Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La survie de Paul VI et son retour à Rome

La survie de Paul VI et son retour à Rome

Le vrai Troisième Secret de Fatima reconstitué


Le métissage international planifié depuis longtemps

Publié par Jean-Baptiste sur 5 Janvier 2017, 09:28am

 

Éric m'a fait découvrir une vidéo que je ne connaissais pas, démontrant que le métissage international qui sévit actuellement a été planifié de longue date, par l'un des fondateurs de l'Union Européenne :

 

Je savais déjà que le métissage international avait été planifié, mais j'ignorais qu'on pouvait le prouver. À mon sens, Pierre Hillard est l'un de ceux qui ont le mieux expliqué le but de cette stratégie des élites mondiales. Leur objectif est de diluer l'identité des peuples afin de créer des masses hétérogènes qui accepteront plus facilement le gouvernement mondial, tout simplement parce qu'elles n'auront pas d'identité particulière à lui opposer (d'où également la communautarisation sexuelle: homos, hétéros, trans,etc.). Les nations sont vouées à disparaître, pour être remplacées par un microcosme de régions dirigées par de grands blocs continentaux, et à l'échelon ultime, par un gouvernement unique qui régnerait sur toute la planète (l'équivalent de la Tour de Babel).

Les seules révélations privées qui aient évoqué en détail ce complot du métissage sont, à ma connaissance, les révélations de Necedah (aux États-Unis). Elles ont eu lieu entre 1950 et 1975. Après cette date le mouvement a dévié, pour avoir commis l'erreur de fréquenter des évêques de la secte des Vieux catholiques, suite à une condamnation épiscopale (quitte à être privés de sacrements ils auraient dû éviter à tout prix de fréquenter ces schismatiques). En tout état de cause, après 1975 les pèlerins de Necedah n'ont plus publié de livres à proprement parler : ils n'ont publié que des fascicules, qui selon l'abbé Cekada comportaient des aberrations ; mais j'ignore si la voyante, Mary Ann Van Hoof, en était responsable ou non : je n'ai pas d'informations sur ce sujet.

Quoiqu'il en soit, durant 25 ans les messages de Necedah ont été relativement crédibles. Ils ont mentionné la conspiration contre Paul VI, ses souffrances, et même son exil à venir et le fait que son successeur serait un antipape (ce que les messages de Bayside avaient dit aussi avant de dévier).

Mais précisément, qu'est-ce que ces messages ont dit du métissage international ?

La même chose que la vidéo ci-dessus, à savoir qu'il s'agissait d'un plan sioniste.

 

À ce titre, il serait intéressant de se poser la question du bien fondé du métissage : Dieu veut-il vraiment que l'humanité pratique ce mélange inter-racial ? Quels sont ses effets ? Sont-ils positifs ?

Des auteurs tels que Hervé Ryssen ont évoqué les productions hollywoodiennes et autres films énonçant une propagande en faveur du métissage, présentant souvent un homme noir avec une femme blanche (rarement l'inverse !), se moquant du catholicisme, et décrivant l'homme blanc comme vieux et fatigué, destiné à être assisté par les jeunes immigrés afro-maghrébins. Ces films ont souvent été réalisés par des personnes d'origine israélite, ce qui pourrait paraître paradoxal aux gens naïfs, puisque l'Ancien Testament promeut tout sauf le métissage. D'ailleurs, quel est le plus grand châtiment subi par les Juifs dans toute l'histoire biblique ? La dispersion ! Le mélange avec les autres peuples !

Certains Juifs dits "orthodoxes" continuent de penser que l'État d'Israël n'aurait pas dû être fondé, parce que la dispersion est une punition divine et qu'il faut l'accepter : ils ne font pas le lien avec la condamnation du Christ (ce qui nous paraît plus qu'étonnant) mais ils voient en cela une punition divine (et ils ont raison). Or, cette punition ne fut pas sans conséquence pour la religion juive, puisqu'elle entraîna un mélange des tribus israélites, au point qu'il est aujourd'hui impossible de distinguer la tribu des Lévites ; et donc les Juifs n'ont plus de prêtres, et par là-même, plus de sacrifice ! Quelle preuve la plus éclatante que depuis que le peuple juif a renié son Messie, sa religion est devenu impraticable ? Le rabbin est aujourd'hui réduit au même état que le pasteur protestant : un liseur de Bible, qui ne célèbre plus de sacrifice. Or, certains Israélites extrémistes (les sionistes), qui supportent mal ce châtiment de la dispersion, ont voulu faire subir le même sort aux autres Blancs. Eux les fils de Sem, blancs comme nous les fils de Japhet, ont voulu nous faire subir la peine de leurs ancêtres ; et sans le savoir ils ont accompli les prophéties bibliques, partant que l'Apocalypse prédit l'invasion du camp des saints, c'est-à-dire de l'Europe chrétienne.

Dans l'Ancien Testament, la séparation était omniprésente, à l'inverse de l'idéologie actuelle du métissage : séparation des Juifs d'avec les païens, et séparation des Juifs eux-mêmes entre tribus. Le premier genre de séparation était destiné à préserver les Juifs de la contagion de l'idolâtrie ; et le second genre avait un but semblable, puisque les tribus israélites n'étaient pas toutes d'un degré égal de vertu : et donc Dieu a voulu préserver les familles les plus pures de la corruption que pourraient leur causer les autres. Il s'agissait d'une forme de mise en quarantaine.

Notre-Seigneur S'est choisi un peuple, les Juifs, destinés à préserver la pureté du culte et la connaissance du vrai Dieu, au milieu de la corruption du paganisme. La séparation était donc motivée par des raisons religieuses. Mais depuis la Nouvelle Alliance, où chacun peut devenir enfant de Dieu par le baptême, qu'en est-il du métissage entre catholiques ?

Le monastère de la Sainte Famille affirme que ce métissage ne pose aucun problème. Les mariages inter-religieux demeurent toujours aussi néfastes (la vénérable Anne-Catherine Emmerick a eu des visions à ce sujet), mais qu'en est-il vraiment du métissage entre catholiques ? Le monastère de la Sainte Famille a-t-il raison ?

Pour ma part, j'ai une opinion plus nuancée que la sienne...

D'abord, il faut se rappeler que l'Église catholique a condamné l'idéologie raciste, en tant qu'idéologie haineuse contraire à la charité fraternelle ; mais cela ne signifie pas pour autant que le métissage international, ce mélange babylonien des peuples, soit une bonne chose. Si Dieu a favorisé la séparation, c'est bien pour une raison : c'est bien en vue d'un certain ordonnancement de la Création.

Les grandes expériences de psychologie des foules (qui datent des années 70), ont mis en évidence le fait que les hommes, en se rassemblant, rassemblent aussi leurs défauts : c'est pourquoi les vrais élus de Dieu ont toujours souffert de paraître dans de grandes assemblées, par exemple les mariages et les fêtes, où les profanes et les amis du monde se livrent à de sottes distractions, et à des conversations inconsistantes, qui sont cause d'un grand ennui et d'une profonde mélancolie.

L'hétérogénéité qui règne au sein des assemblées disparates est source de confusion, de trouble, d'hésitation, et de désaccord : c'est pourquoi Dieu préfère le gouvernement d'un seul, comme Il l'a ordonné dans la Sainte Église. Ainsi, le maréchal d'Aubusson aurait-il su défendre l'île de Chypre contre les Turcs s'il n'avait vaincu les prétentions minoritaires ? Assurément non : car le désaccord et la mésentente auraient prévalu sur la cohésion.

Depuis le péché originel, la distinction des sexes est elle-même source d'incompréhension, l'homme devenant un mystère pour la femme et la femme un mystère pour l'homme, deux êtres qui ne pensent pas de la même manière. Cette différence cause souvent de nombreuses dissensions au sein du mariage : des conflits parfois douloureux. Or, quoi de plus favorable à cette rupture de l'harmonie des sexes que l'hétérogénéité ? Dans la Bible, vous ne trouverez nulle part que le métissage et l'hétérogénéité soient décrits de façon laudative...

Lorsque les exorcismes suisses ont évoqué les maux attachés aux mariages inter-religieux, ils ont relevé que l'entente était déjà assez difficile entre personnes de même religion. Donc l'harmonie familiale, comme l'harmonie nationale, requièrent une forme d'homogénéité, pas seulement religieuse mais ethnique. Loin des idéaux païens de l'Allemagne nazie et des doctrines eugénistes, cette homogénéité ne signifie pas que la nation doive refuser d'accueillir des réfugiés étrangers, qui fuient la guerre ou la persécution. C'est une œuvre de charité d'en accueillir, mais dans des proportions raisonnables, et en privilégiant les chrétiens, parce qu'ils sont nos frères dans la foi, et que l'ordre de la charité exige qu'on aide son prochain par préférence à l'étranger. Quel père de famille sacrifierait le pain du foyer pour nourrir autrui ? Aucun, parce qu'il ferait un grand mal à ceux qu'il doit chérir les premiers.

Les hommes ont bien des difficultés à s'entendre au sein d'une même race, et d'une même confession religieuse ; alors a fortiori entre peuples de races et de confessions différentes. C'est ainsi que les nations les plus minées par le crime sont les plus tribales, par exemple aux États-Unis (voyez le cas des prisons), en Amérique du sud ou dans certaines régions africaines, où chacun s'affronte par esprit d'appartenance à un groupe ethnique.

Les races sont irréductibles aux sottes catégories d'Hitler. En Afrique, par exemple, il n'y a pas une seule "race noire" mais de nombreuses ethnies et au moins 70 langues différentes, qui sont source de conflits. Nos élites onusiennes promeuvent le mélange en Afrique du sud, mais en pratique c'est impossible, comme l'a très bien compris Bernard Lugan, cet africaniste si décrié : car les différentes ethnies qui peuplent ce pays ne s'entendent pas entre elles.

Le métissage international est un projet babylonien qui ne favorise pas le bonheur des peuples. Même dans la Jérusalem céleste les élus connaîtront une forme de séparation. Cette séparation ne sera pas raciale, certes, mais les laïques seront séparés des religieux, les prêtres des évêques, les vierges des époux dans la chair,etc.

S'il est permis à un/une catholique d'épouser un/une catholique d'une autre race, à l'échelle nationale il serait préférable que chaque peuple conserve une forme d'homogénéité, qui favorise la paix civile ; mais les élites mondialistes souhaitent justement la disparition des nations au profit de grands blocs continentaux régentés par un gouvernement mondial, et composés de microcosmes régionaux.

Lorsque j'étais étudiant à la faculté de droit Nancy, l'un de mes professeurs, pourtant gauchiste et favorable à l'immigration (tout en rappelant que la France ne pouvait pas accueillir toute la misère du monde), reconnut que la nation était un échelon protecteur irréductible. C'est un homme intelligent, qui connaît la philosophie d'Aristote, et il sait, par sa connaissance du droit constitutionnel, qu'au-dessus de la nation il ne peut pas y avoir d'entité protectrice suffisamment proche de l'administré. Un bureaucrate bruxellois ne peut pas défendre vos intérêts et vous protéger comme le fait l'État (ou comme il est censé le faire !).

Prochainement, les deux Babylones vont tomber : la Babylone temporelle qu'est l'Union Européenne, et la Babylone spirituelle qu'est la contre-Église. La monnaie unique, avec ses conséquences désastreuses, provoquera la chute des banques italiennes, et par effet domino, des autres banques européennes. L'Italie ne pourra pas rester dans l'UE, et une fois l'Italie partie, c'en sera fini de toute l'Union Européenne, qui perdra sa raison d'être.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents