Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La survie de Paul VI et son retour à Rome

La survie de Paul VI et son retour à Rome

Le vrai Troisième Secret de Fatima reconstitué


Les tenues immodestes (bis repetita)

Publié par Jean-Baptiste sur 9 Février 2017, 09:48am

 

Je consultais hier un forum anglophone (Suscipe Domine), et je vis un sujet où un catholique Philippin publiait une vidéo de son mariage, réalisée par des professionnels. Avant même de la regarder, je me dis : "tu vas encore voir une mariée habillée comme une prostituée". Alors me vint cette autre pensée : "non, tu n'as pas le droit de supposer le mal, peut-être qu'elle est bien vêtue". Malheureusement, mon premier sentiment se confirma...

De nombreux membres du forum félicitèrent l'homme qui avait publié cette vidéo de son mariage, au point que je n'avais jamais vu autant de personnes remercier un membre pour son message. Je fus le seul à dénoncer l'immodestie de la robe de la mariée (et d'autres femmes qui assistaient à la célébration), et tout le monde me répondit que la robe était modeste, que je voyais le sexe partout, que je manquais de charité,etc.

Voilà où en est le monde catholique, même "traditionaliste" ! Une robe de mariée découvrant la moitié du dos, c'est une "robe modeste" ! Qu'est-ce qu'une tenue immodeste, alors ? Une robe transparente, un costume de patinage artistique ?

Si j'étais prêtre, jamais je ne marierais une femme vêtue ainsi. Je refuserais de célébrer le mariage, jusqu'à ce qu'elle soit vêtue correctement.

En vérité, il vaudrait mieux mille fois que de telles femmes vinssent habillées de vêtements pauvres mais modestes, que de livrer aux regards des autres leur chair nue.

Dans certains pays asiatiques, les riches font des mariages fastueux et paient des professionnels pour réaliser un souvenir vidéo de leur mariage. Visiblement c'était plus ou moins le cas durant le mariage dont je vous parle, qui eut lieu à la cathédrale de Cebu, aux Philippines.

On aime étaler sa richesse, la beauté de sa femme, le faste des cérémonies. Mais demain, que restera-t-il de tout cela ? Notre corps sera livré en pâture aux vers, il pourrira de l'intérieur.

Moi aussi, auparavant, j'idolâtrais le corps. Je pratiquais la musculation, je mangeais cinq fois par jour pour prendre du poids, et tout ce qui s'ensuit. Mais Dieu m'a humilié avec la maladie de Lyme, qui m'a obligé à arrêter parce que je perdais mon énergie et que je ne pouvais plus faire autant d'exercice.

Organiser de grandes fêtes de mariage dans un cadre somptueux, parader dans une tenue indigne, faire filmer son mariage par des sociétés spécialisées, tout cela témoigne d'une vie mondaine, opposée à l'esprit d'humilité de la morale évangélique. Mais le pire c'est que personne n'était d'accord avec moi, parmi tous ces "catholiques tradis" américains !

Aujourd'hui (c'est-à-dire le lendemain) il y a eu un débat à propos de la modestie vestimentaire sur le groupe facebook de la Fraternité Saint Pie X, parce qu'un membre avait posté une photo de catholiques habillées en jupes courtes (au-dessus des genoux), avec l'intitulé "féminines". Des personnes ont réagi, disant qu'elles étaient habillées de façon immodeste. Il s'en est suivi tout un débat, avec cette fois des gens de notre côté, notamment deux femmes. Mais là encore le simple fait que le sujet fasse débat est navrant, car une telle chose devrait être claire pour tout le monde. On est loin du temps où les théologiens allaient jusqu'à blâmer les nœuds derrière les robes, ou les coiffures trop sophistiquées ! Loin également de ce temps où les photographies de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus furent retouchées afin d'enlever le ruban qui ornait sa robe de laïque, comme si c'était une immodestie indigne d'une sainte, qu'on voulait cacher !

La règle de modestie à suivre est simple : la robe (ou la jupe) doit descendre le plus bas possible ! Au minimum, elle doit couvrir l'intégralité des genoux en position assise.

C'est compliqué, ça ?!

Il y a des sites protestants qui vantent la modestie chrétienne, et quand on regarde les tenues qu'ils donnent en exemple, elles sont d'une volupté infernale !

Le Saint-Siège a donné en 1928 des règles très claires sur la tenue vestimentaire des femmes, au titre d'une "croisade" du Pape Pie XI, "contre les modes indécentes, spécialement dans certaines écoles tenues par des religieuses". La croisade visait toutes ces écoles où les religieuses faisaient habiller leurs jeunes élèves de courtes jupes noires dignes des films pornographiques japonais de notre époque (au Japon il y a toute une industrie pornographique, et l'un de ses thèmes favoris est la jeune écolière, sachant que la majorité sexuelle là-bas est de 14 ans !).

L'immodestie dénoncée par le Pape Pie XI était bien réelle, je m'en suis aperçu notamment en voyant de vieilles photographies. La taille de la jupe s'est raccourcie de plus en plus dans la première moitié du vingtième siècle.

Dans nos rues et jusque dans nos chapelles tradis, c'est un harcèlement sexuel permanent que vivent les hommes, le regard sans cesse agressé par ces vêtements honteux. L'Écriture ne dit-elle pas que la gloire de la l'homme (qui est la beauté de sa femme) doit être cachée ? La femme exerce un attrait plus puissant que l'homme, car son corps est plus sensuel, au point qu'il était autrefois considéré comme obscène qu'une femme ouvre la bouche sur une photographie ou une quelconque image figée. Pour cette raison, les femmes sont tenues à plus de modestie encore que l'homme.

En raison de la concupiscence consécutive au péché originel, la beauté du corps doit être cachée, et non pas exaltée. Les Juifs de l'Ancienne Alliance le savaient, eux qui se souciaient tant de s'habiller avec décence, et de séparer les hommes et les femmes durant les repas publics.

Il est temps de revenir à la pureté des premiers temps évangéliques...

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents