Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La survie de Paul VI et son retour à Rome

La survie de Paul VI et son retour à Rome

Le vrai Troisième Secret de Fatima reconstitué


L'obligation catholique de voter (2)

Publié par Jean-Baptiste sur 6 Mai 2017, 19:21pm

 

Suite à mon dernier article j'ai reçu un courriel d'un prêtre guérardien, où il m'adresse un bulletin dominical. Dans ce bulletin, il dit que le devoir de voter "n'est pas un devoir de morale divine ou d'Église" ; mais le fait de s'abstenir de la fornication non plus, et pourtant il faut s'en abstenir sous peine de péché mortel ! Depuis quand est-ce que la morale naturelle ne compte pour rien ?

ÉDIT : J'ai reçu le commentaire de quelqu'un qui me demande ironiquement "connaissez-vous le 6ème commandement ?" Mais ici j'ai entendu la terminologie du prêtre en question comme se référant à la loi divine au sens restreint, c'est-à-dire dans son seul aspect cérémoniel ; sinon elle est nécessairement absurde, dans le sens où le fait de voter est lié à l'obligation civile que nous avons tous de participer à la réalisation du bien commun.

Ce prêtre dit également que lorsque le Pape Pie XII a parlé de devoir grave concernant le vote, c'était à cause du danger communiste en Italie ; mais il est aisé de répondre qu'aujourd'hui, le danger est encore plus grand ! Car nos ennemis sont déjà chez nous, en haut et en bas (si vous voyez ce que je veux dire) ; ils ont déjà le pouvoir !

J'ajouterais que le Pape Pie XII s'est exprimé de façon générale, il n'a pas employé des expressions de nature contextuelle.

Quant à l'enseignement des théologiens, le Révérend Père Titus Cranny résume la chose ainsi :

"Most moralists hold that voting is of obligation. Some say that the citizen is bound sub gravi, others, sub levi. Some hold that per se the obligation is grave, per accidens it is light or of no obligation. In order to give a complete picture of the opinions we may consider the writings of the various authors."

« La plupart des moralistes affirment que le vote est une obligation. Certains disent que le citoyen y est tenu sub gravi [sous peine de péché mortel], d'autres sub levi [sous peine de péché véniel]. D'autres disent que l'obligation est grave per se [en soi], et qu'elle est légère ou dénuée d'obligation per accidens [par accident]. Afin de dresser un tableau complet des diverses opinions, on citera les écrits de ces différents auteurs. »

 

Le Pape Pie XII a précisé que toutes les élections destinées à élire le chef de l'État ou du gouvernement impliquent une obligation grave de voter. Il a employé des termes assez larges, car les élections de cet ordre sont assez variées : certains pays élisent un président de la république, d'autres un chancelier, d'autres encore un chef de gouvernement,etc. 

Moi non plus je n'aime pas le suffrage universel (parce que la sagesse n'est pas dans le plus grand nombre) : mais si c'est une sottise d'accorder le droit de vote au commun du peuple, c'en est une plus grande encore de laisser voter les sots et de s'abstenir.

Commenter cet article

Jean-Baptiste 07/05/2017 22:12

Je vous réponds dans mon dernier article : étant donné que l'affirmation de l'abbé guérardien était absurde j'ai supposé qu'il avait employé le terme de "loi divine" dans un sens restreint. La loi divine au sens large inclut les devoirs civiques, donc son affirmation n'a aucun sens. Promouvoir le bien commun fait partie des devoirs civiques, et les élections conditionnent le bien commun.

Vous êtes inutilement agressif donc si vous continuez sur ce ton je supprime vos commentaire.

Je n'ai pas cité le Pape Pie XII, donc je n'ai rien tronqué du tout !

Je ne tolèrerai pas les procès d'intention pharisaïques tels que le vôtre.

francois 07/05/2017 21:33

manifestement, vous ne comprenez pas ce que l'on vous ecrit.....

2 points leves tre s clairement, et vous vous enferrez dans l'erreur...

1/ vous avez ecrit que "s'abstenir de forniquer n'est pas un devoir de morale divine..." or, il est parfaitement clair que les commandements de Dieu sont des "devoirs de morale divine".. et parli eux .. le 6°....

2/ vous avez tronqué le document de Pie XII en omettant le paragraphe qui suit celui que vous avez cité, et qui exprime directement le contraire de ce que vous soutenez!!!

donc, soit vous n'avez pas verifié la source, soit vou s l'avez tronqué volontairement....

Dans les 2 cas, il est grave de pretendre "enseigner" la Foi Catholique, d'une part sans mandat, d'autre part sans competence, et enfin, en "perseverant dans l'erreur".. ce que l'adage nous dit etre "diabolicum": un peu de recul et d'humour sont bienvenus: ils aident à l'humilité...

Ne multipliez pâs les articles: vous risquez bien de multiplier les erreurs et l'entetement dans ycelle...

Prions!

Jean-Baptiste 07/05/2017 21:20

François, je vous réponds dans un nouvel article.

La citation du Pape Pie XII est très claire : elle n'est pas purement contextuelle.

Je ne commets pas le péché mortel en corrigeant les erreurs détestables de mes frères en religion...

francois 07/05/2017 20:41

jean baptiste: vous n'avez pas entendu parler des commandements de Dieu? et notamment du 6°????

quand à la "contextualisation", par Pie XII, vous n'avez pas non plus été regarder au texte origi,a0, sinon, vous auriez immanquablement remarqué l'alinea suivant cemui que vous citez....

a moins que tout celà ne soit volontaire... et là le péché mortel, c'est vous qui le commettez!

prions!

Faure Eric 07/05/2017 04:32

Bonne nuit Jean Baptiste, pendant que tout le monde dort, je pleure pour la France avec Notre Dame de la Salette. Tu peux diffuser mon message du 07/05/2017 à 4 heures 20 du matin, en grosses lettres bien visible dans un article avec l'image de Paris dans les flammes. Cela en vaut la peine !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents