Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La survie de Paul VI et son retour à Rome

La survie de Paul VI et son retour à Rome

Le vrai Troisième Secret de Fatima reconstitué


Le 13 mai 2017

Publié par Jean-Baptiste sur 2 Mai 2017, 17:43pm

 

Si vous lisez les articles de mon frère, vous avez probablement vu que selon un prétendu voyant américain, la troisième guerre mondiale commencera le 13 mai 2017...

À vrai dire, souvent on peut difficilement se fier à ces supposées "âmes privilégiées", car aujourd'hui il y a un nombre considérable de faux prophètes, comme vous le savez. Cela dit, notre ami américain, Dominique, semble lui aussi penser que le 13 mai prochain risque de voir survenir un événement catastrophique pour l'avenir de l'humanité. Car il affirme qu'il existe un parallèle entre la date du 13 mai 2017 (en lien avec les apparitions de Fatima) et le Déluge. Voilà comment j'ai traduit ses explications dans la dernière version de ma brochure : 

 

Parallèle entre le Déluge et les apparitions de Fatima


 


 


 

Noé avait 500 ans lorsqu'il engendra ses trois fils (Sem, Cham et Japhet). Étant donné qu'ils étaient trois les Saintes Écritures veulent dire que Noé avait 500 ans passés lorsqu'il les engendra (Genèse V. 31).

À l'âge de 600 ans, Noé entra dans l'Arche ; et le Déluge commença au 17ème jour du second mois (Genèse VII. 11). Il y a donc 100 ans entre la première mention de l'âge de Noé et celle du Déluge au second mois.

N.-D. de Fatima apparut le 13 mai 1917. Le 13 octobre de la même année, date de la dernière apparition, la foule subit une pluie torrentielle. Le 13 mai 2017 sera le 100ème anniversaire de Fatima, et sur le calendrier juif c'est exactement le 17ème jour d'Iyyar (le second mois juif). C'est également l'une des deux dates possibles où la Fraternité St. Pie X pourrait signer un accord avec Rome. Le centenaire de Fatima a une grande importance, car Notre-Dame a annoncé que si la Russie n'était pas consacrée à son Coeur Immaculé, le monde devrait subir de terribles épreuves ; or la Russie n'a jamais été consacrée conformément à ses demandes exactes. De surcroît elle a établi une comparaison avec le refus de Louis XIV d'obéir aux demandes du Sacré-Coeur de Paray-le-monial ; or la révolution française a éclaté cent ans jour pour jour après ces demandes (le 17 juin 1789 les états généraux se proclament assemblée nationale). Donc on peut logiquement craindre que le 13 mai 2017 soit le jour du Déluge, en ce sens que les grandes épreuves commenceraient à cette date (par exemple à cause d'un événement précis générateur de troubles).

 

Quels que soient les événements à venir nous savons que la date du 13 mai 2017 revêt une grande importance, car ce sera alors la fin du délai accordé par Notre-Dame aux papes pour consacrer la Russie à son Cœur Immaculé, du moins si l'on suit sa comparaison avec l'attitude du roi de France, et le fameux délai de Léon XIII. De nombreux catholiques savent cela.

Pour ma part je ne pense pas que la troisième guerre mondiale débutera le 13 mai ; mais la faillite bancaire (qui précipitera la guerre) devrait intervenir bientôt. Si Marine le Pen était élue en France (et c'est tout à fait possible), c'en serait fini de l'Union Européenne et les conséquences sur la bourse seraient gigantesques. L'euro perdrait tout avenir (comme l'UE elle-même), et ne pourrait que s'effondrer. 

Mais ce n'est pas une raison pour ne pas voter Marine le Pen : d'une part parce que l'euro ne peut que s'effondrer (or il est moins dommageable qu'il chute le plus rapidement possible, plutôt que la situation perdure), et d'autre part parce que la chute de l'Union Européenne est une bonne chose, prédite au chapitre 18 de l'Apocalypse.

L'humanité humiliée par la faillite générale sera plus disposée à se convertir, car moins attachée aux plaisirs du monde. 

 

 

Commenter cet article

Denis 18/05/2017 23:59

2017 est de la même teneur que 1789, pour ce qui est de la France en tout cas, (mais on sait que ce qui ce passe en France n’est pas sans intéresser les autres pays, il n’y a qu’à voir comment tous avaient les yeux sur l’élection. Par ailleurs, le soutient officiel de Barack Obama à E. Macron marque qu’il faut percevoir cet événement avec une dimension internationale) : nouvelle donne politique suite à des élections, où les électeurs ont fait le mauvais choix.

En 1789, ce choix fut en faveur d’une institution nouvelle : l’assemblée Nationale, qui n’a rien fait politiquement par le passé (de fait puisqu’elle n’existait pas). 2017, c’est en faveur d’un homme nouveau, qui n’a rien fait politiquement dans le passé (aucun mandat. Son parti a été créé il y a seulement un an, le 06 avril 2016, et dans le seul but de remporter ces élections présidentielles du 08 mai 2017).

Dans les 2 cas, les gens y ont vu un espoir de règlement de problèmes du pays par des réformes à venir, car en 1789, ce ne sont pas les massacres sanglants qui débutent, c’est un acte constitutionnel qui prend forme. C'est-à-dire que c’est quelque chose qui se sait, mais qui reste assez anodin pour les individus. Cela n’est pas perçu comme « un évènement catastrophique » (plutôt porteur d’espoir), mais c’est après coup que l’on peut le discerner comme événement inaugurant une période.
Le 13 mai 2017 tombait un samedi, donc rien administrativement, ni politiquement ne pouvait se faire. Il faut donc regarder dans les jours, avant ou après, ce qui pourrait correspondre à un changement politique du pays. Évidemment c’est l’élection d’Emmanuel Macron, élu une semaine avant, mis en place le lendemain du 13 mai.

Selon cette vision de concordance, on voit qu’il n’était pas ‘pensable’ que Marine Le Pen soit élue. Ce fait politique confirme le message de la Salette et ses interprétations d’Eric Faure sur la dureté de ce qui s’en vient socialement.

1789, en bref :
Le 04 mai, lors de la réunion des États Généraux, tout avait commencé par une messe dédiée au Saint Esprit où tout le monde y a assisté. Tous voulaient des réformes. Concernant l’Eglise, on souhaitait la réorganiser, pas la détruire, … on sait ce que cela donnera.
Fin juin 1789, les 1ères menaces populaires éclataient à Paris (campagne anti cléricale qui commence, agressions de quelques clercs, pillage de la Maison saint Lazare le 13 juillet) ; prise de la Bastille le 14 ; l’atmosphère se tend de plus en plus. En été : remise en cause du concordat Église/État de 1516 ; déclaration des droits de l’homme le 26 août ; aliénation des biens du clergé le 10 octobre ; suspension des vœux (=interdiction) dans les monastères le 28 octobre : on indemnise les moines qui quittent leur état, on les convie au mariage (Cluny : 38 départs sur 40. Les moniales, elles, résistent mieux dans l’ensemble). En quelques mois l’Eglise de France est en ruine.

Achevons bien, et très rapidement notre préparation personnelle, car tout va aller vite.

Donald Trump se rêve en médiateur entre Israéliens et Palestiniens. Selon certains, il pourrait signer, ou favoriser un accord de paix entre eux, lors de son voyage en Terre Sainte, fin mai.
Or, le catholique allemand Alois Irlmaier, mort en 1959 prédisait une guerre dans cette région, après des paroles de paix : « Tous ne parlent que de paix, Shalom! C’est alors que ça arrive. — Une nouvelle guerre au Proche Orient s’enflamme subitement, de grandes flottes de guerre hostiles se font face en Méditerranée — la situation est tendue. Mais l’étincelle détonante sera jetée sur le baril de poudre dans les Balkans. Je vois un « grand » (personnage) tomber, un poignard sanglant est trouvé près de lui. — Puis tout se passe coup sur coup. (…) ».
Ce qui est tout à fait possible car :
- Le 08 mai : L’Iran menace l’Arabie Saoudite, suite à des exécutions: « en cas de guerre, tout sera détruit sauf la Mecque et Médine ». (Ce ne sont pas les premières menaces, mais la situation est très tendue).
- Le 11 avril : L’Iran menace les États-Unis en cas de nouvelles actions en Syrie.
- En plus, mais complémentaire, le 30 avril : La Corée du Nord menace de s’attaquer à Israël, après les propos d’Avigdor Liberman, ministre israélien de la défense, qui a traité le leader coréen de « fou ». Les Etats-Unis cherchent aussi à mettre Kim-Jong Un hors d’état.
Les conditions de guerre sont là, il suffira d’une étincelle … .

Denis

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents