Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La survie de Paul VI et son retour à Rome

La survie de Paul VI et son retour à Rome

Le vrai Troisième Secret de Fatima reconstitué


Les anti-Bitterlich, anti-Bayside, anti-exorcismes suisses

Publié le 19 Janvier 2017, 08:56am

 

On m'a parlé des derniers articles qu'un blog survivantiste a publié contre nous. Je ne les avais pas lus car je ne fréquente pas leur blog.

Ces gens me reprochent de les associer à des fous, avec cette image du fou qui se prend pour Napoléon. Ils comparent cette plaisanterie avec le "Raca" des Hébreux. Or c'est sans comparaison car de mon côté ce n'est qu'une forme de dérision gentillette, tandis que le mot "Raca" était une insulte particulièrement infamante, qui n'a rien à voir avec l'usage du mot "fou" en Français, comme quand on dit d'un automobiliste qu'il est fou. "Raca" est une accusation d'impiété, c'est comme si l'on accusait quelqu'un d'être un impie, le dernier des hommes.

Il ne m'intéresse guère de répondre en détail au collectif survivantiste, d'ailleurs j'ai déjà répondu à leur argumentation sur Bayside, la dévotion aux anges du jour et les exorcismes suisses. Je n'ai pas répondu à toutes leurs analyses sur l'existence du sosie (pour eux ce dernier n'a pas existé) car j'estime que cette question de la comparaison des traits du visage est beaucoup plus subjective. Malgré tout, sur certaines photographies il faudrait être aveugle à mon sens pour ne pas voir la différence, à moins de prétendre que Paul VI ait grossi (entre autres) ; or il a toujours été assez mince. Cela dit, j'aimerais faire une remarque à nos contradicteurs : s'ils admettent que la prophétie de Jacinthe est vraie (et c'est le cas), alors comment expliquent-ils le sens de l'année 1972 tout en déniant l'existence du sosie ? Peut-être nous répondront-ils : "c'est la date du discours sur les fumées de Satan". Certes, mais les souffrances du Pape Paul VI, décrites par Jacinthe, ont commencé avant 1972 ; donc si cette date se rapportait uniquement au discours sur les fumées de Satan elle n'aurait guère d'importance. 

En réalité, 1972 est la date où le sosie a commencé à être mis en place, par intermittence. Les souffrances de Paul VI et les attentats contre sa vie avaient débuté bien avant : il recevait déjà des injections de drogues nocives dès la fin des années 60, comme je l'ai expliqué dans mes ouvrages et comme on le lit également dans les fascicules "L'affaire Paul VI". Donc il s'agit de bien comprendre que la date de 1972 n'aurait pas grand intérêt si elle n'évoquait pas précisément la mise en place du sosie, qui marque le commencement de ce que le Troisième Secret de Fatima appelle "le temps de Satan" : c'est-à-dire le moment à partir duquel Satan est parvenu "jusqu'au sommet de l'Église", par l'intermédiaire d'un antipape.

Notons au passage que comme l'a expliqué Éric Faure, le sosie de Paul VI est préfiguré par Jason lors de la crise maccabéenne, qui était le frère d'Onias III et qui devait donc lui ressembler physiquement (je rappelle que Jason a usurpé la place d'Onias).

Non seulement l'existence du sosie a été dénoncée par d'assez nombreuses révélations privées, mais les raisons évoquées plus haut font qu'on peut difficilement contester sa réalité.

Les exorcismes suisses semblent être les seules révélations privées à avoir expliqué que le sosie a d'abord été mis en place par intermittence en 1972, puis de façon définitive en 1975. Cependant, plusieurs faits le confirment :

Premièrement, la date de 1972 du Troisième Secret de Fatima implique nécessairement que le sosie ait déjà existé en 1972.

Deuxièmement, Veronica Lueken semble avoir appris l'existence du sosie avant 1975 ; seulement ce n'est qu'à partir de septembre 1975 qu'elle a reçu la mission de le dire au monde. En tout cas c'est plus ou moins ce qu'écrit Frère Vincent de Paul, dans son ouvrage très rare "Antichrist is here now" (2ème tome), que j'ai réussi à me procurer sur internet. Car l'intéressé y explique que l'enquête de Theodor Kolberg fait elle-même suite à une révélation de Veronica Lueken. En 1973, elle aurait reçu une révélation de la Sainte Vierge la priant d'avertir la société Marian Press de l'existence du sosie, afin qu'elle organise une enquête ; et cette maison d'édition catholique de tendance traditionnelle, qui s'alarmait des propos supposés du pape, jugea crédible cette théorie et mandata un détective privé de l'agence Pinkerton de New-York afin de mettre au jour la vérité. Theodor Kolberg aurait publié le résultat de l'enquête, en quelque sorte.

Troisièmement, les devises de Saint Malachie confirment l'idée d'une éclipse graduelle, comme je l'ai expliqué dans mes ouvrages : d'abord une moitié de lune éclipse le soleil (d'où la devise "de la demi-lune"), puis la lune complète (d'où la devise "de l'éclipse du soleil"). C'était destiné à prophétiser non seulement l'éclipse graduelle de Paul VI par un sosie (installé par intermittence puis définitivement) mais également son éclipse graduelle de la papauté : d'abord il fut emprisonné au Vatican, puis il dû s'exiler (en 1981). Vu les détails que j'ai donnés dans mes ouvrages sur cette question, on est loin des explications fantaisistes et ridicules que les sédévacantistes et les modernistes ont avancées pour tenter d'expliquer les dernières devises.

Il y a des prêtres traditionalistes qui rejettent la prophétie de Saint Malachie, mais ceux qui ont étudié le sujet (notamment en lisant l'excellent ouvrage de l'abbé Maître) savent que cette prophétie est parfaitement authentique et qu'elle n'a rien en commun avec les élucubrations d'un Nostradamus. Le Vatican lui-même a souvent "avalisé" les devises de St. Malachie. Le grand pape Saint Pie X l'a fait, Léon XIII aussi, Pie XII aussi, si j'ai bonne mémoire Jean XXIII aussi,etc.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents