Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La survie de Paul VI et son retour à Rome

La survie de Paul VI et son retour à Rome

Le vrai Troisième Secret de Fatima reconstitué


L'histoire chrétienne préfigurée dans l'Ancien Testament (bis)

Publié par Jean-Baptiste sur 6 Mars 2017, 17:17pm

 

J'ai publié sur mon site internet une frise chronologique interactive destinée à présenter de manière didactique le parallèle entre Ancien et Nouveau Testament.

Cette page sera complétée à l'avenir, par des développements supplémentaires ainsi que par de nouvelles vidéos, si Dieu le veut.

Je vous invite vivement à consulter cette page et à en recommander la lecture à vos amis, car la présentation sous forme de frise donne un aspect à la fois clair et attrayant à l'exposé. J'insiste sur le fait qu'il s'agit de recherches inédites d'un ami américain.

Éric Faure avait déjà découvert le parallèle entre la crise maccabéenne et la crise actuelle de l'Église (et même mieux que notre ami américain puisqu'il avait établi le lien avec la survie du Pape Paul VI), mais il n'avait pas découvert la relation complète avec toute l'histoire chrétienne. Or il nous est très utile de prouver que l'histoire chrétienne est entièrement préfigurée dans l'Ancien Testament car cela nous permet de conforter le parallèle lié spécialement à la crise maccabéenne.

À ce propos, j'en profite pour répondre ici à une objection qu'un petit malin m'a adressée sur gloria.tv, et qu'il vous est utile de connaître. Un dénommé "Roy" m'a dit: "Jean-Baptiste, vous prétendez que le grand prêtre Onias III en exil est une figure de Paul VI ; mais le grand prêtre Onias III n'est pas réapparu !"

Chez une personne humble qui m'aurait posé la question sans malice, une telle interrogation aurait été légitime, car elle n'est pas idiote du tout ; néanmoins il est très facile d'y répondre : comme l'a déjà expliqué Éric Faure, Judas Maccabée a eu une vision du grand prêtre Onias III lui apparaissant pour donner la victoire aux Hébreux. Il s'agit d'une figure du retour de Paul VI, qui réapparaîtra pour donner la victoire aux catholiques ; par sa réapparition il triomphera en quelque sorte de la mort qu'on lui avait imputée.

Les figures ne sont pas toujours littérales, elles sont de nature analogique.

Je vous en donnerai un seul exemple : le roi Eglon, figure du prêtre hérétique Arius, perdit ses entrailles après avoir reçu un coup d'épée d'un Juge d'Israël ; tandis qu'Arius lui-même, qui perdit aussi ses entrailles, ne reçut pas de coup d'épée au sens matériel ; mais premièrement il fut excommunié (or l'excommunication est un glaive spirituel), deuxièmement une tradition rapporte que St. Nicolas lui donna un soufflet au concile de Nicée, et troisièmement sa mort est un châtiment divin évident; or dans la Bible les châtiments divins sont représentés par un glaive.

En soi, le fait qu'Onias III ne soit pas réapparu physiquement n'est donc absolument pas un problème ; mais si nos adversaires prenaient la peine de nous lire, nombre de leurs préjugés tomberaient. Le jugement suppose la connaissance, et l'humilité exige qu'on évoque des questions qu'on connaît, et non pas des questions qu'on ignore...

 

Les preuves de la survie de Paul VI, comme le savent nombre de nos lecteurs, sont innombrables. Le cœur du problème est que l'homme moderne est orgueilleux, sensuel et rationaliste. Au Moyen-Âge nos travaux n'auraient pas été méprisés comme ils le sont aujourd'hui. La Fraternité Saint Pie X elle-même est influencée par l'esprit rationaliste, et les sédévacantistes ne sont pas en reste.

 

 

L'histoire chrétienne préfigurée dans l'Ancien Testament (bis)

(la frise ci-dessus n'a pas vocation à être d'une précision mathématique ; il s'agit plutôt de repères)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents