Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

In Nomine Domini

In Nomine Domini

« Je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité » (Jean XVIII. 37)


Avertissement

Publié par Jean-Baptiste sur 24 Décembre 2019, 09:21am

 

Je tiens à dire ici que le site "mission divine d'ecône" n'est pas le mien (moi je suis Jean-Baptiste ANDRÉ) mais celui de mon frère (Simon) ; et là, il perd complètement les pédales.

 

Priez pour lui afin qu'il ne lui arrive pas la même chose que Jeremy Austin ou d'autres, c'est très inquiétant. Ca pourrait même être pire que le cas de Jeremy Austin (pour ceux d'entre vous qui ne le connaissent pas, il s'agit d'un sédévacantiste feeyneiste devenu grec schismatique).

 

A l'heure actuelle, comme le disent les Saintes Écritures même les élus pourraient presque êtres trompés, au point que durant les dernières décennies il est plusieurs fois arrivé, par exemple, que des âmes privilégiées authentiques désobéissent à Dieu ou quittent le droit chemin (j'en ai déjà parlé sur mon blog). Le diable a acquis un grand pouvoir.

Nous sommes tous concernés par ce danger spirituel (la preuve, même le Saint Roi David est tombé), et je pense pouvoir citer les moyens suivants pour se prémunir :

1°) Rester humble

-Ne pas se dire invincible ; ne pas dire "je ne tomberai pas", "je suis l'élu de Dieu".

-Ne pas passer son temps à critiquer les autres alors que notre mission première est de nous réformer nous pour obtenir de Dieu la conversion du prochain. A cet égard une femme ne peut pas édifier son mari et le corriger de ses défauts en lui "rentrant dans le lard" ; c'est en priant le Seigneur et en faisant preuve de patience qu'elle pourra obtenir quelque chose.

2°) Fuir l'obsession

L'obsession entraîne le déséquilibre spirituel. De même, il est arrivé plusieurs fois que des prêtres ou fidèles obsédés par la question de la moralité sexuelle tombent, justement en pensant trop souvent à des choses mauvaises.

3°) Ne pas vivre dans l'isolement

Le chrétien isolé est une cible facile pour le démon, et c'est pourquoi même les ermites ont vécu la plupart du temps en communauté. Les anachorètes font exception, mais les auteurs spirituels ont précisément décrit leur vie comme un combat particulièrement âpre et périlleux.

Il semble que Jeremy Austin, par exemple, ait eu peu de vie sociale : c'était un paria, un peu comme moi (en tout cas d'après ce qu'on m'a raconté). Dans ces cas là il faut essayer de rencontrer des catholiques, de retrouver une vie sociale normale, même si l'on n'est pas forcément très intégré au groupe et même si les autres n'ont pas des conversations très spirituelles. Il faut se dire qu'on a aussi des défauts et l'on a quelque fois l'agréable surprise de remarquer chez l'autre des qualités qui nous manquent à nous, y compris chez des personnes moins avancées spirituellement.

4°) Prier avec régularité et humilité.

5°) Porter des sacramentaux.

6°) Garder la tête froide.

 

Voilà ce que je pense pouvoir dire. Je reviendrai bientôt vers vous, et j'expliquerai ma longue absence.

Moi aussi, au cours de ces dernières années, j'ai bien cru perdre la tête. Durant l'année qui a suivi ma conversion j'ai progressivement aspiré à la prêtrise, et je n'ai jamais pu accomplir ce désir ; or cela me pèse énormément. Je ne suis pas à ma place dans la vie laïque, ce n'est pas ce à quoi Dieu m'a destiné et je n'y trouve aucun épanouissement. Dans ce genre de situation, il faut continuer de souffrir et de prier, en attendant l'heure de Dieu. Se dire qu'il y a plus malheureux que soi, et tenir bon.

Pour ma part je serai content quand je rendrai mon âme à Dieu : cela fait 10 ans que je suis malade et je n'ai jamais vraiment été heureux sur terre.

Même les jouisseurs (voire surtout eux) s'aperçoivent tôt ou tard que la vie sur terre est une pénitence. Ce n'est pas la vraie vie, n'oublions pas que nous sommes faits pour le Ciel, où la vision de Dieu et une éternité de joie nous attendent, si nous persévérons !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents