiffre indépendant du prénom "Jacinta".

 

Le premier but est de former un autre mot : "June", qui signifie "Juin" en anglais.

 

La photographie miraculeuse de Bayside (2)

À ceux qui se moquent encore de moi à propos de cette photographie, je réponds qu'il faudrait vraiment être un idiot pour ne pas voir le mot "June" ici, et pour ne pas comprendre l'utilité des déformations de lettres dont j'ai parlé plus haut...

Sur cette image que j'ai mise en négatif, le mot est particulièrement net...

 

Maintenant, venons-en aux chiffres : quelles chiffres apparaissent-ils sur la photographie ?

Les voici :

La photographie miraculeuse de Bayside (2)
La photographie miraculeuse de Bayside (2)

La 1ère photographie ci-dessus montre les nombre 23 et 6, et la seconde le nombre 29. On retombe sur le même nombre puisque 23 + 6 font 29. Or, le discours de Paul VI sur les fumées de Satan date du 29 JUIN 1972. Donc cette photographie stupéfiante du 14 septembre 1971, prise sur le lieu des apparitions de Bayside, a prédit JOUR pour JOUR la date précise du discours sur les fumées de Satan, suivi par le remplacement intermittent du Saint-Père par un sosie.

Avant de comprendre que le 23 et le 6 devaient être additionnés, et avant de voir le nombre 29 de la seconde photographie, j'avais proposé une date hypothétique du retour de Paul VI, en me disant que ces nombres devaient servir à prédire la date de son retour. Or, certains par la suite ont parlé comme si j'avais proposé une date certaine, ce qui est malhonnête et inexact.

Mais je garde à l'idée que la date du retour du Saint-Père est probablement présente dans cette photographie : pas nécessairement le jour même, mais au moins l'année.

En particulier, j'insiste sur le fait que dans cette photographie chaque déformation a une utilité : elle sert à former un chiffre ou une lettre. Or, il existe une déformation qui reste inemployée dans cette photographie : le "7" et le "2" de "1972" sont surélevés ; ce qui signifie forcément que ces deux chiffres doivent être mis en relation avec les dernières lettres du prénom "Jacinta". Et j'aurais tendance à dire : aussi bien le "7" que le "2" : sinon seul le "7" serait surélevé. Mais j'avoue n'avoir jamais réussi avec certitude à résoudre cette énigme : donc j'en appelle à votre aide et à votre appréciation personnelle.

Encore une fois, il s'agit de comprendre pourquoi le "7" et le "2" sont surélevés ; c'est semble-t-il la dernière énigme à résoudre dans cette photographie :

La photographie miraculeuse de Bayside (2)

Commenter cet article

Faure Eric 06/07/2016 20:30

si la première date porte sur les fumées de Satan dans l'Eglise, la deuxième date que je donne à partir de l'image doit porter sur le Vatican dans les flammes.

Faure Eric 06/07/2016 20:19

le 2 ( dans 1972 ) peut se lire avec le zéro ci dessus, d'où son rapprochement et après vient le nombre 2 mais le neuf ne compte pas car il a servi pour le zéro et enfin le 7 qui est rapproché du 2 , sert à faire le nombre 1 , ce qui donne en boucle 2021. Le nombre 6 et le nombre 3 peuvent désigner l'un le jour et l'autre le mois. 6 mars ou 3 juin . 6/03/2021 3/06/2021.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents