Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La survie de Paul VI et son retour à Rome

La survie de Paul VI et son retour à Rome

Le vrai Troisième Secret de Fatima reconstitué


Le site "Paul VI Pape Martyr"

Publié par Jean-Baptiste sur 28 Février 2017, 16:21pm

 

Après trois longues années d'inactivité, le site "Paul VI Pape Martyr" publie un court article sur le récent fascicule de Laurent Morlier, "La Passion de l'Église et la survie de Paul VI".

Or, depuis tout ce temps, n'y a-t-il pas eu d'autres travaux qui mériteraient d'être mentionnés ? La brochure de 40 pages de Laurent Morlier est-elle si brillante et nos volumes de plus de 300 pages si piètres, pour que l'administratrice du site "Paul VI Pape Martyr" nous méprise à ce point ? Les éditions DFT se sont-elles rendues si honorables en cessant de publier les fascicules des exorcismes suisses, au point de mériter une telle préférence ?

Vous noterez qu'entre ces trois années de silence, le dernier article fut précisément écrit pour nous faire injure en nous qualifiant d'illuminés, de pseudo mystiques ; et pour mettre le comble à l'insulte, trois années après le site "Paul VI Pape Martyr" ne trouve rien de mieux à faire que de faire la publicité d'un fascicule qui n'apporte rien de nouveau, comparé à nos études qui elles, se sont efforcées de mettre à jour des éléments nouveaux, précis et détaillés :

-Une étude complète du Troisième Secret de Fatima et de toutes les révélations privées ayant trait à la survie du Saint-Père (Vincent Morlier ne les avait pas toutes évoquées, loin de là).

-Un traité démontrant que la survie de Paul VI est une certitude de foi ecclésiastique et une certitude de foi catholique, ce que Laurent Morlier n'a pas compris et refuse toujours d'admettre.

-Un commentaire de l'Apocalypse fondé sur le meilleur ouvrage du XXème siècle, composé par un spécialiste qui a passé toute sa vie à étudier les écrits inspirés de l'apôtre Saint Jean : le Père Herman Bernard Kramer.

-Les études d'Éric Faure, tant sur les prophéties médiévales que sur le Secret de la Salette.

-Une traduction française inédite de l'ouvrage de Theodor Kolberg.

-Des traductions anglaises de nos ouvrages.

-Un film de plus de trois heures ainsi qu'un témoignage filmé d'Éric Faure.

-De nombreuses vidéos.

-Des articles,etc.

 

Qui ne le verrait pas comme une insulte ? Et ceci après avoir parrainé l'administratrice du site "Paul VI Pape Martyr" sur un réseau social. J'ai encore eu la bonté de le faire, il y a quelques jours.

Une fois de plus, nous sommes face à la mesquinerie féminine et aux passions d'une femme sans jugement, dont j'aurais envie de révéler le nom, puisque comme d'autres, elle n'ose pas même révéler son identité.

 

Pour notre part, si des survivantistes viennent à publier des travaux inédits ou des témoignages relatifs à la survie du Pape Paul VI, nous nous garderons bien de les taire en tenant ces gens dans un mépris insigne.

 

Ne parlons pas des riches de nos milieux qui auraient l'argent pour faire traduire nos ouvrages dans de nombreuses langues, et dont l'insouciance est telle qu'ils ne nous l'ont jamais proposé. Je parle bien de riches "survivantistes"...

 

Aujourd'hui le monde de l'orthodoxie catholique méprise nos écrits, mais un jour tous ceux qui les propageront recevront, j'en suis convaincu, la même indulgence que les pèlerins de Saint Pierre de Rome.

 

 

VISITEZ NOTRE SITE INTERNET :

Le site "Paul VI Pape Martyr"

Commenter cet article

Bastien 10/03/2017 23:37

Puisque nous sommes un vendredi de Carême, je me permets de poursuivre l’analyse… Ce ne sont pas là des critiques malveillantes ! bien au contraire, puisque mon but est plutôt de tenter de corriger certains de vos travers… Comme je vois que vous critiquez allègrement les uns et les autres sans retenue, pourquoi ne pas faire la même chose pour vous-même ?
Ainsi, vous me répondez : « Se laisser insulter n'est un idéal qu'autant que cela ne nuit pas à la vérité. » Mais de quelle VÉRITÉ vous parlez ??? Moi, je n’en vois qu’une, relativement au post à l’origine du problème : celle de ne pas être reconnu ici comme :
- le plus véridique !
- le plus clairvoyant !
- le plus complet !
- le plus méritant… ! (crime de lèse-Majesté en quelque-sorte, très grave en effet)…
Mais enfin, M. Jean-Baptiste, vous devriez savoir que personne ne peut être à la fois juge et partie ; autrement dit, ce n’est pas à vous d’honorer votre travail en le jugeant comme le plus pertinent ! et de vous envoyer des fleurs. Contentez-vous d’exposer ce que vous pensez être juste, et taisez-vous pour le reste, car ce n’est pas à vous de faire la suite !
Pour faire diversion, comme souvent, vous répondez à côté du problème, toujours pour vous justifier : « les controverses et polémiques sont de bonnes choses dans l’Église » (je résume)…. Mais, comme je vous l’ai déjà dit (relire ci-dessous), ici, il ne s’agit pas de controverses : vous protestez de manière véhémente parce que vous n’avez pas été reconnu comme le meilleur sur la question et un site vous a mis entre parenthèse en quelque sorte… Il ne vous viendrait pas à l’esprit d’examiner un peu le pourquoi de la chose, en cherchant un peu dans le contenu de vos ouvrages, ou de vos divers articles ?
Parce que, moi déjà, je peux constater que plusieurs de vos analyses ne sont pas exactes et cela a déjà été débattu ici, comme d’écrire que la « sauvegarde de la hiérarchie catholique » réside aujourd’hui à Écône !!! Vos réponses qui n’entraînent pas l’adhésion, se résume souvent à : « j’ai raison, j’ai raison, j’ai raison, bis repetita… » mais sans répondre précisément aux objections formulées. Ces analyses incertaines avec en plus des dates données à répétition, manifestement fausses, peuvent indisposer certains, et faire en sorte que vos livres, si épais soit-ils, ne sont, de ce fait, pas la meilleure contribution à la cause que vous défendez. Ce n’est pas tant la quantité qui compte, mais la qualité du propos, et la fiabilité de l’analyse, dument référencée. Bref, je n’insiste pas. Mais il faut aussi parfois se remettre en cause, ce que vous ne faites pas.
Mais je termine sur un autre travers qui vous est cher : attaquer nommément les personnes en révélant leurs fautes, leurs faiblesses ou leurs erreurs supposées… Je vais prendre un exemple très concret et récent : votre frère Simon a fait un post sur Mel Gibson et sa vie scandaleuse actuelle. Certes, ce n’est pas un scoop puisque c’est public, mais néanmoins vous révélez ses péchés actuels à vos lecteurs dont certains peut-être n’étaient pas au courant, et qui peuvent être scandalisés… Or, révéler les péchés de son prochain publiquement, sans vraie nécessité, c’est contraire à la plus élémentaire CHARITÉ. On peut même faire un péché plus grand (tout dépend des circonstances) en révélant seulement un péché grave, que le péché révélé lui-même… En êtes-vous conscients ? Devant la femme adultère dans l’Évangile, et face aux pharisiens qui l’accusaient avec véhémence, Jésus a dit : « que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre »… Car, en effet, au-delà du péché que l’on voit, personne n’est en droit de juger son prochain, ou le montrer du doigt publiquement comme un mauvais, et personne ne peut dire à quel degré il en est responsable, puisque cela repose sur une partie subjective que seul Dieu peut connaître (trois conditions sont nécessaires pour commettre un péché mortel). Il faut être sans pitié pour le péché, mais ne jamais attaquer le pécheur qui ne se résume jamais à son péché (je parle ici de péchés ; mais quant à révéler les travers et petits défauts du prochain, c’est pitoyable et mesquin). Devoir rappeler de telles choses, qui sont pourtant élémentaires et évidentes pour des catholiques, est assez consternant, surtout quand on se prétend assez parfait sur beaucoup de choses…
Vous qui voulez toujours faire la morale aux autres, je crois que vous feriez bien de balayer devant votre porte pour commencer. Un MEA CULPA serait le bienvenu…

Jean-Baptiste 02/03/2017 10:31

Vous n'êtes qu'un provocateur, c'est tout ce que vous êtes.

Bastien 02/03/2017 01:51

Lumen Christi !

Clinique de santé de l'âme :

Une bonne instruction sur l'orgueil à lire ici, en ce temps de Carême :

http://www.lumenc.org/malorgueil.php

Jean-Baptiste 01/03/2017 21:19

Se laisser insulter n'est un idéal qu'autant que cela ne nuit pas à la vérité. Vous remarquerez que le Christ lui-même a répondu à ses bourreaux à plusieurs reprises.

Pour ma part, vu le contexte j'estime qu'il était plus que nécessaire de répondre au site "Paul VI Pape Martyr", quelle que soit votre appréciation ; et si vous ne comprenez pas mon attitude, que voulez-vous que je réponde sinon qu'on ne peut pas plaire à tout le monde ?

Bastien 01/03/2017 20:10

Il ne s’agit pas ici de « controverses » puisque le site que vous « mordez » ici partage globalement la même optique que vous sur la survie de Paul VI ! Et ce n’est pas le sujet de mon propos. Les controverses, quand elles sont bien menées et sans attaquer les personnes, sont toujours intéressantes, surtout quand les arguments avancés sont fiables et précis, et le propos calme et équilibré. Mais ce n’est pas le sujet de votre post, et je ne vous juge pas non plus : je lis et je constate, quelque peu effaré, que vous êtes manifestement furieux d’être (selon votre appréciation, car c’est du non-dit), « méprisé », « insulté », « ignoré »… (lisez bien les litanies de l’humilité, ces termes y figurent !)
Bref, c’est bien votre ego et votre orgueil dont il s’agit là avant toute chose ! et les explications que vous donnez ne changent rien…
Je suis désolé de devoir vous le dire, mais si « vous avez dédié toute votre vie à une cause » pour avoir (et ça semble très important pour vous) une reconnaissance humaine, une « récompense », un « minimum de respect et de reconnaissance », eh bien vous avez tout faux sur le plan spirituel ! Vos actions ne sont alors pas faites avec une totale pureté d’intention. Toute gloire ne doit revenir qu’à Dieu (c’est seulement ça qui devrait nous réjouir), et les spirituels disent que ceux qui s’attribuent même une partie de cette gloire pour leurs travaux, est un dol fait à la Majesté Divine.
La meilleure récompense, quand on a bien travaillé, c’est d’avoir la paix de la conscience, et d’avoir ainsi la bénédiction du Ciel. Ensuite, les critiques, insultes, mépris, que vous pouvez recevoir des humains, devraient glisser comme l’eau sur les plumes d’un canard, c’est-à-dire de ne pas vous atteindre en profondeur, comme là vous le manifestez vertement, dénotant clairement un désordre en vous. Il est clair que vous êtes PIQUÉ et que ça vous fait MAL dans votre amour-propre parce que précisément vous avez un problème d’ego et d’orgueil. C’est un révélateur.
Je ne vous réponds pas sur la nouvelle attaque d’une personne que vous ne pouvez vous empêcher de continuer même dans votre réponse ! parce que la dite personne d’une part n’est pas là pour se défendre et s’expliquer et d’autre part que c’est totalement inintéressant. Une véritable controverse n’est pas un listing de reproches faits aux uns et aux autres (comme vous en avez pris l’habitude désormais), mais des débats d’idées ou doctrinaux, avec des assises bien établies, sans aucune attaque personnelle. Arrêtez une bonne fois pour toutes de vous en prendre constamment aux personnes !
Le problème de l’ORGUEIL, c’est que son corolaire est l’entêtement et la justification permanente même de ses erreurs, sans jamais accepter de se remettre en cause. Orgueil, quand tu nous tiens…
Vous avez fait du droit, j’ai cru lire ; mais vous auriez du faire un peu de psychologie aussi…
Je vous propose une lecture spirituelle pour le Carême, très appropriée :
« Humilité et générosité d’après saint François de Sales » :
http://www.persee.fr/doc/rscir_0035-2217_1994_num_68_1_3257

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents