Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La survie de Paul VI et son retour à Rome

La survie de Paul VI et son retour à Rome

Le vrai Troisième Secret de Fatima reconstitué


L'invasion islamique de la France et de l'Italie dans le Secret de la Salette

Publié par Éric Faure sur 11 Juillet 2017, 09:18am

Catégories : #Éric Faure

 

L’INVASION ISLAMIQUE DE LA FRANCE ET DE L’ITALIE DANS LE SECRET DE LA SALETTE

 

Prières publiques des mahométans devant le colisée à ROME en janvier 2017. Mahomet dans le Hadîth avait annoncé que la conquête de Rome suivrait celle de Constantinople, le premier objectif fut atteint en 1453 dans un bain de sang, le second objectif, les mahométans en sont convaincus, c’est pour bientôt !

 

Ici, photographie prise à Rome d’une foule de mahométans priant Allah le 19 janvier 2009, et la situation a pris depuis des proportions démesurées. Un dessin représentant des femmes voilées, toutes mahométanes brandissant le drapeau italien avec au cœur du drapeau, les symboles de la secte de Mahomet. En dessous, des mahométans bloquant une rue de Paris, et la circulation automobile en 2011. Depuis, les choses ne font que s’aggraver, et les français qui ont choisi Macron comme président, comme les italiens d’ailleurs, ne voient toujours pas où cette invasion va les amener au final ?

 

 

 

Est-il possible que Notre Dame de la Salette ne nous ait pas prévenu du danger de cette situation et n’est rien dit à ce sujet dans son secret ? Non ce n’est pas possible. Notre Dame de la Salette nous a parlé longuement de ce fléau, mais voilà, les catholiques qui lisent le secret de la Salette ont des yeux et ne voient pas ! Voilà pourquoi, il est temps pour moi de sortir de mon silence et de livrer l’explication du secret de la Salette que j’ai reçue de Notre Dame de la Salette.

 

L’INVASION ISLAMIQUE EN FRANCE ET EN ITALIE EST LE SIGNE AVANT COUREUR PAR EXCELLENCE DANS LE SECRET DE LA SALETTE DU RETOUR MIRACULEUX DE PAUL VI. LE TEMPS OU DIEU NE SE SOUVIENT PLUS DE LA FRANCE, LA LIVRE À L’ISLAM COMMENCE DANS LE SECRET DE LA SALETTE EN 2017 AVEC L’ÉLECTION DE MACRON. L’ESPÈCE DE FAUSSE PAIX DANS LE SECRET DE LA SALETTE A COMMENCÉ EN 2005 ET SE TERMINE COMME LE TEMPS OU DIEU A OUBLIÉ LA FRANCE AVEC LA TROISIÈME GUERRE MONDIALE. EN VOICI LES PREUVES DANS CETTE LETTRE. SERA ABORDE ICI DANS LA MÊME ÉTUDE, LA QUESTION D’ÉNOCH ET D’ÉLIE, DE L’IDENTITÉ DE CES DEUX MESSAGERS DE DIEU.

 

Par Éric Faure, auteur du pape martyr de la fin des temps et du sens réel des dernières devises rapportées par le bénédictin Arnold de Wion, qui sont deux ouvrages consacrés à la littérature apocalyptique médiévale, et auteur du sosie de Paul VI dans le secret de Notre Dame de la Salette, qui est un troisième ouvrage mettant en lumière dans l’apocalypse rédigée par Mélanie Calvat, le prodige que « les faiseurs de miracles » ou prélats franc-maçons parviendront à réaliser pour faire tomber dans l’apostasie, les catholiques.

 

 

Bonjour Jean Baptiste,

        Voici, quelques éléments nouveaux de réflexion sur le secret de la Salette à se mettre sous la dent, et comme d’habitude, c’est toujours à moi que revient la tâche d’expliquer le secret de la Salette, mais je ne m’en plains pas, car c’est toujours un moment de paix et de joie, que de rédiger ce que j’ai reçu, pour réconforter les justes et une consolation pour moi que de voir que tout ce que j’avais vu se confirme. Tout ce qui a été dit avant moi, ne vaut rien ou pas grand-chose, quand ce ne sont pas des contre-sens et des idées subversives inspirées par le démon. Cela peut paraître orgueilleux de le dire, mais c’est la triste réalité. C’est comme ça et je n’y peux rien. Et c’est bien que les catholiques s’en rendent compte, car immanquablement la vérité dans le secret de la Salette sur ce que Notre Dame veut dire finira par leur arriver. Comme ça, ils sauront que je ne mens pas, lorsque je dis, que c’est Notre Dame de la Salette elle-même sur sa montagne qui m’a montré de son secret, ce que je dois savoir, pour mon propre salut et celui de mes proches. C’est à Elle que revient tout le mérite. Moi, je ne fais que rapporter ce qu’elle m’a permis de comprendre de son secret. Ainsi donc, si mes propos t’éclairent sur le sens réel du secret, c’est Notre Dame, qu’il convient de remercier en priorité. Ceux qui seraient tentés de s’opposer à l’explication du secret de Notre Dame que je livre, doivent savoir que ce n’est pas à moi qu’ils feront de la peine en premier lieu, mais à Notre Dame de la Salette elle-même. Tant que c’est à ma personne que l’on s’en prend, ça va, ce n’est pas bien grave, et cela est bien moins dangereux pour le salut de mon âme que les flatteries, mais s’en prendre aux choses dans le secret que je livre et tiens pour certaines, c’est s’opposer pour son plus grand malheur à Notre Dame elle-même et à N.S. Jésus-Christ.

J'ai retrouvé le passage de Mélanie, qui confirme la véracité de l'explication que je t'ai donnée sur la période de paix dans le secret de la Salette qui ne sera pas longue contenant 25 ans d'abondantes récoltes. Cela va me permettre de donner un peu de chronologie à Denis, mais ce n’est pas dans cet article que je lui réponds mais dans un prochain article qui tarde à venir et qui est consacré au premier paragraphe du secret de la Salette, que vraiment personne n’a compris même si tout le monde a paradoxalement le sentiment d’y voir plus clair que les autres passages. En fait, si on ne descelle pas ce que veut dire Notre Dame au tout début de son secret, on prend un mauvais départ, et le résultat est catastrophique, tout est à refaire. C’est comme un carreleur qui au lieu de commencer sa pose de carreaux au bon endroit, commencerait n’importe comment, sans réfléchir au petit bonheur la chance, sans prendre ses mesures. On peut être certain en ce cas, que tout son travail devra être détruit et qu’il va être mis à la porte ! Et bien là pour commenter le secret de la Salette, c’est la même chose on ne s’improvise pas herméneute ou explicateur du secret. Il faut même pour cela avoir été choisi par Notre Dame et ceux qui n’ont pas été choisis s’exposeront à la colère des catholiques pour le travail déplorable qui leur a été fait !

Ce premier paragraphe pose un certain nombre de difficultés, mais si on ne les repère pas et on ne tente pas de les résoudre, si on croit qu’on peut en faire l’économie, on va droit dans le mur ! Lorsque Notre Dame de la salette reproche par exemple aux prêtres et aux personnes consacrées à Dieu ( ces personnes sont consacrées par le baptême, c’est déjà une erreur que d’exclure les laïcs de cette expression ) de crucifier de nouveau son fils, par leur infidélités et leur mauvaise vie, elle a en tête un évènement précis, qu’elle va révéler plus loin en ces termes : « Enoch et Elie seront mis à mort », car mettre à mort Enoch et Elie, c’est comme mettre à mort une seconde fois son fils, et c’est cet évènement précis, qui fait pleurer Notre Dame, mais lorsqu’on a compris cela, ce qu’il reste à résoudre c’est cette histoire d’Enoch et Elie mis à mort, mais à notre connaissance personne ne comprend ce que veut dire ici Notre Dame, donc ceux qui disent que son premier paragraphe est facile à saisir et qui prétendent vous donner une explication satisfaisante, sans poser et résoudre cette difficulté, sont à des années lumières de ce que veut nous faire comprendre Notre Dame. Notre Dame ne veut pas nous faire comprendre que par nos péchés, on crucifie son fils et que les péchés des prêtres et des autres membres de l’Eglise blessent encore plus le bon Dieu, que si ces péchés venaient de païens qui n’ont jamais entendu parler de N.S. Jésus-Christ. Si Notre Dame voulait dire cela, son secret n’aurait vraiment aucun intérêt et mériterait qu’on le jette par la fenêtre.

Dans le même sens, lorsque Notre Dame de la Salette dit qu’il n’y a plus personne pour implorer miséricorde et pardon pour le peuple, c’est parce que Enoch et Elie, ne sont plus là pour intercéder pour le peuple, parce qu’ils ont été mis à mort, et on se retrouve avec le même problème à résoudre sur les bras, à savoir qu’est-ce que c’est que cette histoire d’Enoch et d’Elie mis à mort ? Ceux qui croient que Notre Dame se plaint seulement parce que les gens ne prient pas assez, et parce que le clergé est devenu mauvais, et s’est détourné de Dieu, sont vraiment complètement à côté de leur pompes et ferait mieux de s’occuper de tout autre chose que du secret de la Salette, car si c’est ça que veut dire Notre Dame de la Salette, elle aurait mieux fait de ne pas apparaitre à la montagne de la Salette ! En fait, ce que je veux montrer aux justes, c’est que ceux qui leur ont proposé une explication du premier paragraphe du secret de la Salette, et a fortiori des autres passages, étaient des ignorants d’autant plus ignorants, qu’ils disaient comprendre, alors qu’ils ne comprenaient rien du tout, à tout ce que dit Notre Dame de la Salette ! Ils sont coupables d’avoir dénaturé le message de Notre Dame et il convient de leur demander désormais des comptes pour leur forfaiture.

Mais revenons à ce passage : «  cette paix parmi les hommes ne sera pas longue », et qui nous parle de « vingt-cinq ans d’abondantes récoltes ». J’ai certes expliqué cette Prophétie, et ceux qui nous ont écouté mesurent effectivement que l’explication que l’on a livré dépasse de très loin tout ce qui a été écrit avant moi à ce sujet, et ne peuvent qu’adhérer à ces choses que j’ai livrées parce qu’ils n’ont pas vraiment le choix, à moins de se boucher les oreilles pour ne plus nous entendre ! Mais qu’est-ce qu’il y a à dire de plus à ce sujet que ce que j’ai déjà dit ? Il y a à dire que je voudrais aborder ici l’explication de Mélanie, pour montrer qu’elle n’a pas accès au sens réel du secret de Notre Dame de la Salette, qu’elle a rédigé, qu’elle s’est même trompée dans son explication, mais que le peu de choses qu’elle a écrite à ce sujet, vaut bien mieux que tous les commentaires qu’on a entendus. Et, je voudrais profiter de ce qu’elle dit, pour rebondir sur des choses que je n’ai jamais dites, que j’ai gardé longtemps secrètes, attendant le meilleur moment pour en parler. Il va s’en dire, que je réserve des surprises, car tout ce que je vais dire, personne ne l’a dit avant moi et il serait temps que je dise ces choses, car elles sont si lumineuses, que ceux qui en prendront connaissance ne pourront plus regarder comme avant de nombreux passages du secret, autrefois incompréhensibles mais qui suite à notre intervention paraitront à tous désormais d’une évidence claire.

J'ai dit qu'une paix par définition commence toujours là où une guerre s'arrête, et s'arrête toujours là où une autre guerre commence. C'est une vérité de La Palice, mais il faut croire que personne avant moi, ne l'avait appliquée pour comprendre le secret, hormis Mélanie, qui n’a pas reçu le don d’expliquer le secret, mais a su faire jouer son bon sens. Ainsi donc, pour savoir quelle est cette paix de 25 ans et en connaitre la chronologie exacte, il faut s'avoir à partir de quelle guerre, elle commence. Si Notre Dame n'a pas préalablement décrit cette guerre pour nous permettre d'identifier cette paix, c'est comme si elle parlait pour ne rien dire, puisqu'elle ne nous fournirait pas les moyens pour nous permettre de comprendre de quoi elle parle. Donc nécessairement elle en a parlé, et il suffit de remonter là où elle a parlé d'une guerre, et c'est à la description de cette guerre, qu'on va pouvoir enfin savoir situer avec précision cette paix de courte durée dans le temps. Et effectivement, elle a parlé d'une guerre préalablement en arrière du texte. Elle n'aurait parlé de guerre, qu'après avoir parlé de paix, qu'il faudrait se référer à ce qu'elle aurait dit plus loin au sujet de cette guerre. Mais là, elle a parlé avant d'une guerre, donc, c'est facile de faire le rapprochement si on a un esprit analytique, où on n'avance que par des énigmes posées et la recherche des indices  pour les résoudre à l'intérieur même du texte. Cela peut paraître une évidence, que Notre Dame a à chaque fois déposé dans son secret, les réponses à chaque problème qu'elle nous pose volontairement, pour que l'on prenne le temps de rechercher dans son secret, la solution, mais lorsqu'on voit les esprits irrationnels et obscurcis par le démon, influencés par la subversion « prophétique », chercher des explications à l'extérieur du secret, dans des sources totalement différentes, il faut croire que ce qui nous apparait comme une évidence, ne l'est pas pour tout le monde !

 

Ci-joint, une photo de Mélanie Calvat (1831-1904) - proche de l’année 1894 - devenue Marie de la Croix, mais on préfère l’appeler encore Mélanie dans cette lettre, pour que les gens comprennent bien de qui on parle.

Voici ce que dit Mélanie à Mlle Vernet dans sa lettre du 20 juillet 1894 : "De véritable paix, il n'y en aura qu'après la mort de l'Antéchrist. Les deux ou trois périodes de paix avant l'Antéchrist seront de peu de durée, une paix, après une guerre, et je désire bien que cette guerre n'arrive pas, elle serait terrible, épouvantable, puis la paix de peu de durée; (pendant tout ce temps, je n'ai point vu de roi sur le trône de France. Cela ne fait rien, si la France revenait à Dieu, Dieu saurait la relever et lui donner un roi très chrétien ; Ninive était condamnée à périr qu'elle fit pénitence, elle fut pardonnée.") - On a mis entre parenthèse, ce qui dans la citation n'a pas grand intérêt pour moi. Mélanie s'imagine que la royauté française reviendra. En fait, je suis personnellement convaincu avec une vie consacrée à la notion de « grand monarque », envers et contre tous, que la royauté française ne reviendra jamais en France, et que ce que l'on appelle " grand Monarque" dans les temps de la fin, n'est pas autre chose que le pape souffrant dans le secret de la Salette, un pape ressemblant à N.S. Jésus-Christ par son martyr,  suivant les pas du Christ dans la passion et la résurrection, à savoir Paul VI qui n'est pas mort mais va revenir. Je suis comme toi Jean Baptiste, je ne doute pas une seule seconde au retour miraculeux de Paul VI, et je vais  dire ici des choses que je n'ai jamais dites, qui peuvent décider des incrédules à y croire enfin ! 

Effectivement, maintenant que cette paix de 25 ans est passée depuis 1970, et maintenant qu'on approche de la troisième guerre mondiale qui mettra fin à cette espèce de fausse paix décrite dans le secret de la Salette, on peut dire que Mélanie a eu raison de ne pas voir un roi de France régner en France dans la période qui va de fin 1945 jusqu'à la troisième guerre mondiale. Il va sans dire que Dieu ne demanderait pas mieux que de pouvoir pardonner à la France, mais la France ne prend pas le chemin de la pénitence, tout au contraire , elle est en train de faire ce suprême affront à Dieu, de préférer l'islam au christianisme, et mérite bien plutôt de crever, quoique pour en arriver à ce stade, il faut déjà qu'elle soit morte  ! Elle est morte, puisque chez elle, l'Evangile n'est plus connu désormais !  Mélanie avec cette histoire de Ninive qui échappe de justesse à sa condamnation en faisant pénitence, reprend ici  les idées du livre de Jonas, où les Prophéties n'ont pas un caractère inéluctable qui priverait de liberté les hommes et Dieu, les Prophéties n'étant pas faites dans le but de punir mais de sauver les âmes ou de modifier leurs visions des choses. C'est vrai, mais d'un autre côté, les prophéties de la Salette jusqu'à présent se sont réalisées à la lettre, et il n'y a pas de raison que le reste ne s'accomplisse pas aussi, or il est dit à l’intérieur que Dieu oubliera la France, pire qu’il ne s’en souviendra même pas, même si on lui en parle ! Et puis Ninive, ce n’est malheureusement pas la France qui a corrompu l’univers et qui doit payer pour ça !

Certains rétorqueront que ce n’est que « pour un temps » et que donc cette attitude de Dieu très irrité contre la France ne sera que provisoire, la France devant se redresser ou refleurir. Cela a été la position personnelle de Maximin, mais ce qui le poussait à dire cela, c’est le secret de Mélanie du 6 juillet 1851, disant que sous un grand roi, la religion refleurira, alors que par l’expression « grand roi », il faut entendre, un pape, le pape souffrant de Notre Dame de la Salette, qui par son sacrifice donnera un essor à la véritable religion, comparable à l’essor qu’a donné Notre Sauveur à son Eglise en ressuscitant. Maximin espérait en un retour de la monarchie française, ce en quoi il se trompait gravement, et voilà pourquoi, l’idée d’une France refleurissant ne fait pas partie des desseins cachés de N.S. Jésus-Christ. Ceux qui disent que Dieu ne peut pas abandonner la France en raison de tous les martyrs de la révolution de 1789, ne comprennent pas que ces martyrs ont déjà servi à retarder la destruction de la France qui est désormais inéluctable, Dieu les a déjà utilisés pour le bien de la France et refuse de faire davantage, si ce n’est de faire apparaître Notre Dame en France, et de faire de la France, encore un lieu propice au petit nombre qui voit clair dans le secret de la Salette, un lieu de résistance pour la Tradition avec Mgr Lefebvre et Mgr Thuc, lieu donnant encore des prêtres, mais avec un effondrement totale, à l’horizon, si Dieu ne diminue pas le temps de l’épreuve : qui pourrait vaincre si Paul VI ne revenait pas miraculeusement ? La vérité sera que les français qui sont demeurés fidèles à Dieu jusqu’au bout seront récompensés par le retour miraculeux de Paul VI , mais Notre Dame de la Salette ne parle aucunement d’un redressement de la France dans son secret et encore moins de cette histoire d’un saint pape qui serait secondé par un grand monarque issu de la royauté française, cette histoire étant évacuée par Notre Dame de la Salette dans son secret, ce qui est une manière de dire pour elle, que cette histoire est de l’ordre de la subversion prophétique et ne se réalisera jamais. Ceux qui ont cru que le secret de Maximin - comme Boanergès qui est tombé décidément dans tous les écueils en ce qui concerne la compréhension du secret - contenait un passage de Notre Dame sur ce grand monarque de la royauté française de la lignée des Bourbons, se sont mis le doigt dans l’œil jusqu’au coude, car la publication des rédactions du secret de Maximin démontre toutes le contraire et c’est pire que ce que l’on pouvait espérer à ce sujet !

En fait lorsque Notre Dame dit « pour un temps, Dieu ne se souviendra plus de la France », l’expression « pour un temps » désigne on le verra toute une période, qui va d’un point A à un point B. Le point A de ce temps commence avec « un mauvais homme régnant sur la France » c’est-à-dire avec un président de la République qui conduira la France à sa destruction, vers « la guerre civile » : cela apparait dans la rédaction du secret de Mélanie du 12 août 1853. La dernière rédaction du 21 novembre laisse seulement entendre que la France sera dirigée par des méchants qui déploieront toute leur malice à détruire la France en ouvrant la France à un cheval de Troie qui une fois entré en France se livrera à des massacres jusque dans les maisons, et le lien est vite fait avec la présidence de Macron et son gouvernement travaillant à fond pour l’islamisation de France. Dans la dernière rédaction du secret, l’expression « un mauvais homme régnant sur la France » disparaît au profit de l’idée de méchants déployant toute leur malice – Macron ne se trouvant qu’à leur tête - qui dominent la France et l’entrainent vers l’abîme, ce qui est plus juste et plus nuancé, Macron ne faisant qu’incarner la volonté de ces derniers et incarnant par sa malice ce camp des réprouvés, pour Notre Dame de la Salette. Et le point B, le terminus où la France s’arrête, c’est la destruction totale de Paris, qui ne sera jamais plus reconstruite, avec une population exterminée, celle qui n’aura pas eu le temps de fuir, et la question qui se pose est la suivante : la France sans Paris, est-ce encore la France ?

Voici « un des plus gros icebergs jamais vus qui est sur le point de se détacher du continent Antarctique, ont indiqué  le 1er juin 2017 des chercheurs de l’université de Swansea (au Royaume Uni). Ce phénomène n’est que le début d’un processus, qui pourrait bien entrainer une montée des eaux, et dans un proche avenir entrainer l’engloutissement de Marseille par la mer Méditerranée. Derrière ce premier iceberg qui va partir -ligne de fracture en rouge sur la carte -, c’est toute une immense partie qui menace de se déchirer jusqu’à ‘à la barrière de glace baptisée « Larsen C » – tracé bleu en pointillés – des glaciers qui mis tous ensemble, sont capables de faire monter de 10 cm les mers du monde. 10 cm sont suffisants pour provoquer un cataclysme planétaire. Mélanie expliquait cette catastrophe pour Marseille par des glissements de terrain… » glissements consécutifs à la montée des eaux? » Ajoutons-nous.

Et le sud, ne sera pas mieux servi, car Marseille sera engloutie (déjà se profile actuellement les signes avant- coureurs de la fin du port de Marseille, du côté de l’Antarctique, cf. image et commentaires ci-dessus). D’un côté le feu (déjà se profile à l’horizon les signes avant-coureur de la destruction de Paris avec une population votant massivement Macron, et la menace d’une guerre nucléaire en Europe mis en avant par Poutine), de l’autre l’eau, la FRANCE sera dévorée par les deux bouts. Tous les éléments seront contre Elle, pas seulement, le feu et l’eau, mais aussi probablement la terre ( « qui ne produira que de mauvais fruits » suite à un hiver nucléaire après la destruction de Paris ) et le vent, qui apportera « des grêles effroyables d’animaux » – l’air sera tellement empoisonné, que les oiseaux tomberont en groupe comme des pierres , les tornades nous amèneront même du ciel des poissons crevés ou vivants et toutes sortes de choses qui habituellement ne tombent pas des nuages ! On a eu des signes avant-coureurs de ce type de phénomènes difficilement explicables même aujourd’hui, les cas recensés ne cessant de croître jusqu’à nos jours. ).

 

 

Gravure d’O Magnus datée de 1555, représentant une pluie de poissons.

La célèbre pluie de poissons de Singapour, telle que décrite par les Asiatiques.

 

Une tornade peut capturer des animaux et les emmener au loin avant de les laisser tomber.

 

Groupe compact de Carouges à épaulettes : un mouvement de panique en vol peut être fatal. En ce qui concerne les pluies d'oiseaux morts, hormis les tornades, les ornithologues privilégient la thèse de collisions en série dues à un mouvement de panique au sein des grands rassemblements hivernaux d'oiseaux dans les villes. Une attaque de prédateur, un tir de feu d’artifice ou toute autre perturbation peut désordonner le groupe, et sous le coup d'une peur brusque, être à l'origine de collisions mortelles en vol. Ceci ne serait pas très rare. - Des frappes nucléaires pourraient par conséquent conduire à un tel phénomène de panique.

 

 

La grenouille, animal emblématique des pluies d'animaux.

Pluie de Poissons de Grenouilles Oiseaux et autres Animaux

 

La première explication est que ces pluies d'animaux résulteraient de phénomènes météorologiques. En effet, un orage ou une tempête ...


Article : LES « PLUIES » D’ANIMAUX MORTS SE MULTIPLIENT

Thibault Publié le 6 janvier 2011 - Lu 4 888 fois

« Après les Etats-Unis, l’Europe a eu droit à sa propre pluie d’oiseaux pour fêter la nouvelle année. Entre 50 et 100 choucas des tours, une variété de corbeaux, sont ainsi mystérieusement morts à Falköping, un village suédois situé à une centaine de kilomètres de Göteborg. De même, des volatiles sans vie ont été retrouvés en Italie, en Angleterre et en Allemagne. » (Fin de citation). – le phénomène ne date pas d’aujourd’hui, songeons par exemple à cette pluie de cailles dans l’Ancien Testament avant l’apparition de la manne du temps de Moïse, sauf que dans le secret de la Salette, c’est pour châtier « les habitants de la terre », pas pour leur venir en aide !

 

 

Son ouvrage cherchant à expliquer les pluies d’animaux. « Il attribue ces pluies au phénomène de téléportation ou à l'existence d'une « super mer des Sargasses » au-dessus de la Terre, appelée la Génésistrine, zone dans laquelle aboutiraient des objets et êtres divers et d'où ils retomberaient parfois. » C’est un auteur quelque peu provocateur, voir subversif, mais il ne se prend pas au sérieux.

 

Certes Notre Dame étend à tout le globe terrestre, ces deux derniers cataclysmes planétaires (la « terre qui ne produira que de mauvais fruits » et « il y aura des pluies d’une grêle effroyable d’animaux ») , engendrant nécessairement d’un côté famine et anthropophagie, contaminations et pandémies de l’autre côté, car il sera difficile de trouver et de brûler tous les animaux morts ou mourant qui se seront éclatés sur le sol, mais toute porte à penser que la France ne sera pas épargnée par ces calamités. Après dans le secret, il n’est plus parlé de la France, « Frankreich … kaput. » (La France … Epuisée, morte, hors de combat). On est arrivé au terminus, et entre le point A et le point B, des homicides, des bruits d’armes, des blasphèmes engendrés par la montée de l’islam en France pour commencer et pour finir des massacres, et la pire des guerres civiles qui puisse exister, car religieuse et ethnique, d’où  des églises brûlées  (« on les brûlera … une guerre civile … dans ce même temps » que la destruction de Paris / secret du 12 août 1853 P.54 dans découverte du secret de la Salette de Laurentin et Corteville.) et « des massacres jusque dans les maisons » - secret du 21 nov. 1878 -, où toute la famille y passe, du plus jeune jusqu’au plus âgé , sans distinction d’âge et de sexe.

Voici mon commentaire de cet extrait de lettre de Mélanie, même si ce n’est pas là-dessus que je veux porter ton attention : "De véritable paix, il n'y en aura qu'après la mort de l'Antéchrist", cela signifie que lorsque Mélanie rapporte dans son secret la description d'une "espèce de fausse paix", que la mort de l’Antéchrist viendra bien plus tard. On ne sera tranquille que lorsque l’Antéchrist ne sera plus. Ainsi donc, comme cette fausse paix fait suite dans le secret à la mort de Wojtyla dans le secret,  Wojtyla ne peut pas être l'Antéchrist au sens fort du terme, il n'est qu'un avant-coureur de l'Antéchrist, n'en déplaise à MHFM, qui n'attend pas d'autre Antéchrist au sens fort du terme après Wojtyla. Je comprends toutefois que MHFM puisse s'égarer, car un grand nombre de versets bibliques qui concernent en fait Wojtyla était appliqué par bien des commentateurs de Prophéties Bibliques, au second fils de perdition, celui devant naitre d'une femme impure ou à l'Antéchrist d'une manière général, sans autre distinction, de telle sorte que la confusion était totale dans l'ensemble du peuple de Dieu. 

Mélanie dit discerner 2 ou 3 périodes de paix avant l'Antéchrist, c’est-à-dire avant sa naissance ou sa manifestation publique, dont Wojtyla n'a été qu'un avant courant coureur, un antipape aplanissant ses sentiers. Lorsque Mélanie dit cela, elle compte la première paix qui ne sera pas longue car faisant 25 ans, et la seconde paix, qui sera une espèce de fausse paix, avant qu'arrive la dernière guerre faite par les dix rois de l'antéchrist - cette dernière guerre, c'est la troisième guerre mondiale, et la fausse paix, c'est celle qui se termine par cette troisième guerre mondiale. Ensuite, comme il est parlé plus loin de la naissance de l'Antéchrist dont Wojtyla n'était que le précurseur, Mélanie en déduit, qu'il y a 2 périodes de paix avant l'antéchrist. Elle dit trois parce qu’elle envisage probablement le cas où l’Antéchrist viendrait se manifester publiquement après la dernière guerre, au cours d’une autre paix, pour se faire passer pour « le sauveur du monde ». Cela montre qu'elle est incapable de situer la naissance de cet Antéchrist sur le plan chronologique à l'intérieur du secret. On a expliqué dans un article, quand cet antéchrist naitra d’une femme impure et d’un évêque. Mélanie rapporte dans la rédaction de son secret du 12 août 1853, que la naissance de cet antéchrist viendra « après trois ans de calme » succédant à une persécution du pape, qui sera frappé de toutes parts. Ces trois ans de calme, ne constituent bien évidemment pas une trêve offerte par les persécuteurs de l’Eglise de Jésus-Christ et du pape, d’autant plus que leur victoire certes provisoire est écrasante ! Ces trois ans de calme sont corrélatifs à la libération miraculeuse de Paul VI prisonnier au Vatican ou dans un autre secteur de Rome par la synagogue de Satan qui s’est emparée de la fonction pontificale en la personne de Wojtyla, et démarre après cette libération où Paul VI s’est réfugié en Crète. Désormais depuis sa libération miraculeuse, Paul VI pendant de nombreuses années vivra caché en exil, au calme, dans le silence et l’oraison, puisant sa force dans le Saint Esprit, mais c’est au terme des trois premières années de sa sortie miraculeuse de prison à Rome, que viendra la naissance de l’Antéchrist, si on suit les indications dans la rédaction du secret du 12 aout 1853 par Mélanie, qui sont des indications très précises, mais dont Mélanie ne peut pas en comprendre le sens. Maintenant, comme Mélanie a rajouté dans la rédaction du secret, de son propre cru, cette idée qui ne vient pas de Notre Dame de la Salette que « la fin du monde ne passera pas deux fois 40 ans » qui est une bêtise trop bien visible de sa part (1853 date de cette rédaction du secret + 40 ans = 1893, la fin du monde ne passerait pas 1893 ? Or Maximin évoque l’année 2000 pour la période de ce monstre d’iniquité qu’a été Wojtyla ou de cet avant-coureur de l’antéchrist dont parle le secret de Notre Dame donné à Mélanie), il est permis de penser que cette idée de « trois ans de calme » est une invention de sa part, mais je ne le crois pas. Il me paraît cohérent, que Satan profite de la mort mystique de Paul VI, du fait que la papauté ne constitue plus un obstacle à la naissance de l’Antéchrist, pour faire naitre son second fils d’iniquité, Wojtyla n’étant que le premier, après s’être assuré, que Paul VI ne reviendra pas de sitôt . Cela dit, il convient de se demander pourquoi cette idée de « trois ans de calme » ne se trouve plus dans la dernière rédaction du secret, qui est la plus complète. Mais laissons là ce sujet de la naissance de l’Antéchrist, au demeurant très intéressant, ce n’est pas là où je veux en venir.

Mélanie dit que les 2 périodes de paix dont parle Notre Dame de la Salette seront de courte durée.  Je serai tenté de dire que  ce n'est pas vrai. Si Notre Dame parle d'une première paix de courte durée, cela laisse supposer  que la deuxième espèce de fausse paix en revanche est de longue durée. Et en effet, la première paix va de 1945 à 1970, et l'espèce de fausse paix qui va se terminer par la dernière guerre mondiale, peut être une paix qui couvre la paix de peu de durée, qui commence aussi fin 1945, qui englobe la paix de 25 ans, et qui la dépasse pour arriver jusqu'à la troisième guerre mondiale. Mais voilà, ce qui mérite mon attention, c'est que Mélanie doit faire démarrer l'espèce de fausse paix après le règne de Wojtyla qui est un avant-coureur de l'antéchrist, et dont Notre Dame de la Salette nous a fait une description saisissante. En effet la période de paix de courte durée se termine avec la guerre que mène Wojtyla contre la Sainte Eglise lorsqu'il a commencé à s'élever jusqu'au Vatican en 1970, la description qui est faite ce dernier évoquant en effet la guerre d'une manière implicite : il combat avec  ses troupes de plusieurs nations contre le vrai Christ , c'est à dire le vrai pape - les rapports de force sont disproportionnées, plus encore qu'entre Goliath et David,  des troupes de plusieurs nations contre un seul homme , ce n'est certainement pas du courage, mais il faut donc que ce seul homme soit considéré comme difficile à anéantir !  -  et il répand beaucoup de sang, car en fait, après s'en être pris au bon pasteur qui est le pape, Wojtyla s'en prend à son troupeau, qui comme un loup ravisseur déchirent le bétail du bon pasteur, des cornes jusqu'aux sabots ! - . Ainsi donc, c'est bien une guerre que ce loup de Wojtyla nous a faite, mais une guerre souterraine, qui ne dit pas son nom, où Wojtyla se présente comme un artisan de la paix, compatissant et miséricordieux, comme un saint, alors qu'en vérité c'est un destructeur de l’Église, pire que Hitler et Staline réunis.

Si effectivement, on fait démarrer « cette espèce de fausse paix » en 2005, date de la fin du règne de Wojtyla et de sa mort, et qu'on rajoute 25 ans, cela donne 2030 comme l'année de la troisième guerre mondiale; Mais tout semble indiquer hélas, que cette dernière guerre se produira bien avant 2030, donc effectivement vue sous cette angle, Mélanie a probablement raison de dire que cette deuxième paix est courte, peut-être même bien plus courte que la première ! Quand faut-il faire démarrer cette espèce de fausse paix dont parle Notre Dame de la Salette ? Je pense que Mélanie a raison de la faire démarrer après la mort de cet avant-coureur de l'antéchrist, qui se conduit comme un second Antiochus IV et un second pontife Ménélas , faisant la guerre aux saints et à ce oint qu'est le vrai pontife  ( christ a pour sens "oint" ), c'est à dire qu'il faut la faire démarrer en 2005 à la mort de Wojtyla et non pas fin 1945. Pourquoi ? Parce que la description qu'en donne Notre Dame de la Salette de cette espèce de fausse paix, traduit l'état des gens avant la troisième guerre mondiale, qui ne voyant pas le danger ou la catastrophe arriver, «  ne pensent qu’à se divertir » et la phrase suivante " les méchants se livreront à toutes sortes de péchés" est un remake ou un rappel de la prophétie rédigée en arrière du texte : " les méchants déploieront toute leur malice" , qui concerne la dernière période de fausse paix juste avant la troisième guerre mondiale, période qui a démarré en 2017, avec l'élection de Macron à la présidence de la République, comme on a commencé à l'expliquer dans notre dernier article. Quant à la Prophétie suivante : " mais les enfants de la sainte Eglise, les enfants de la foi, mes vrais dévots, croitront dans l'amour de Dieu et dans les vertus qui me sont les plus chères. Heureuses les âmes humbles conduites par l'esprit saint ! Je combattrais avec elles jusqu'à ce qu'elles arrivent à la plénitude de l'âge" , elle fait référence aux justes lors de l'éclipse de l'Eglise, et en particulier au pape souffrant de son  secret ( Paul VI )  qui est un pape caché en exil comme le fut Pie IX, mais  que tout le monde croit mort -  Notre Dame de la Salette compare ce pape à Tobie d'où le fait qu'elle oppose le pape souffrant de son secret à Asmodée, l'ennemi mortel de Tobie, Tobie passant pour mort auprès des siens, mais étant protégé miraculeusement des griffes d' Asmodée  - et qui comme Tobie ou Elie ( c'est un prophète d'une envergure comparable à Elie qui est toujours en vie, n'a pas connu la mort jusqu'à présent, et qui vit caché ) est appelé à revenir parmi les seins lorsqu'il "sera arrivé à la plénitude de l'âge." Donc, on pense comme Mélanie, qu'il faut faire compter cette espèce de fausse paix à partir de la mort du dit avant-coureur de l'antéchrist, c'est à dire en 2005, cet avant-coureur de l'antéchrist comme on l'a maintes fois expliqué ne pouvant être que Wojtyla mort en 2005. C'est même une certitude à la lumière de nos propos.

Ensuite Mélanie dit : " Les 2 ou 3 périodes de paix avant l'Antéchrist seront de peu de durée, une paix, après une guerre, et je désire bien que cette guerre n'arrive pas, elle serait terrible, épouvantable, puis la paix de peu de durée", Mélanie montre qu'elle a compris que " cette paix parmi les hommes qui ne sera pas longue", qui contiendra "25 ans" commence après la fin d'une guerre. Elle n'est pas totalement dépourvue de bon sens, à l'inverse de tous ces pseudo-commentateurs du secret qu'on a rencontré au cours de notre misérable existence. En cela, elle nous rejoint lorsqu'on enseigne qu'il  faut faire partir cette période de paix de 25 ans, à partir de la fin de la seconde guerre mondiale, que Notre Dame a décrit en ces termes en insistant sur la fin de cette guerre : " La France (...) et  l'Angleterre seront en guerre ( sous-entendu contre l'Allemagne de Hitler, la déclaration de guerre contre l'Allemagne qui a envahi la Pologne, venant de la France et de l'Angleterre ) ... Le français se battra avec le français (  les français se battront ensemble les uns contre les autres ), l'italien, contre l'italien" étant une description de la fin de la seconde guerre mondiale, lorsque les français se sont battus entre eux et les italiens entre eux, pendant que l'Allemagne reculait sur tous les fronts ). Cette insistance sur la fin de la seconde guerre mondiale a été faite par Notre Dame, pour que nous puissions comprendre que la paix de 25 ans commence fin 1945, à la fin de la seconde guerre mondiale. Les enjeux de cette compréhension sont considérable, car 1945 + 25, donne 1970, ce qui signifie que l'expression " un avant-coureur de l'antéchrist" est un ennemi de l'Eglise qui se manifeste à partir de 1970, puisque cet avant-coureur de l'antéchrist par son attaque contre l'Eglise, met fin à cette paix de l'Eglise. Or cela ne peut que s'appliquer à Wojtyla, qui s'est élevé au Vatican à partir de 1970, pour régner en 1978, et cela signifie que le dernier Concile n'a rien d'un joyeux évènement, puisqu'il appartient à cette période qui va de fin 1945 à 1970, qui est présentée par Notre Dame, comme une triste période où le peuple de Dieu a fait preuve d'ingratitude envers Dieu, qui l'a comblé de bienfaits, après la deuxième guerre mondiale au point que le peuple de Dieu a oublié  que se sont ses péchés qui "sont causes de tous les maux qui arrivent sur la terre". En fait, Dieu de 1945 à 1970 a comblé le Peuple de Dieu, par des récoltes abondantes - il est permis d’y voir en partie « les trente glorieuses » - , mais aussi au fait, que Dieu a donné plein de vocations à l'Eglise dans ses années-là, a pris soin de son peuple, et qu'en retour le peuple de Dieu s'est détourné de lui, jusqu'à perdre la notion de "péché" et à oublier ce qu'il est aux yeux de Dieu ! Ainsi donc, ce n'est pas la peine de tenter de reconstituer la dernière partie du secret de Fatima pour dire que Notre Dame de Fatima voit dans le dernier concile, une volonté du peuple de Dieu de s'affranchir des exigences de la Foi catholique, car le secret de la Salette met en évidence pleinement cette vérité. Le secret de la Salette est une condamnation sans appel du comportement du peuple de Dieu et de son clergé lors du dernier Concile ! Enfin par ricochet, cela signifie, que la description du clergé qui vient après celle de Wojtyla, clergé qui attire la Sainte Colère de Dieu, ne peut que concerner les successeurs de Wojtyla, que sont Ratzinger et Bergoglio et la situation de l'église wojtylienne sous leur pseudo-pontificat respectif.

Donc Mélanie par ses propos nous montre qu'elle a bien compris que la paix de 25 ans (1945-1970) vient après une guerre. Elle a ciblé cette guerre qui précède la paix de 25 ans, dans le paragraphe suivant, exactement comme je l'ai fait : " la France (...) l'Angleterre seront en guerre; le sang coulera dans les rues; le Français se battra avec le français, l'italien avec l'Italien; ensuite il y aura une guerre générale qui sera épouvantable." Mais elle a commis à l'inverse de moi, une erreur, parce qu'elle croit que la guerre qui précède la paix de 25 ans se trouve ici : " il y aura une guerre générale qui sera épouvantable". En effet, voilà comment elle qualifie cette guerre venant juste avant la paix de 25 ans, elle l'a qualifié " d'épouvantable", reprenant la phrase " il y aura une guerre générale qui sera épouvantable." Or Notre Dame de la Salette dans le paragraphe que nous venons de citer, en fait prédit deux guerres mondiales, la seconde qui commencera par une déclaration de guerre de la France et l'Angleterre, contre l'Allemagne, et qui lorsque l'Allemagne reculera sur tous les  fronts, conduira les français à s'entretuer, et les italiens à s'entretuer également de leur côté, et une troisième guerre mondiale, et c'est pourquoi après avoir décrit la deuxième guerre mondiale en son début jusqu'à sa fin, elle dit : " ensuite, il y aura une guerre générale qui sera épouvantable", c'est à dire que Notre Dame ici, nous parle d'une autre guerre générale, c'est à dire mondiale, qui viendra après  la seconde guerre mondiale, mais qui sera épouvantable, en ce sens, qu'elle sera pire que la seconde guerre mondiale, qui paraîtra à côté comparable à une balade de campagne ! Or Mélanie qui ne comprend pas ce que Notre Dame raconte, rattache la paix de 25 ans, à la phrase " il y aura une guerre générale qui sera épouvantable"  qui concerne en fait la troisième guerre mondiale, commettant ainsi, une erreur, mais que l'on peut facilement rectifier à notre époque.

Mélanie doit penser que la guerre qui se situe juste avant la paix de 25 ans, est une  guerre qui appartient à ce temps où Dieu ne se souviendra plus de la France et de l'Italie, au cours de laquelle on se massacrera jusque dans les maisons, ce en quoi, elle se trompe lourdement, car ce temps où Dieu ne se souviendra plus de la France et de l'Italie, parce que l'Evangile n'est plus connu" a commencé en mai 2017 et  se poursuivra avec la destruction de Paris par des frappes nucléaires lors de la  troisième guerre mondiale. Comment sait-on, que ce temps ne peut pas être celui de Pie XII lors de la seconde guerre mondiale ? C'est très simple : Qui oserait dire qu'en Italie pendant la seconde guerre mondiale, l'Evangile n'est plus connu ? Personne, parce qu'à cette époque-là, nous avions en Italie un vrai Pape Pie XII. Mais en 2017, avons-nous en Italie, un vrai Pape en la personne de Bergoglio et un ancien vrai pape en la personne de Ratzinger ?  Certainement pas, nous avons deux affreux apostats, que Mélanie dira "plats, vermoulus et douteux", c'est à dire sans relief, pourris jusqu'à la moelle, et illégitimes, et que Notre Dame de la Salette invectivera en ces termes : " Tremblez-vous qui faites profession de servir Jésus-Christ ( mais qui ne le servez pas du tout en fait ) , et qui au-dedans vous adorez vous-mêmes ( au lieu d'adorer Dieu ) , tremblez car Dieu va vous livrer à son ennemi (  Dieu va vous livrer à l'islam ) , parce que les lieux saints sont dans la corruption ( parce que vous Bergoglio et vous Ratzinger vous aviez la responsabilité des lieux saints de Rome, et que ces lieux avec vous sont dans la corruption plus que jamais depuis le jour où vous avez osé élever ce monstre d'iniquité de Wojtyla sur les autels, en osant en faire un saint ! )"  Dans l’Italie sous le pseudo-pontificat de Bergoglio, on peut dire en effet que l'Evangile n'est plus connu, comme sous la présidence de Macron, on peut dire " Dieu ne souvient plus de la France parce que l'Evangile n'est plus connu" en France. Pourquoi dit-on que ce temps où Dieu ne se souvient plus de la France et de l'Italie, a commencé le 7 mai 2017, avec l'élection de Macron ? Parce que cette élection, nous rend sans espoir pour la  France en raison de l'invasion islamique en France encouragé par nos propres dirigeants, le président antéchrist Macron en tête (Macron n'est pas l'antéchrist, mais l'un des dix rois de l'antéchrist élu avec 66, 06 des voix - 666- ), invasion qui se poursuit massivement  en Italie d'une manière vertigineuse, l'Italie étant devenue la porte de cette invasion !  Avec Macron, s'accomplit la prophétie "on croira que tout est perdu" qui se trouve dans le secret de la Salette, car avec son élection, plus rien ne peut empêcher la France désormais de devenir islamique, et on a plusieurs indices dans le secret de la Salette, que le prophétie suivante "les méchants déploieront toutes leur malice" concerne nos dirigeants s'évertuant à islamiser la France, c'est à dire à la détruire et à détruire aussi l'Italie par l'islam, que la prophétie qui vient après "on se massacrera mutuellement jusque dans les maisons" en France, mais aussi en Italie, est une conséquence de l'invasion islamique, que la prophétie "on ne verra qu'homicides" concerne les attentats islamiques en France et partout en Europe, "on n'entendra que bruits d'armes" concerne l'Etat d'urgence en France mais aussi le contexte géopolitique du monde devenu une véritable poudrière ne demandant qu'à exploser, "on n'entendra que blasphèmes" concerne en priorité les cris des mahométans contre les chrétiens. 

Ce dernier point ne souffre pas de controverse, car l'Apocalypse attribué à l'évêque Méthode (apocalypse latine du VIII ème siècle rédigé à partir d'un texte syrien de la fin du VII ème siècle) raconte qu'avant la venue du grand monarque qui viendra anéantir tous les ennemis de Dieu, "qui s'éveillera tel un homme sorti de la torpeur du vin que tous disait mort" mais qui sera toujours en vie, les mahométans parés comme des époux et blasphémant, proclameront : " Rien ne pourra arracher les chrétiens de nos mains!" Or le texte de Notre Dame de la Salette, après avoir dit "on n'entendra que blasphèmes" nous parle du retour miraculeux de Paul VI, en ces termes, comme on l'a expliqué dans une vidéo faite sur la plus haute montagne du sanctuaire de la Salette : " Alors Jésus-Christ, par un acte de sa justice et de sa grande miséricorde pour les justes, commandera à ses Anges que tous ses ennemis soient mis à mort." C'est difficile d'expliquer en peu de phrases que ce passage est une description du retour miraculeux de Paul VI.

Disons, pour faire court et simple que le mot "Anges" en langage apocalyptique peut désigner des Apôtres, et ici en l'occurrence ce mot au pluriel désigne à n'en pas douter " les Apôtres de la fin des temps" que sont  Enoch et surtout  Elie qui a mis à mort tous les prophètes de Baal, lorsqu'on s'en réfère à l'histoire d'Elie, et disons que Elie pour Notre Dame de la Salette, c'est le pape souffrant de son secret, Paul VI,  qui comme Elie n'est pas mort et vie toujours, mais reste caché, pour le moment, mais qui "sortira pour éclairer la terre", c'est à dire pour éclairer les apostats de l'église wojtylienne et tous les mauvais catholiques qui peuvent encore être sauvés , et qui sortira lorsqu'il sera "arrivé à la plénitude de l'âge" (lire chacune des expressions que je mets ici  entre guillemets  dans le secret de la Salette, et faire le lien à la lumière de mes propos ). Quant à Enoch, il est celui qui recevra Paul VI lors de son retour miraculeux et qui attestera que c'est bien Paul VI, Enoch incarnant l'autre partie du corps enseignant de l'Eglise, qui elle aussi vivait cachée. Et tous les deux "mettront à morts tous les ennemis de Dieu", c'est à dire " gouverneront avec une verge de fer", en ce sens qu'ils retireront du" livre de vie" par une excommunication, tous ceux qui ne voudront pas se soumettre à Paul VI lors de son retour miraculeux après avoir été avertis de ce retour, ce qui correspond à une mise à mort de tous les ennemis de Dieu, plus terrible encore que celle d'Elie dans l'Ancienne Alliance enlevant la vie physique par l'épée à tous ses opposants. 

Maintenant que l'on a vu, que dans le secret de la Salette, "on n'entendra que des blasphèmes" lorsque Paul VI sera sur le point de revenir, il convient de remarquer que la même structure et le même scénario se retrouve dans l'apocalypse attribuée à Méthode au Moyen Age. Voici le texte : " les hommes (entendre les justes, le vrais catholiques) auront connu le danger, souffert la persécution, sans espoir de salut ni de libération de la main de leur persécuteurs, accablés et affligés par eux (à relier dans le secret de la Salette avec "on" c'est à dire l'ensemble des vrais catholiques "croira que tout est perdu). Au contraire ces nations barbares – « les fils d'Ismaël » dans le texte, expression ancienne servant à désigner les mahométans selon tous les historiens - se réjouiront de leurs victoires infligées au monde romain (l’Union Européenne), à ceux qui vivent près de Rome (en Italie: c'est clair !  Il s'agit d'une invasion islamique en Europe et en Italie). Parés comme des époux et BLASPHÉMANT, ils proclameront : " Rien ne pourra arracher les chrétiens de nos mains." ( ces derniers étant persuadés au train où vont les choses qu'ils vont devenir en terres "chrétiennes" plus nombreux que les chrétiens et pouvoir réduire ces derniers en esclavage, s'ils ne veulent pas se convertir à l'islam ! - (relier  cela  dans le secret de la Salette à "on n'entendra que bruits d'armes et que blasphèmes") Alors soudain (relier cela à "Alors Jésus-Christ») fondra sur eux la tribulation et l'angoisse. sur eux s'abattra en grande fureur le roi des Grecs et des romains ( le grand monarque des chrétiens d'Orient et des chrétiens d'Occident , c’est-à-dire en fait … le Pape ) , et il ( ce pape ) s'éveillera tel un homme sorti de la torpeur du vin que tous disaient mort ( mais qui était toujours en vie et caché en exil !) et n'être d'aucun secours ( ce que les incrédules disent au sujet de Paul VI, lorsqu'on  se tue à leur faire comprendre que Paul VI va revenir ) . Il surgira sur eux (les ennemis de Dieu) et il portera le glaive et la désolation en Arabie (la patrie des fils d’Ismaël) ... ils (les mahométans)  seront terrassés. La crainte et l'effroi s'abattront sur eux, sur leurs épouses et sur leur fils. (Lire cela en corrélation avec " Jésus-Christ commandera à ses anges que tous ses ennemis soient mis à mort."

L'Apocalypse de Méthode ou dite du pseudo-Méthode, se trouve intégralement dans l'ouvrage la Fin des temps, préface de Georges Duby, traduction de  Carozzi, Edition Stock 1982, et le passage que nous reprenons en le commentant se trouve à la page 28-29 de cet ouvrage, qui est un recueil des premiers textes du Moyen Age sur la notion de Grand Monarque des derniers jours.  Cette Apocalypse toujours fascinante pour moi, est l'une des plus anciennes apocalypses postbibliques consacrées aux derniers temps de l'Eglise, et au Moyen Age, on l'honorait et on la citait bien volontiers avec Merlin, Hildegarde de Bingen, Joachim, et tant d'autres apocalypticiens du Moyen Age. Ceux qui estiment qu'elle est périmée, n'a rien à nous dire pour ce qui concerne notre époque, se trompent gravement, car elle cite les Saintes Écritures un peu partout, et tente de desceller le sens des versets bibliques relatifs aux derniers temps de L’Église.         

Ainsi donc, il apparaît clairement dans le secret de la Salette, l'une des dernières apocalypses avant les temps de la fin, et dans l'apocalypse de Méthode, l'une des premières apocalypses postbibliques du monde catholique, que l'invasion islamique en Europe, et a fortiori en Italie et en France, est l'un des signes avant-coureur les plus significatifs du retour miraculeux de Paul VI. Qui aurait cru cela en l'an 1999 ? Et bien j'étais seul à le penser à cette époque, mais moi-même, je résistais à cette idée, parce que l'idée que la France et l'Italie soit envahies par l'islam me répugnait, et en 1999, la chose paraissait impensable, et je serais passé pour un fou et comme je voulais être édité par les Editions DFT, je ne pouvais y mettre que des choses correspondant à leur attente, pour être sûr d'être édité. En ce qui me concerne, j'ai toujours pensé depuis mon retour de pèlerinage effectué à la Salette, que l'islam contribuerait à verser le plus,  le sang des Apôtres des derniers temps. Il ne faut pas se leurrer, il ne faut pas prendre l'apocalypse de Méthode dans un sens charnel, mais purement spirituel, c'est à dire que le grand monarque dont il parle n'est pas un grand monarque guerrier du genre de Charlemagne comme on pourrait le croire à première vue, c'est un grand guerrier au sens spirituel, en ce sens qu'en suivant les pas du Christ dans la passion et dans la résurrection, il triomphera de tous ses ennemis. Mais cela ne veut pas dire que les chrétiens dans les temps de la fin ne verseront pas leur sang comme l'ont fait les premiers chrétiens, au contraire, je pense qu’ils le verseront tout autant, et j'ai toujours pensé que l'islam prendrait une grande part dans ce sang versé. J’ai compris cela sur la montagne de la Salette, lors de ce pèlerinage de 1988 lorsque j’ai demandé à Notre Dame de la Salette, où le retour miraculeux de Paul VI nous mènerait. Il conduira les Apôtres des derniers temps au martyr de sang, comme la résurrection du Christ, a conduit les Apôtres à devenir des martyrs de sang. Mais en cherchant qu’est-ce qui pourrait faire l’office du bourreau, la pensée de l’islam s’est imposée à moi, comme une évidence claire, sans que je puisse expliquer les raisons de ce choix. Avec le recul du temps, je serais tenté de dire, que ce choix, s’explique par le fait que mes parents qui ont connu la guerre d’Algérie, m’ont mis en garde contre l’islam ou par mes lectures sur les atrocités commises par l’islam des premières croisades jusqu’à aujourd’hui en passant par Charles de Foucauld. Mais à la réflexion, il serait peut-être plus pertinent de me demander, si ce n’est pas la réponse que m’a donnée Notre Dame, qui m’a ramené aux propos de mes parents sur la guerre d’Algérie, sur mes lectures relatant les atrocités commises par l’islam, au nom d’Allah !

 

 

Voir l’article suivant sur internet :

Commentaire de l’image : Un avant-goût de ce qui attend les Apôtres des derniers temps, dans une Italie et une France islamisées à mort, après le retour miraculeux de Paul VI, mais rien ne pourra leur enlever cette joie du retour miraculeux de Paul VI, qui signifie pour eux leur prochaine entrée au Paradis !

Pour en revenir à Mélanie,  je n'ai pas trouvé chez elle, pour le moment, dans ses commentaires du secret, la moindre référence à l'islam, seulement chez Maximin, que les catholiques ont toujours sous-estimé par rapport à Mélanie, mais uniquement dans sa rédaction du secret du 5 août 1853, où il faut discerner ce qui vient de Notre Dame et ce qui vient de lui, ce que Maximim a essayé de faire là, c’est une explication du secret avec des citations de Notre Dame et ce qu’il en comprend. Corteville n’a retrouvé de ce document qu’une copie, mais pas rédigée de la main de Maximim, et je pense qu’il s’agit d’un texte venant d’un greffier notant avec exactitude et précision ce qu’a dit oralement Maximin, et que c’est pour cela qu’on ne retrouve pas l’original. Ce document est authentique, car il n’est d’aucun intérêt pour la franc-maçonnerie au Vatican, et sert bien plutôt notre cause ou ce qui revient au même celle de l’Église ou de la papauté éclipsée, c’est pour ça qu’il est précieux. Laurentin ou Corteville dans un ouvrage collectif en disent du mal, parce que Maximin s’est trompé en disant que le fils de Louis XVI, mort au Temple, finira par régner. Cette erreur de Maximin, pour nous tous est providentielle, car elle en dit long sur ce mythe de Louis XVII qui aurait survécu à sa prison, aurait été délivré presque miraculeusement, pour ensuite retrouver son trône et son sceptre.

Ci-joint, Louis XVII ce pauvre petit roi qui n’a jamais régné, allongé ici dans sa cellule au Temple où il s’est trouvé enfermé depuis le 13 août 1792. Certains ont cru reconnaître en lui le monarque des derniers temps libéré miraculeusement de sa prison, puis après un long exil caché, qui va reprendre ses ornements de roi, son sceptre et sa couronne. En fait ces apocalypses concernant le grand monarque des derniers temps s’appliquent au pape martyr de la fin des temps, Paul VI. Avant le XII ème siècle, ce grand monarque des derniers temps de l’Eglise est présenté comme un grand monarque du genre de Constantin ou Charlemagne, mais à partir du XIIème siècle, la littérature apocalyptique montre qu’il s’agit là d’une altération du grand Monarque caché des derniers temps de la papauté, et que ce grand monarque tant attendu pour les derniers temps de l’Eglise, n’est pas un empereur, mais en réalité un pape qui suivra les pas du Christ dans la passion. En fait, le petit Louis XVII dans sa prison qui est bon et fragile de santé, n’est qu’une préfiguration du pape martyr de la fin des temps. Des royalistes s’accrochent toujours à l’idée que Karl-Wilhelm Naundorff puisse être Louis XVII, mais c’est pour voir dans sa descendance, le grand Monarque des derniers temps de l’Eglise, aussi ils s’égarent gravement dans leurs interprétations des Prophéties. Il faut savoir que la subversion dans le domaine « prophétique » passe par la littérature apocalyptique médiévale, dans des ouvrages comme le Liber de Flore qui au XIVème siècle fait croire qu’il y aura un saint pape collaborant avec un grand Monarque issu de la royauté française dans les derniers temps de l’Eglise, exactement comme sous l’Ancienne Alliance, il y avait des apocalypses de fabrication tardives altérant la notion de Messie souffrant et propageant de graves erreurs d’interprétations des Saintes Ecritures. Les manuscrits de la Mer Morte trouvés sous Pie XII rapportent que du temps de Jésus, on attendait un grand Monarque issu de la royauté de David, lui-même secondé par un Grand prêtre. Il s’agissait d’une erreur, car il ne devait y avoir qu’un seul personnage messianique et non deux, à savoir N.S. Jésus-Christ cumulant à la fois le titre de Roi des Rois, fils de David et le titre de Grand-Prêtre. Dans le même sens, ceux qui attendent un grand Monarque secondé par un saint pape, commettent la même erreur que les hébreux d’autrefois qui ont fini par trébucher dans l’apostasie en ne reconnaissant pas N.S. Jésus-Christ, parce qu’ils attendaient deux messies au lieu d’un seul.

En fait, cette idée d’un Louis XVII ayant survécu et appelé à retrouver son trône, relève d’une fausse interprétation de prophéties sur le grand monarque des derniers temps, que les légitimistes ont appliqué au dauphin prisonnier au Temple et malheureusement mort au Temple. Ces prophéties sur le grand monarque des derniers jours, s’appliquent en fait au pape souffrant du secret de la Salette ou ce qui revient au même au pape souffrant de Principium Malorum qui est un pape caché en exil suivant les pas du Christ dans la passion et dans la résurrection également, car il est appelé par N.S. Jésus-Christ à sortir de son exil comme on sort d’un tombeau. Je ne crois plus du tout à cette survivance de Louis XVII et à un retour de la monarchie françaises de droit divin, par l’un de ses descendants , après avoir pendant des années étudié cette question à fond. On nage ici en pleine subversion dans le domaine « prophétique », voilà pourquoi ce dossier est aussi sulfureux avec plusieurs prétendants au trône qui ne peuvent pas prouver être le fils de Louis XVI, et le fait que Maximin ait été victime de cette subversion, ne signifie pas que Notre Dame de la Salette a repris cette idée de survivance de Louis XVII, comme le croyait Boanergès, qui on ne se lassera pas de le dire, est tombé et s’est embourbé dans tous les écueils où il n’aurait pas fallu tomber.

 

 

Ci-joint photographie de Maximin enfant puis adulte en 1861. Il vient compléter ce que dit Mélanie, et ses rédactions successives sur le secret de la Salette qu’il a reçu, viennent confirmer l’explication du secret que j’ai reçu sur la montagne de la Salette.

Il serait temps que l’on cesse de trainer dans la boue Maximin et de dire que Mélanie est bien meilleur que lui, dans ses explications du secret, car ce n’est pas vrai. Ils étaient aussi mauvais l’un que l’autre dans les explications qu’ils donnaient du secret, parce qu’ils n’avaient pas reçu de Notre Dame sur sa montagne, le don d’expliquer le secret qu’ils avaient reçu, mais les erreurs qu’ils ont commises, sont riches d’enseignements et sont dignes d’intérêt, et tout dans leurs explications respectives n’était pas mauvais, le plus souvent était largement supérieur à tous les commentaires du secret que l’on a rencontrés. Par exemple Laurentin et Corteville qui n’entendent rien dans le domaine «  prophétique » en raison de leur apostasie, reprochent à Maximin, d’avoir fait cette description de Napoléon III, trop surfaite à leur goût : « Un aiglon s’élèvera. Quand il sera devenu un peu grand, il tournera sur lui-même, ensuite il s’élèvera plus haut. Puis ses plumes lui tomberont. Enfin sans plume, il tombera sur des poignards ». En fait, ces images d’un individu s’élevant dans les airs, ressemblant à Icare dans la mythologie grec qui s’est approché trop près du soleil en volant dans le ciel, car la cire qui tenait ses plumes a fondue, et qui a fini par tomber et s’écraser au sol, mutilé de toutes parts comme s’il avait reçu des coups de couteaux, par-delà, les apparences, est assez fidèle à l’esprit de Notre Dame de la Salette qui fait un rapprochement entre Napoléon III et Simon le magicien qui s’est élevé dans les airs en défiant saint Pierre d’en faire autant, et qui suite aux prières de saint Pierre, s’est écrasé au sol, pour ensuite mourir de ses blessures. En effet, on a vu dans notre dernière et longue étude sur le sosie de Paul VI dans le secret de la Salette, que Napoléon III qui a trahi Pie IX, est présenté par Notre Dame de la Salette comme une préfiguration des faiseurs de miracles ou prélats franc-maçons qui ont trahi Paul VI, et que cette idée de « faiseurs de miracles » est à associer prioritairement à Simon le magicien qui s’est élevé dans les airs pour ensuite être précipité par une intervention de Dieu, violemment sur le sol. Donc en fait, Maximin peut sembler dire des choses qui n’ont ni queue, ni tête, mais qui reconstituées dans leur place originelle, brillent avec splendeur.

Il serait temps de rendre hommage, à Maximin, au lieu de l’abaisser en permanence. Si Notre Dame de la Salette m’a choisi pour expliquer son secret, c’est parce que je ressemble à Maximin, par ses qualités et ses défauts, mon parcours étant encore plus tortueux que le sien. Maximin avait compris à l'inverse peut être de Mélanie ( je dis "peut-être", car je ne m'engage pas trop, parce que  Mélanie a écrit tant de lettres que je ne peux pas prétendre avoir tout lu d'elle ) que " l'Orient châtierait l'Occident" pour son Apostasie et « que la France » dans cette guerre contre l'Orient « subira de grands malheurs." (Rédaction du secret de Maximin du 5 août 1853). A ma connaissance, Maximin ne parle pas directement de l'islam, mais lorsqu'il parle de "l'Orient" châtiant les apostats d'Europe, les hommes de son temps ne peuvent pas y voir autre chose que l'islam. L’homme du XIX ème siècle derrière le mot « Orient » y voit essentiellement l’islam comme le montre l’ouvrage de David Winson, l’Orient rêvé et l’Orient réel au XIX ème siècle : «  L’imaginaire de l’Orient – pour les français du XIX ème siècle - se nourrit de son antithèse mythique qui procède du mythe de la fracture Orient-Occident. C’est l’expansion de l’Islam qui aurait brisé l’unité gréco-romaine et son prolongement, l’unité chrétienne. Faisant abstraction des anachronismes, se référant à un passé idéalisé, cette conception se construit autour du phénomène religieux. La dichotomie Christianisme-Islam tient là une place centrale (…) Dans sa recherche de lui-même, l’Occident (au XIX ème siècle) se réfère donc à un imaginaire simplifié et réducteur de l’Orient qui se cristallise autour du fait religieux. La supériorité du Christianisme est par là même affirmée sur le plan social, culturel et intellectuel. L’antinomie Christianisme-Islam et l’illusion de l’universalité chrétienne sous-tendent ainsi la pensée occidentale véhiculée par le voyageur français du XIXe siècle. » L’Orient utilisé de manière absolue désigne le Proche Orient, le Moyen Orient et l’extrême Orient, mais le Proche Orient comme le Moyen Orient sont dominés par l’islam.

 

Représentations du terme Proche-Orient suivant les différentes définitions

 

Le Moyen Orient sur le globe terrestre.

 

 

Situation de l'Extrême-Orient. Il va s’en dire, que l’Orient au XIX ème siècle désigne bien plutôt à l’époque de Maximin, ce qu’on appelle aujourd’hui le Proche Orient et le Moyen Orient. L’ouvrage de David Winson «  l’Orient rêvé et l’Orient réel au XIX ème siècle », consultable sur internet explique cette association de L’Orient à l’islam au XIX ème siècle. Il est vrai que les aveugles verront dans l’extrême Orient, une porte de sortie, pour ne pas voir ce qui crève les yeux, à savoir que Notre Dame de la Salette n’a pas manqué de décrire l’invasion islamique que nous subissons partout en France et en Italie, actuellement, dans son secret, en de multiples endroits, si nombreux, qu’il sera difficile pour nous de les analyser tous ici, dans une seule lettre ou article. Comme toujours, c’est à moi, que je reviens de tout expliquer du secret de la Salette. Je crois bien à la réflexion, que personne n’a été capable de décrypter quoique ce soit du secret de la Salette, avant mes interventions. Ceux qui me lisent jusqu’au bout, ne regardent plus le secret de la Salette, comme autrefois, et sont contraints de suivre l’explication du secret de la Salette, que je livre, parce que les arguments que je donne sont imparables, s’imposent du point de vue de la raison éclairée par la Foi. Ils sont imparables parce que Notre Dame de la Salette est derrière.

En langage apocalyptique, plus précisément, il faut y voir une référence à l’Euphrate que Dieu asséchera dans les temps de la fin pour faire passer l’islam et ses dirigeants (les rois de l’Orient) et châtier l’église wojtylienne et les nations apostates qui ont soutenues cette église maudite : «  puis le sixième ange répandit sa coupe sur le grand fleuve de l’Euphrate , et les eaux en furent desséchés afin de livrer passage aux rois venus d’Orient ». Apo. XVI 12. Ces rois de l’Orient, sont les dirigeants de l’islam qui de l’Euphrate et des alentours sur les deux ailes de l’Euphrate accourront avec des centaines de milliers voir même de millions d’adeptes de la secte satanique de Mahomet, vers Europe ou plus précisément vers l’Union Européenne, « la Rome païenne », « pour s’unir à l’Antichrist » c’est-à-dire aux puissances politiques sataniques qui voudront se débarrasser une bonne fois pour toute de la Foi catholique et de tout ce qui rappelle de près ou de loin le monde « catholique ». Simon, ton frère a parfaitement raison de dire que cette coupe est faite pour châtier « ceux qui suivent le Vatican apostat », « les modernistes », c’est-à-dire les membres de l’église wojtylienne ou les sympathisants de cette église maudite, et a fortiori, ajouterais-je, pour châtier les plus hautes autorités du Vatican. Ce châtiment a déjà commencé (déclenché par la pseudo-canonisation de Wojtyla, comme tu l’expliques si bien dans ton ouvrage sur la survie de Paul VI prédite par l’apôtre saint Jean p.68) puisque nous assistons comme impuissants à l’invasion islamique de l’Italie, de la France, et de bien d’autres pays d’Europe, comme l’Angleterre (que nous citons ici parce que Notre Dame de la Salette parle de l’Angleterre dans son secret, mais cette invasion s’étend bien au-delà, en Belgique, en Allemagne, et j’en passe !), mais nous n’avons encore rien vu, car le pire va arriver après le retour de Paul VI, comme tu l’as compris dans ton ouvrage sur L’Apocalypse et la survie de Paul VI (P. 88 ). Mais ce qui m’étonne, c’est que vous n’ayez ni l’un ni l’autre saisi que l’islam tient dans ce châtiment une part prépondérante, et la place de l’invasion islamique dans le secret de la Salette.

Certes, tu as saisis cela mais tardivement et d’une manière confuse en écrivant : «  la Rome infidèle sera prise d’assaut par les armées d’Orient. De nombreuses prophéties privées désignent les russes (…) comme nous l’avons vu précédemment, il est également possible qu’un attentat islamique ait lieu, organisée depuis la Lybie » p. 84, ou encore : «  le Fleuve de l’Euphrate est le fleuve qui protégeait Rome de l’invasion des guerriers parthes, ses plus grands ennemis, venant d’Orient ; ici l’asséchement du fleuve consécutif à la sixième trompette signifie donc que cette protection n’existera plus, ou autrement dit que Dieu permettra que la Vatican soit attaqué par des armées ennemis : probablement les Russes ou les djihadistes dans leurs embarcations d’immigrés clandestins. Ils ont déclaré ouvertement qu’ils projetaient d’attaquer le Vatican de cette manière. » p.67-68. En voici la raison : avant la rédaction de ton livre, j’ai eu une conversation téléphonique avec toi dans laquelle je t’ai révélé à demi-mot, sans expliciter tout ce que je savais, ce que veut nous faire comprendre Notre Dame de la Salette en disant de l’église wojtylienne (appelée « terre », les membres de cette église maudite sont appelés « habitants de la terre ») et de ses dirigeants  les rois de la terre, à savoir Ratzinger et Bergoglio par-delà l’assemblée des pseudo-cardinaux qui les ont élus) « Tremblez , car Dieu va vous livrer à son ennemi. ». Je t’ai dit que cet ennemi de Dieu pour Notre Dame de la Salette est l’islam –( idée qui se retrouve chez Marie Julie Jahenny disant « l’islam sera le bâton pour corriger les apostats »), et je t’ai dit que cette invasion islamique que nous commençons à connaitre en France, n’était que le début d’un fléau qui frapperait à l’heure de Dieu, le Vatican, et là-dessus j’ai rebondi sur l’incendie à venir de la basilique saint Pierre de Rome, en disant que l’islam si on suit Notre Dame de la Salette devrait être le moteur de cet incendie, et j’ai écarté l’hypothèse des russes, bien que ces derniers soient amenés au cours de la troisième guerre mondiale à envahir l’Italie. En effet, ce que je ne t’ai pas dit lors de cette conversation téléphonique, c’est que l’incendie de la basilique saint Pierre de Rome, comme le retour de Paul VI qui se fera pendant la période de cet incendie, doit avoir lieu avant la troisième guerre mondiale. C’est la mise à mort de Paul VI après son retour miraculeux, livré à l’islam « par les habitants de la terre », qui conduira Dieu à épuiser sa colère, dans un premier temps par une guerre mondiale nucléaire, et dans un deuxième temps par un fléau venant de l’espace, du fin fond des étoiles. (Voir notre prochain article sur le premier paragraphe du secret de la Salette, relatif à l’apostasie du clergé.)

Note de Jean-Baptiste : Je sais que l'incendie du Vatican et le retour du Saint-Père interviendront avant la troisième guerre mondiale : j'en ai parlé dans mes derniers articles. Cela dit le terme de "terre" dans l'Apocalypse ne désigne pas seulement la contre-Église, il désigne l'humanité pécheresse, par opposition au ciel qui se réfère à la vraie Église et aux âmes élues. Donc les armées d'orient, à mon sens, ne font pas nécessairement allusion aux seuls arabo-musulmans (il ne faut pas oublier les deux cent millions de cavaliers, symbole de l'armée chinoise) ; mais dans le sens le plus étroit, je suis d'accord avec cette analyse : l'Apocalypse semble nous annoncer que le Vatican sera livré aux arabo-musulmans (en tout cas qu'il subira une attaque de leur part).

Il faut garder à l'esprit que l'Apocalypse a plusieurs niveaux de sens, non-contradictoires. J'ai souvent fait cette remarque, que certains ne comprennent pas. Il convient de voir en cela des strates sémantiques, et non un amalgame d'élucubrations mystiques (encore moins un compromis chèvre-chou).

 

La place de l’Euphrate sur une carte.

 

Et voici maintenant la carte des pays officiellement musulmans au début du XXI ème siècle. L’islam se situe bien sur les deux ailes de l’Euphrate. Son asséchement, signifie une envolée de l’islam partout où l’église wojtylienne exerce son influence, à commencer en Italie – devenue la porte de l’invasion islamique en Europe- le pays qui contient le gouvernement de cette église, et la France, qui «  a corrompu l’univers » (cf. voir notre article sur « la France qui a corrompu l’univers », expression tirée du secret de la Salette.), autrefois fille ainée de l’Eglise et pays des papes avec Avignon, la cité des papes. On remarque que l’islam est principalement installé dans le Proche Orient, Moyen Orient, et même dans l’extrême Orient. Maintenant, l’islam s’installe en Europe (et pas seulement en Europe, mais aussi au Canada, et ailleurs) pour y rester et dominer, asservir les apostats de l’église wojtylienne, et tous les catholiques qui ont trébuché dans l’Apostasie et permettre aux justes de remporter la palme du martyr après le retour miraculeux de Paul VI.

Par ailleurs, pour changer de registre ( Le chapitre XVI de l’Apocalypse, nous amènerait à écrire un livre et à déborder cette lettre, par ailleurs, ton frère Simon et toi avaient fait un travail de fond remarquable sur ce chapitre, jusque- là inégalé qui rejoint en permanence mes travaux), il convient de savoir que Maximin était entouré de royalistes férus de recueils prophétiques sur le grand Monarque, qui nécessairement connaissent l’Apocalypse attribué à Méthode que nous venons de citer, car cette apocalypse est incontournable. C’est la plus connue, la première avec l’oracle de la Sibylle Tiburtine (autre apocalypse écrite au XI ème siècle mais à partir d’un original syrien de la fin du IV ème siècle) à annoncer un grand monarque dans les derniers temps de l’Eglise, et donc Notre Dame de la Salette sachant qu’on n’a pas pu l’oublier, y fait d’autant plus référence dans son secret que cette apocalypse a pour personnage central, un grand monarque caché que « tous disait mort » (mais qui ne l’était pas !) qui va revenir à l’improviste pour mettre à mort tous les ennemis de Dieu.

Ces royalistes savaient que lorsque le Grand Monarque caché sortirait de son exil, que ce serait dans un Occident en proie à l’islam et ils ont donc tellement martelé cela à l’esprit de Maximin, je pense, que Maximin a repris cette idée d’un Occident apostat châtié par l’Orient, c’est-à-dire par l’islam, et il l’insère cette idée- là dans sa rédaction du secret. Mais là où les choses se corsent, car on pourrait dire, que cette idée n’a pas du tout sa place dans le secret de Notre Dame de la Salette, est dû à l’esprit inventif de Maximin, lui-même influencé par des royalistes lecteurs et commentateurs de prédictions sur le grand Monarque, c’est que cette insertion inattendue de Maximin est en fait providentielle, voulue et inspirée par le Saint Esprit, pour nous faire comprendre les passages du secret de la Salette qui ont à voir avec l’islam et qui sont beaucoup plus nombreux qu’on pourrait le croire à première vue.

On en a révélé quelques-uns : «  on se massacrera mutuellement jusque dans les maisons » en France et en Italie, a à voir avec les grands flux migratoires de l’islam en France et en Italie , ce qui signifie que le passage précédant «  les méchants déploieront toute leur malice » concerne en fait nos dirigeants qui ont déployé toute leur malice pour faire accepter par les populations dont ils avaient la charge, cette invasion de l’islam, ce qui s’apparente pour Notre Dame de la Salette à une destruction de la France, d’où la prophétie «  Dieu ne se souviendra plus de la France et de l’Italie », qui sous-entend que Dieu va livrer la France et l’Italie à l’islam, le temps où Dieu oubliera la France et même l’Italie est celui des grands flux migratoire de l’islam. Ainsi donc, « on croira que tout est perdu » est lié au fait qu’on se sentira comme impuissant face à cette invasion de l’islam, et au fait qu’on n’aura pas pu contrer l’élection de Macron, qui est à fond pour l’islamisation de la France, et ouvrir les portes de la France en grand à l’islam, jusqu’à refuser de poser cette islamisation comme un problème, dans la période où il aurait fallu stopper à tout prix cette invasion. « On ne verra qu’homicides » est une référence aux attentats de l’islam, qui font partie d’un processus de conquête de la France par l’islam. « On n’entendra que bruits d’armes et que blasphèmes » est dans le même sens, une référence à la situation actuelle de la France, où on commence à parler de guerre civile, et à entendre des blasphèmes qu’il n’aurait jamais été possible d’entendre en terre chrétienne, qui viennent d’un islam qui s’installe en France pour durer et dominer, d’un islam qui se sent fort au point de considérer que dans très peu de temps, la France sera à lui. On a dit aussi que c’est l’islam qui se dessine derrière ce passage «  Tremblez terre (église de Wojtyla ) et vous ( ces dirigeants ) car Dieu va vous livrer à son ennemi », car les dirigeants de cette église maudite se situent en Italie, et que l’Italie est non seulement devenu la porte de l’invasion islamique avec la bénédiction de Bergoglio, mais l’un des premiers pays, avec la France à s’islamiser, à être conquis par l’islam.

Depuis le temps, qu’on dit, que cette description de l’église de Wojtyla et de ses dirigeants, est à situer sous le pseudo pontificat de Ratzinger, mais surtout de Bergoglio, et qu’on explique pourquoi il ne peut pas en être autrement ( Notre Dame après avoir décrit Wojtyla , sa montée au pouvoir et la fin de son règne, en vient naturellement à décrire ses successeurs pour dire le châtiment que Dieu réserve à ces derniers et à ceux qui les suivent ), on espérait que quelqu’un comprenne le fond de notre pensée, que cet ennemi de Dieu , dont Dieu va se servir pour châtier les apostats de l’église wojtylienne, les laïcs et tout le clergé de cette église jusqu’à sa tête, jusqu’ à Bergoglio et son gouvernement, c’est l’islam. Cela coule de source, mais apparemment personne ne l’a compris, tant est si bien, qu’on va détailler, car celui qui croit que la liste des passages qui ont à voir avec l’islam dans le secret de la Salette est close avec ce qu’on vient de dire jusqu’à présent se trompe.

En effet, ça continue plus loin, à un tel point que c’est impressionnant, mais personne ne voit, aussi je vais être clair et brutal maintenant : «  on entendra des voix dans les airs » et si ces voix étaient les appels à l’islam du haut des minarets … où ça ? En France notamment ! Et si le passage « les hommes (c’est-à-dire les catholiques ! Depuis le temps qu’on explique que l’expression « les hommes » désignent les vrais catholiques, les membres de la sainte Eglise en l’occurrence ici « abandonnés à eux-mêmes » dont Notre Dame de la Salette se soucie en permanence dans son secret, parce qu’elle est Notre Mère à tous ) se battront la tête contre les murailles ; ils appelleront la mort, et d’un autre côté la mort sera leur supplice » traduisait le désarroi des catholiques face à l’invasion islamique partout en terre « chrétienne » qui n’en reviennent pas de l’inertie des apostats cédant sans la moindre résistance, en si peu de temps, l’héritage légué par nos ancêtres , si durement acquis au cours des siècle, à l’islam , et qui disent préférer la mort à cette soumission, et qui seront mis à mort pour avoir résisté à l’invasion islamique ? Et si l’expression « le sang coulera de tous côtés » exprimait une phase de la conquête islamique en Europe, les apostats se couchant devant l’islam ou mieux embrassant l’islam, se livrant à l’islam comme des moutons qui se laisse conduire à l’abattoir ? Et si le passage suivant : « Qui pourra vaincre si Dieu ne diminue le temps de l’épreuve ? » ( Généralement on s’abstient de montrer les références bibliques qui servent de points d’ancrage au secret, mais ici, on fera une exception en rappelant , Matthieu Chap. 24 verset 22 : « Et si ces jours n’eussent été abrégés nulle chair n’aurait été sauvée ; mais à cause des élus , ces jours seront abrégés. », passage où Notre Seigneur prédit la ruine de Jérusalem et par-delà la ruine de Jérusalem qui a livré Jésus-Christ aux romains, il convient de distinguer la ruine de l’église wojtylienne qui a « crucifié de nouveau N.S. Jésus-Christ » - secret de la Salette : « lesquels prêtres - de l’église wojtylienne, sous Bergoglio - crucifient de nouveau mon fils »  ) faisait référence à cette épreuve dans les temps de la fin qu’est l’invasion islamique notamment de la France et de l’Italie, que Dieu sera contraint d’abréger pour ne pas voir disparaître son Eglise de l’Italie et de la France, église sans laquelle nulle chair ne peut être sauvée  ?

Regardez ensuite ( toi Jean Baptiste et les autres justes qui me liront ) ce que dit Notre Dame après «  on croira que tout est perdu ; on ne verra qu’homicides ; on n’entendra que bruits d’armes et que blasphèmes – on : « pronom impersonnel  » ) qui sont des références à l’invasion islamique de la France et de l’Italie : «  les justes – suite à cette invasion de l’islam sur la terre de leur ancêtres , sur ce qui avait été une terre consacré à Jésus-Christ et à son Eglise – souffriront beaucoup ( c’est-à-dire Paul VI vivant caché en exil en premier lieu, puis en second lieu le petit reste demeuré fidèle avec lui à N.S. Jésus-Christ et à son Eglise ) ; leurs prières, leur pénitence et leur larmes monteront jusqu’au ciel ( sous-entendu, lors de cette invasion de l’Italie et de la France par l’islam ) ; et tout le peuple de Dieu demandera pardon et miséricorde , et demandera mon aide et mon intercession ( c’est-à-dire que Dieu par l’invasion islamique veut récupérer son peuple, veut amener son peuple à se réconcilier avec lui ) . Alors Jésus-Christ, par un acte de sa justice et de sa grande miséricorde (qui ne veut pas que son peuple disparaisse face à l’islam) commandera à ses Anges que tous ses ennemis soient mis à mort. Ces Anges sont « les Apôtres des derniers temps », « Enoch et Elie » , ceux qui n’ont cessé de « croître dans l’amour de Dieu et les vertus qui me sont les plus chères » pendant « cette espèce de fausse paix » lorsque l’église était toujours éclipsée après la mort de Wojtyla en 2005 , ceux dont Notre Dame dit ; « il est temps qu’ils sortent » sous-entendu de leur exil caché et « viennent éclairer la terre », c’est-à-dire sauver ce qui dans la fausse église de Wojtyla peut encore être sauvé , ceux à qui Notre Dame dit « allez et montrez- vous comme mes enfants chéris » ; Elie n’est autre que le pape souffrant du secret de la Salette. C’est la même personne, mais décrit comme un pape d’une envergure comparable à Elie exterminant les prophètes de Baal , le pape souffrant par son retour miraculeux, triomphant de tous ses ennemis à l’image du Christ triomphant par sa résurrection de tous ses ennemis, et Enoch, c’est celui qui atteste le retour du pape souffrant des derniers temps, auprès du peuple de Dieu, l’intervention miraculeuse du Christ nécessitant au moins deux témoins, et ensemble, ils mettront « à mort tous les ennemis de Dieu » c’est-à-dire qu’ils gouverneront avec  une verge de fer  ( ce sont « les nouveaux rois , le bras droit de la sainte Eglise » ) voilà pourquoi Notre Dame de la Salette disait précédemment : « on doit s’attendre à être gouverné par une verge de fer et à boire le calice de la colère de Dieu » , c’est-à-dire que ces derniers retireront du livre de vie, enlèveront la vie éternelle à ceux qui ne voudront pas se soumettre à N.S. Jésus-Christ en les écoutant, car « ils prêcheront avec la force de Dieu ». Qu’il m’est facile d’expliquer tout cela en utilisant uniquement les propos de Notre Dame de la Salette !

Et maintenant regarde l’autre passage que je viens d’expliquer rapidement (Si on peut dire! En effet, je pourrais m’étendre davantage, tu me connais ! ) : «  On (pronom impersonnel, pour qu’on est la présence d’esprit de faire le lien avec le passage précédent du même type) entendra des voix dans les airs ; les hommes se battront la tête contre les murailles ; ils appelleront la mort, d’un autre côté la mort fera leur supplice ; le sang coulera de tous côtés. Qui pourra vaincre si Dieu ne diminue le temps de l’Epreuve ? » Qui sont autant de références à l’invasion islamique de la France et de l’Italie. Il s’agit des mêmes choses, mais dites différemment pour qu’on finisse enfin par comprendre de quoi, il s’agit. Si on a raison, logiquement on devrait avoir ensuite les mêmes événements qui suivent que dans le passage parlant « des justes qui souffriront beaucoup, feront monter leurs prières , leur pénitence, et leurs larmes jusqu’au ciel » et de l’intervention miraculeuse de N.S. Jésus-Christ au sujet d’Enoch et d’Elie , et bien c’est tout à fait ce qui arrive, on a les mêmes évènements mais racontés différemment : «  par le sang , les larmes et les prières des justes, Dieu se laissera fléchir » , qui est un remake , une nouvelle version du récit raconté précédemment, qui nous conduit à revenir en arrière du texte, pour que l’on comprenne bien de quoi, il s’agit. Dieu exhausse la prières des justes - il se laisse fléchir par eux – c’est-à-dire qu’il permet à Elie de sortir de son exil caché et de se montrer à Enoch et à Enoch d’aller à la rencontre d’Elie pour lui faire bon accueil et rendre témoignage de sa survie. Mais Notre Dame enchaîne le texte rapidement en ces termes : «  Dieu se laisse fléchir – sous-entendu par le sang, les larmes, et les prières du pape souffrant et de ceux qui lui sont restés fidèles - Enoch et Elie seront mis à mort. », c’est-à-dire que Notre Dame de la Salette, entre l’expression « Dieu se laisse fléchir » et l’expression «  Enoch et Elie seront mis à mort  » saute volontairement une étape, parce qu’elle en a parlé précédemment, c’est celle où Elie ( Paul VI vivant caché en exil ) se montre suivi de Enoch attestant de sa survie miraculeuse : «  L’église sera éclipsée, le monde sera dans la consternation ( en apprenant que Elie / Paul VI est toujours en vie , c’est une mauvaise nouvelle pour le monde hostile par définition à Dieu, ennemi des âmes , les tirant vers la perdition ) . La raison de cette accablement ou stupeur du monde, le fait que Elie c’est-à-dire Paul VI se montre, suivi de Enoch confirmant que c’est bien Paul VI, qui est toujours en vie ! – l’horreur pour le monde et pour Satan prince de ce monde ! ), ce qui sera précisément la fin de l’éclipse de l’Eglise : Et voilà Enoch et Elie remplis de l’Esprit de Dieu (ceux qui n’ont cessé de grandir dans l’amour de Dieu lorsque l’Eglise était éclipsée). On sait que dans le lot, l’un d’eux (Elie) est le pape souffrant. Pourquoi ? Parce que Notre Dame précise «  ils prêcheront avec la force de Dieu », c’est-à-dire qu’ils seront mandatés par Dieu, ce qui signifie très clairement que l’autorité de l’Eglise qu’est la véritable papauté sera rétablie, et par qui ? Mais précisément par Elie qui est « le vrai Christ », le vrai pape, et Enoch lui aussi en raison de la présence du pape désormais visible, qui est envoyé par le Pape en mission est lui aussi par conséquent mandaté par Dieu, et voilà pourquoi «  Enoch et Elie prêcheront » à ce moment-là qui fait suite au retour miraculeux de Paul VI, « avec la force de Dieu. » , «  et les hommes de bonne volonté ( c’est-à-dire ceux qui parmi les mauvais catholiques se convertiront en apprenant que le retour miraculeux de Paul VI s’est bien réalisé ) croiront en Dieu ( sous-entendu, ceux qui ont douté du retour miraculeux de Paul VI ne croyaient pas vraiment en Dieu, leur foi était bien faible, leur croyance, celle du charbonnier ! ) , et beaucoup d’âmes seront consolées ( à commencer par ceux qui étaient devenus un objet de dérision pour avoir cru que Paul VI reviendrait , et qui étaient affligés par tant de méchanceté et de persécution de la part des mauvais catholiques ) ; ils feront de grands progrès par la vertu du Saint esprit ( entendre « les hommes » , ceux qui ne voulaient pas croire au retour miraculeux de Paul VI, mais qui suite au retour miraculeux de Paul VI vivent désormais dans une plus grande crainte de Dieu, que dans le passé ) et condamneront les erreurs diaboliques de l’antéchrist ( c’est-à-dire toutes les erreurs qui les avaient empêcher de croire au retour miraculeux de Paul VI, qui sont des erreurs diaboliques qui contredisent la Théologie Dogmatique et les Saintes Ecritures, qui faisaient d’eux à leur insu des âmes égarées, s’éloignant de l’Eglise, la seule arche où on peut être sauvé, erreurs qui les mettaient en grand danger de perdre leur âme ! ). Ce passage racontant le bien que font aux hommes (c’est-à-dire aux autres catholiques de bonne volonté et aux autres justes en situation de détresse) Enoch et Elie remplis de l’esprit de Dieu et prêchant avec la force de Dieu, nécessairement est un passage qui se situe juste dans le temps, chronologiquement , avant celui-ci : « Enoch et Elie seront mis à mort ». Cela signifie clairement que Paul VI et l’évêque qui attestera son retour miraculeux, une fois qu’ils auront pleinement accompli la mission que Dieu leur a donnée, « seront mis à mort.», l’islam occupant l’Italie jouant probablement le rôle de bourreau, comme le furent autrefois les romains occupant la Judée à l’égard de N.S. Jésus-Christ, et les dirigeants de l’église officielle romaine, jouant probablement le rôle d’Anne et Caïphe, livrant Paul VI et les siens, à l’islam : «  Malheur aux prêtres et aux personnes consacrées à Dieu ( à ces simples baptisés ) , lesquels (…) crucifient de nouveau mon fils » , en livrant Enoch et Elie à l’islam, en ne prenant pas leur défense, mais au contraire, en les accusant violemment , jusqu’à appeler sur «  Enoch et Elie », la vengeance de Dieu !

Retenons bien plusieurs choses dans cette lettre :  c'est que Mélanie avait compris que pour identifier la paix de 25 ans, dont parle Notre Dame de la Salette dans son secret,  il fallait remonter en arrière dans le texte, pour savoir quel était la guerre qu'il y avait juste avant cette paix de 25 ans. Elle commet l'erreur de s'appuyer sur un passage concernant la troisième guerre mondiale, alors qu'il s'agit uniquement du passage concernant la fin de la deuxième guerre mondiale auquel le passage sur la troisième guerre mondiale est rattaché. C’est qu’avant « la dernière guerre faite par les dix rois de l’antéchrist », c’est-à-dire avant la troisième guerre mondiale aux cours de laquelle participeront les dirigeant de l’Union Européenne, il y a une espèce de fausse paix qu’il faut faire démarrer après la mort de Wojtyla en 2005, puisqu’elle se situe après la guerre que mène un avant-coureur de l’Antéchrist qui comme Antiochus IV et le pseudo-pontife Mélénas, mène une guerre contre le vrai oint ( ou le vrai Christ ) , le vrai pontife et contre son troupeau déchirant le troupeau du bon pasteur « des cornes jusqu’aux sabots » , comme un loup ravisseur. C’est le sens réel de l’expression «  répandra beaucoup de sang » : il suffit pour s’en rendre compte de prendre une table pastorale et de repérer le passage de la Bible utilisant cette expression, et on verra qu’elle s’applique à un faux pasteur comparé à un loup ravisseur répandant beaucoup de sang, à savoir le sang du troupeau. Quant à l’expression « avant-coureur de l’antéchrist » ou « précurseur de l’antéchrist », elle servait à désigner dans l’Eglise, un antipape quand le mot « antipape » n’était pas en usage dans l’Eglise au Moyen Age. Même le Père Henri de Lubac, moderniste et apostat, a reconnu qu’au Moyen Age, on taxait de « précurseur de l’Antéchrist » un antipape dans son ouvrage l’Exégèse Médiévale, les quatre sens de l’Ecriture ! Enfin, le temps où Dieu ne se souviendra plus de la France commence en 2017 avec l’élection de Macron et se poursuit avec la troisième guerre mondiale et la destruction de Paris, s’inscrit dans un contexte où la France et l’Italie sont envahies par l’islam avec la complicité de leurs dirigeants. Cette invasion de la France par l’islam – par les rois d’Orient : les dirigeants de l’islam - est un signe pour Notre Dame de la Salette que le retour de Paul VI est proche, voir le signe majeur par excellence ! Relevons la tête car notre délivrance est proche ! Amen. Le petit pèlerin de Notre Dame de la Salette.

 

Lettre rédigée pour Jean Baptiste et les lecteurs de son blog,

par Éric Faure, le dimanche 9 juillet 2017 A.D. 

 

La Basilique saint Pierre de Rome dans les flammes, comme autrefois Constantinople. Ci-dessous un petit rappel historique :

 

La chute de Constantinople par les forces de l'Islam en 1453, image tiré de l’article «The Fall of Constantinople and Islam’s Treatment of Christians » (La chute de Constantinople et le traitement des chrétiens par l'islam)  « L'assaut final : Plusieurs milliers de survivants s'étaient réfugiés dans la cathédrale: nobles, serviteurs, citoyens ordinaires, leurs femmes et leurs enfants, prêtres et religieuses. Ils ont verrouillé les portes énormes, ont prié et attendu. {Caliph} Mahomet {II} avait donné aux soldats un quartier libre. Ils ont violé, bien sûr, les nonnes étant les premières victimes et abattues. Au moins quatre mille hommes ont été tués avant que Mahomet n'arrête le massacre à midi. Il a ordonné à un muezzin (qui émet l'appel à la prière) de monter dans la chaire de Sainte-Sophie et de consacrer le bâtiment à Allah. Il est resté une mosquée depuis. Cinquante mille des habitants, plus de la moitié de la population, ont été rassemblés et emmenés comme esclaves. Pendant des mois après, les esclaves étaient la marchandise la moins chère sur les marchés de la Turquie. Mahomet a demandé que le corps de l'empereur mort lui soit amené. Certains soldats turcs l'ont trouvé dans un tas de cadavres et ont reconnu Constantin {XI} par les aigles dorés brodés sur ses bottes. Le sultan ordonna que sa tête soit coupée et placée entre les jambes du cheval sous la statue équestre en bronze de l'empereur Justinien. La tête fut ensuite embaumée et envoyée autour des villes principales de l'empire ottoman pour la délectation des citoyens. Ensuite, Mahomet a ordonné que le Grand-Duc Notaras, qui a survécu, lui ait été présenté, lui a demandé les noms et adresses de tous les nobles, officiels et citoyens, que Notaras lui a donnés. Il les avait tous arrêtés et décapités. Il a acheté sadiquement à ses propriétaires, c'est-à-dire des commandants musulmans, des prisonniers de haut rang qui avaient été asservis, pour le plaisir de les faire décapiter devant lui.  » (Fin de la traduction de l’article)

 

Entrée de Mahomet II à Constantinople.

 

Le 29 mai 1453, l’Empire romain d’Orient (« empire byzantin ») s’effondrait avec la chute de Constantinople, accompagnée de massacres des civils, tueries, viols et sacrilèges commis par les sectateurs de Mahomet. « Durant toute cette journée, les Turcs firent, par toute la cité, un grand carnage de chrétiens. Le sang coulait sur la terre comme s’il en pleuvait et formait de vrais ruisseaux. … Georges Phrantzes dit aussi que, ‘en certains endroits, le sol disparaissait sous les cadavres et que l’on ne pouvait passer par les rues’. ‘… Ils volent, dérobent, tuent,… font captifs femmes, enfants, vieillards, jeunes gens, moines, hommes de tous âges, de toutes conditions’. … Ils prenaient les trésors et les vases sacrés, dépeçaient les reliques et les jetaient au vent; ils exhibaient dans les rues puis dans leurs camps, le soir, des crucifix montrant le Christ coiffé de l’un de leurs bonnets rouges. De Sainte-Sophie, ils firent d’abord une écurie. Un nombre incalculable de manuscrits précieux, ouvrages des auteurs grecs ou latins de l’Antiquité, furent brûlés ou déchirés. Les religieuses, violées par les équipages des galères, étaient vendues aux enchères. … ‘Cette cohue de toutes les nations, ces brutes effrénées, se ruaient dans les maisons, arrachaient les femmes, les traînaient, les déchiraient ou les forçaient, les déshonoraient, les violentaient de cent façons aux yeux de tous dans les carrefours’. Pendant trois jours, ce fut aussi une terrible chasse et un immense marché aux esclaves. … Aucune bataille, aucune conquête n’avait jamais donné en si peu de temps autant de captifs. Ils furent vendus et revendus par la soldatesque puis par les mercantis de toutes sortes, séparés les uns des autres, promis aux travaux misérables jusqu’aux plus lointaines provinces du monde musulman. … Mehmet avait ordonné que les familles des dignitaires grecs soient réduites à la plus dure et à la plus humiliante des servitudes. Il s’était fait réserver les filles les plus belles et les plus jeunes adolescents et il fit don de quarante très jeunes gens et de quarante vierges au pacha de Babylone. D’autres enfants grecs furent envoyés jusqu’à Tunis et à Grenade. … Les habitants de Constantinople échappés aux massacres et à l’esclavage avaient fui. Ce n’était plus qu’une ville en grande partie dévastée et vide d’hommes. … La chute de l’Empire byzantin marquait la fin d’un monde et jetait à bas l’héritage de l’antique Rome ».


Retrouvez cet article et l'info alternative sur :

Commenter cet article

FAURE ERIC 14/07/2017 09:25

Bonjour à tous,

"Mahomet dans le Hadîth avait annoncé que la conquête de Rome suivrait celle de Constantinople, le premier objectif fut atteint en 1453 dans un bain de sang, le second objectif, les mahométans en sont convaincus, c’est pour bientôt !" ai-je écris au début de mon article. Mais laissons parler les infidèles et en particulier leur leaders religieux. Ils vous confirmerons que j'ai raison. Voici des citations relativement récentes que je trouve particulièrement éloquentes qui illustrent à point mes propos et que je viens de repérer ce vendredi 14 juillet 2017, où la Gueuse ( on appelle Gueuse la république ) fête son triomphe sur l'ordre chrétien renversé, pour ensuite livrer à notre époque la terre de nos ancêtres et pères dans la Foi, à l'islam ( Tuons la Gueuse où c'est elle qui nous tuera ! ) :


Prophétie musulmane sur l’invasion de l’Europe
Publié le 22 août 2015 par bibliothequedecombat
img249400(Youssef Al-Qaradawi – Al-Jazeera le 24 janvier 1999)

« Les amis du Prophète ont entendu [de sa bouche] que deux villes seraient conquises par l’islam, Romiyya et Constantinople, le Prophète ayant précisé qu’Héraclès [qui deviendra plus tard Constantinople] serait conquise en premier. Romiyya est Rome, capitale italienne, tandis que Constantinople était la capitale de l’État de la Rome byzantine, aujourd’hui Istanbul. Il a décrété qu’Héraclès serait conquise en premier, et c’est ce qui est arrivé…

Constantinople a été conquise, mais la seconde partie de la prophétie, c’est-à-dire la conquête de Rome, reste à réaliser. Cela signifie que l’islam retournera en Europe. L’islam est entré deux fois en Europe, et deux fois l’a quittée… Peut-être que la prochaine conquête, avec la volonté d’Allah, se fera par la prédication et l’idéologie.

Toute terre n’est pas obligatoirement conquise par l’épée… [La conquête de la Mecque] ne s’est pas faite par l’épée ou la guerre, mais par un traité [de Houdaybia] et par des moyens pacifiques…

Peut-être allons-nous conquérir ces terres sans armée. Nous voulons qu’une armée de prédicateurs et d’enseignants présentent l’islam dans toutes les langues et tous les dialectes… »

(Youssef Al-Qaradawi – Al-Jazeera le 30 novembre 2000)

« L’Europe [finira par] se rendre compte qu’elle souffre de sa culture matérialiste et se cherchera une solution de remplacement, une échappatoire, un canot de sauvetage ; elle ne trouvera rien qui puisse la sauver, si ce n’est le message de l’islam, le message du muezzin qui lui transmettra la religion sans renier le monde, la conduira aux cieux sans la déraciner de la terre.

Avec la volonté d’Allah, l’islam retournera en Europe, et les Européens se convertiront à l’islam. Ils seront ensuite à même de propager l’islam dans le monde, mieux que nous, les anciens musulmans ».( fin de citation ) Voilà comment Satan, espère pouvoir éradiquer les dernières racines du Christianisme en Europe, et en particulier en France et en Italie, à l'approche du retour miraculeux de Paul VI, son plan étant de tuer Paul VI et les siens, dès que Dieu lui en donnera la permission. C'est ce qu'on appelle en langage apocalyptique "la mise à mort d'Enoch et d'Elie".

Mgr Lefebvre ayant vécu en Afrique, connaissait bien les dangers de l'islam et nous avait averti du danger maintes et maintes fois. Il voyait cette épée de Damoclès suspendue au dessus de la France. Mais il n'avait pas compris que Notre Dame de la Salette dans son secret, nous a averti bien avant lui de ce fléau, comme je viens de le montrer. Sur la montagne de la Salette dans la nuit du 18 au 19 septembre 1988, Notre Dame de la Salette m'avait ouvert les yeux à ce sujet. A l'approche du retour de Paul VI, je me devais de le dire, pour réconforter mes frères dans la foi et les encourager à prier et à vieller. Courage ! Persévérez jusqu'au bout dans la véritable Foi catholique, et vous obtiendrez la vie éternelle, une vie éternelle de bonheur où nul ne sait vraiment ce que Dieu a préparé pour ceux qui l'aiment. C'est ça l'objectif final, et Paul VI de retour, rien ni personne ne pourra nous enlever notre Joie, pas même les tortures et les souffrances qu'impose un islam conquérant aux chrétiens. Bien au contraire, grâce à nos bourreaux, nous amasserons, par notre martyr de sang, des couronnes de gloire pour l'Eternité ! Amen.

Denis 13/07/2017 09:55

Merci,
Je ne sais pas s'il pense que c'est un vrai pape, il faudrait que je lise ses écrits en entier. Mais c'est vrai qu'il parle beaucoup de l'antechrist François. Je ne pense pas qu'il idolâtre JP 2 par contre. De toute façon faut vraiment pas avoir la foi pour idolatrer cet homme (et j'en connais qui malheureusement ne voient rien d'étrange le concernant). Je prierai pour lui oui car il y a des personnes qui le suivent sans réfléchir et si le bon Dieu nous donne des prophéties c'est bien pour nous avertir des choses à venir, pour qu'on puisse reconnaître l'homme d'iniquité. Alors c'est sûr que si des gogos comme ça se chargent d'embrouiller l'esprit des quelques croyants qu'il reste ça risque de mal finir et pour lui et pour ces gens. Bonne journée à vous et merci de m'avoir éclairé.

Faure Eric 13/07/2017 06:22

Bonjour Denis
Petite correction, j'écris trop vite . J'ai écris " Le jésuite Manuel Launza né en 1731-mort en 1801", or le nom de ce Jésuite s'écrit Lacunza. J'ai oublié de taper la lettre "c". Son père était juif et tenait un commerce. Cela ne lui faisait rien que son fils fréquente les jésuites. Quand Manuel eut atteint l'âge requis , il entra dans la compagnie de Jésus. Ses ouvrages hormis cette erreur qu'il a commise sur l'Antéchrist, demeurent encore intéressants. Peut être que je ferais un article sur ses écrits, en rapportant des passages. A bientôt, car je dois partir travailler ce matin sur un chantier, faire du mortier. Notre "bonhomme" auteur du blog le Grand Réveil ( j'appelle son blog, pour les intimes, " le Grand Coma !" ) est malheureusement apostat. Il croit que Wojtyla est un vrai pape et Ratzinger aussi. C'est d'une gravité extrême ! Prendre l'Antéchrist-antipape Wojtyla, ce monstre d'iniquité pour un vrai pape, voir pour un saint, cela conduit les âmes en Enfer; c'est la définition même de l'expression "habitants de la terre" dans l'Apocalypse, qui désignent ceux qui dans la fausse église adorent l'image de la bête Wojtyla. La porte du Ciel est fermée pour ceux qui prennent Wojtyla pour un exemple à suivre. Comme je disais, il faut prier pour la conversion de l'auteur du Blog "le Grand Coma", ( il m'avait donné son vrai nom, mais je ne m'en rappelle plus) car son âme est en grand danger. Bien fraternellement in Christo per Mariam Immaculatam. Eric

Denis 12/07/2017 22:41

Merci beaucoup pour votre explication, ça me rassure sur mon état de santé mentale. Car ce que vous dites est l'intuition première que j'avais sur l'antechrist. Mais après avoir lu l'article de cet homme je me suis dit que je divaguais peut-être et que sans doute l'interprétation était plus compliquée que j'imaginais. J'avais lu également la prophétie de Ste Hildegarde qui parlait bien selon moi d'un être de chair et de sang. Je ne savais pas qu'il s'agissait d'une vérité enseignée par le Magistère mais c'est une joie de l'apprendre car j'ai parlé à certaines personnes des événements à venir et je m'en voulais d'avoir affirmé des choses sans en avoir vérifié la véracité.
Oui il est vrai que les propos que tient l'auteur de ce Blog sont parfois très alambiqués, il voit des signes partout et analyse tous les chiffres qu'il voit passer. Après je sais bien qu'il y a une numérologie satanique mais il ne faut pas tout analyser par ce prisme. Et surtout arrêter d'annoncer l'apocalypse toutes les heures. Je ne sais pas si on peut le qualifier d'apostat, je dirais plutôt qu'il se laisse piéger par son enthousiasme, sa curiosité et peut-être (sans vouloir le juger) par son orgueil. Mais je le lis quand même car parfois il a des réflexions intéressantes.

Faure Eric 12/07/2017 20:29

Bonsoir Denis,

Naturellement Jean Baptiste et moi-même, nous lisons toujours les personnes qui nous écrivent. Le mot « antéchrist » , vient du latin antéchristus. Il a été fabriqué au Moyen Age dans l'Eglise, ce qui n'a pas empêché Notre Dame de la Salette de l'utiliser. Sa fabrication remonte au XII ème siècle, lorsque la littérature apocalyptique du XII ème et XIII ème siècle consacrée à l’enseignement des Saintes Ecritures sur ce qui va arriver à la papauté dans les derniers temps de l’Eglise commençait à se développer. A cette époque-là, la pensée catholique sur ce sujet était en plein essor, et cela a nécessité progressivement un vocabulaire nouveau pour expliciter cet enseignement. Notre Dame de la Salette reprend un vocabulaire biblique mais aussi un vocabulaire propre à la littérature apocalyptique du XII ème et XIII ème siècle, de telle sorte que pour comprendre ce qu’elle dit il faut se référer aux Saintes Ecritures mais aussi à cette littérature apocalyptique du XII ème et XIII ème siècle, ce qui complique un peu les choses pour le profane et le non catholique. « Anté » veut dire « avant », et « Christ » désigne ici N.S. Jésus-Christ. Le mot « antéchrist » vient cependant du mot « antichrist » qui lui en revanche vient de la Bible, plus précisément des Epitres de Jean ( 1 jn/2 Jn), qui est un mot grec ἀντίχριστος ( se prononce : antéchristos ) , anti, voulant dire « contre ».
Antéchrist est une expression pour désigner ce qui va s’apposer à N.S. Jésus-Christ à l’approche de son retour. Cette opposition est également une contrefaçon de N.S. Jésus-Christ. La notion « antéchrist" est une notion qui porte exclusivement sur les derniers temps de l’Eglise, et la notion « antichrist » en revanche porte sur toutes les époques, y compris celle des derniers temps. Le mot « antéchrist » a une connotation « prophétique », ce qui fait la distinction, mais les deux expressions sont souvent utilisées indistinctement l’une de l’autre, comme si elles avaient le même sens. Le mot « antéchrist » a une connotation plus dramatique, parce que cela fait automatiquement référence à la Grande Apostasie et aux grandes Tribulations dernières de l’humanité corrélatifs à cette Apostasie. C’est pour cela que Notre Dame de la Salette, l’emploie, mais bien évidemment ce qu’elle dit a son fondement dans les saintes Ecritures, Notre Dame s’appliquant à faire comprendre aux vrais serviteurs de son Fils, le sens des versets bibliques ayant trait aux derniers temps de l’Eglise et de l’humanité. Donc pour te répondre, je ne vais pas me contenter des Saintes Ecritures, comme les gens font d’habitude, je vais reprendre certains point de la littérature apocalyptique médiévale – une apocalypse rédigée par Hildegarde au XII ème siècle, suffira - qui se présente comme une explicitation de ce qui est contenu dans la Bible.
Si on se contente des Saintes Ecritures, on voit le mot antichrist dans une double acceptation, où ce terme tantôt désigne un être collectif, tantôt un individu particulier : « Vous avez entendu que l’Antichrist doit venir, or dès maintenant nombreux sont les antichrists » dit Jean ( I jn 2 -18) « j’estime quant à moi que tous les hiérésiarques sont des antichrists, qui enseignent au nom du Christ des choses qui sont opposés au Christ », trouve-t-on sous la main de saint Jérôme. Là, le mot désigne plusieurs individus divers et multiples. Mais dans la Bible, il est fait référence à un individu particulier également. L’expression de N.S. Jésus-Christ « un autre viendra » fait référence à un individu particulier, à un antéchrist – le plus grand - dans ce passage où Jésus, notre Sauveur prophétise que les juifs recevront une autre personne que lui et le prendront pour le Messie. Et on pourrait citer d’autres exemples de ce type. Rien que ces passages que je vous montre devraient vous mettre la puce à l’oreille, c’est-à-dire qu’il y aura bien un antichrist au-dessus des autres par son iniquité, en chair et en os, comme vous dites.
D’ailleurs c’est la position du Magistère de l’Eglise qui s’est déjà prononcé officiellement à ce sujet, et si vous vous opposez à cette idée d’un antichrist dans les temps de la fin – donc d’un antéchrist – fils suprême de Satan, venant en chair et en os, né d’une femme et d’un homme, vous commettez là une erreur condamnée et déjà dénoncée par l’Eglise. Le jésuite Manuel Launza né en 1731-mort en 1801 d’un accident, a publié un ouvrage sous le pseudonyme de Ben-Ezra , que je possède où défend une nouvelle notion de l’antichrist : « Nous proposons maintenant une nouvelle notion de l’Antichrist ou contre Christ. Il ne s’agit plus d’un simple individu, d’un misérable Juif accueilli comme Messie et roi par ses frères ; il ne s’agit plus d’un despote tyrannisant la terre entière, mais d’un grand corps moral, composé d’innombrables parties, que le même dessein unit (…) faire la guerre au corps mystique de Jésus-Christ lui-même. » p. 100-101 Ben Erza, nouveaux commentaires des Prophéties de daniel, de l’Antichrist et les nouveaux Cieux et la nouvelle terre, 1790 – réédition de 1981 pour cercles privés. Il s’est fait tapé sur les doigts par le Magistère de l’Eglise pour avoir diffusé cette hérésie, parce qu’il disait ne plus croire à un antéchrist en chair et en os ! Cette hérésie apparaît ici juste avant ce passage : « Que de contradictions, que de confusion, que d’obscurité ? La raison ne peut évidemment provenir que de la FAUSSETE DU PRINCIPE SUR LEQUEL TOUT LE SYSTEME D’INTERPRETATION REPOSE, A SAVOIR QUE L’ANTECHRIST EST UNE PERSONNE » P. 100.

Pour être sauvé, je vous rappelle qu’il faut partager la Foi catholique dans son intégralité, vous y soumettre entièrement, et donc ici, vous n’avez pas d’autre choix que de croire ce que vous dit la Foi catholique, c’est-à-dire qu’à la tête de tous les antéchrist, il y en aura un, qui les surpassera tous par son iniquité, et qui viendra avant le retour du Christ – sens du mot « anté-christ » -sous-entendu « anté (et anti ) christ ».

MHFM croit que cet antéchrist suprême, fils de Satan ( Fils de Satan parce que c’est un menteur et que la vérité n’est pas en lui, et que le Diable est en lui ) est Wojtyla, mais cela est contredit par Notre Dame de la Salette elle-même qui voit en Wojtyla seulement un avant-coureur de l’antéchrist. Elle précise cela justement pour qu’on ne croit pas que Wojtyla est le grand antéchrist dont parlait Jésus, en disant « un autre viendra (après moi) », Wojtyla n’étant que le premier fils de perdition dans l’ordre chronologique, c’est-à-dire le faux prophète Jean Baptiste luciférien de l’Antéchrist, aplanissant les sentiers (sens du mot avant-coureur ou précurseur) du second fils de perdition dans l’ordre chronologique. MHFM ( le monastère de la saint famille aux USA qui fait des vidéos sur youtube qui se réclame de l’ordre de saint Benoit ) prétend suivre Notre Dame de la Salette, mais en réalité, il ne la suit pas comme il faut et s’oppose à Notre Dame leur insu, sans s’en rendre compte, par ignorance ( pas par méchanceté ). Hildegarde de Bilgen enseigne dans son livre des œuvres divines, deux fils de perdition, le premier semant le trouble dans toutes les institutions écclésiastiques qui est pour elle un antipape surpassant en iniquité tous les autres antipapes ( il s’agit de Wojtyla ) et un second fils de perdition né d’une femme impure, Notre Dame de la Salette reprenant ce scénario. Le raisonnement de MHFM est un sophisme, considérant que le premier fils d’iniquité et le second ont la même vie, l’un et l’autre, ce qui est une imbécillité que MHFM prête à ceux qui attendent un second fils d’iniquité. Ces deux fils d’iniquité n’ont absolument pas la même vie ou une vie similaire, ce présupposé de départ de MHFM est une erreur grossière, qui leur fait croire qu’il ne faut pas attendre après Wojtyla, un fils de perdition plus grand que lui dans l’iniquité.

C’est pareil pour le mot « Christ », tantôt ce mot désigne dans la Bible N.S. Jésus-Christ, tantôt des gens qui possèdent une similitude avec le Christ, en raison de leur onction, christ voulant dire « oint », donc cela peut désigner des prophètes, des Rois, des Grand-prêtres. Lorsque par exemple Notre Dame de la Salette utilise dans son secret l’expression « vrai Christ » cela désigne un vrai pape, et pas N.S. Jésus-Christ, même si elle y rajoute « le seul sauveur du monde », le Bon Dieu imposant ce vrai pape – le pape souffrant des derniers temps – ( Paul VI caché en exil ) pour qu’on puisse être sauvé.

Maintenant je voudrais mettre un peu de clarté dans ce qui m’apparait être confus dans ton texte : « j'aurais plutôt pensé qu'il s'agissait d'une personne incarnée sachant que Satan plagiant tout le temps le bon Dieu, j'imaginais qu'il vaudrait lui aussi son messie.
En effet, le second fils de perdition dans l’ordre chronologique, - qui se manifestera publiquement bien après la mort de Wojtyla - celui né d’une religieuse hébraïque et d’un évêque, n’est pas à proprement parlé un démon incarné, si ce n’est au sens figuré de cette expression, et il ne sera pas possédé par Satan comme un énergumène, un frénétique ou un démoniaque. Saint Démosthène l’enseignait : « Satan ne deviendra pas homme dans l’Antéchrist , mais il le remplira tout entier dès le sein de sa mère : Dieu prévoyant son incroyable perversité, permettra que l’esprit de malice fixe en lui sa demeure. » Tu comprends bien que le mystère d’incarnation de Dieu fait homme est plus qu’un acte d’Amour, un acte miraculeux que seul Dieu peut accomplir, et que Satan parce qu’il n’est qu’une créature et mauvaise de surcroît est incapable d’un tel acte. Satan ne peut donc que singer l’incarnation. Ce ne sera pas une possession au sens où nous l’entendons habituellement, car l’Antéchrist doit avoir tout son libre arbitre. Satan entrera en lui, comme il est entré en Judas, mais cela se fera contrairement à Judas, dès la naissance. « la Bête entrera dans sa caverne et demeurera dans son antre », comme disait saint Grégoire le Grand en parlant de l’antéchrist-personne. De même que dans le Christ a habité toute la plénitude de la Divinité, ainsi habitera dans l’Antéchrist-personne toute la plénitude de la malice, en ce sens, que le Diable insufflera à cet individu, par ses suggestions sa malice à un degré infiniment supérieur aux autres hérétiques. En lui sera la tête de tous les mauvais, à savoir le diable, qui est le prince de tous les fils de l’orgueil.
Comment une telle chose peut-elle être possible ? je pense que l’Antéchrist-personne a été conçu (car à mon avis, sa naissance a déjà eu lieu) en dehors des lois de la procréation, ce qui permet de comprendre que Satan soit entré en lui dès sa naissance. Là, on est en plein mystère d’iniquité, où se mêle à la foi des techniques scientifiques et de sorcellerie. – les sorciers férus d’alchimie parlaient autrefois d’«homonculus » , ( expression voulant dire « petit homme » ) un individu fabriqué en laboratoire.
Enfin tu me parles de l’auteur du site https://legrandreveil.wordpress.com/2017/06/23/lalliance-avec-marie-en-reponse-au-pacte-de-sang/

Saches que l’auteur de ce site a tenu à me rencontrer, et qu’on s’est vu à Montpellier, il y a de cela plusieurs années. Cela devait être je crois en 2012 ou 2013 . Comme il était venu deux heures en retard à cause d’un dysfonctionnement au sein de la SNCF , il m’a invité au restaurant le soir, m’a payé le repas, ce qui est très gentil de sa part, puis on a continué à parler ensemble dans sa chambre à l’hôtel. L’homme est sympathique, mais il marche complètement à côté de ses pompes sur le plan spirituel. Il croit que Wojtyla et Ratzinger sont de vrais papes mais pas Bergoglio, toutes sortes d’imbécilités. Je ne suis pas parvenu à la convertir, - je n’avais que deux, trois heures - mais en ce qui concerne l’histoire du saint pape et du grand monarque, j’ai fait sur lui une forte impression, puisqu’il a repris par la suite mes propos. Il ne prenait toutefois dans ce que je lui enseignais que ce qui lui plaisait, ce qui est le propre de l’hérétique de ne prendre de la sainte Doctrine que ce qui lui convient. Il est passé sur une chaîne de télévision d’internet pour défendre ses idées sur la fin des temps, et il s’est fait applaudir et louangé par des mahométans. J’ai vu son émission le soir à sa demande. Rien que ces applaudissements par des incroyants condamnaient son exposé. Je suis au regret de te dire qu’il n’a pas vraiment la Foi catholique, et que c’est un apostat qui s’imagine seulement avoir gardé la véritable Foi catholique, mais qui ne l’a pas. Il tient sans arrêt des propos insensés dans ses articles, le dernier article en date que j’ai lu, concernait Enoch et Elie. Le gars est complètement cinglé, voilà ce qu’il dit « Explication littérale : les deux témoins sont l’Islam et le Sionisme ». Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Il fait partie de ces gens qui croient encore à toutes les histoires ridicules de Léo Taxil. Il est complètement « allumé », disjoncté, mais c’est une folie douce, c’est-à-dire que socialement il se tient bien, apparaît normal. Il attire beaucoup de monde sur ses articles, dans ses émissions, alors qu’il est vide de toute connaissance véritable. La raison à cela, c’est qu’il absorbe toutes les idées les plus subversives, et que les gens sont sans boussole, ne connaissent plus l’Evangile, et qu’ils s’y retrouvent dans son caca ! Il faut prier pour sa conversion, mais ce n’est pas gagné d’avance, car son armure ne laisse pas passer la grâce qui le sauverait. Si j’écrivais autant de bêtises que lui, je ne pourrais plus me regarder dans une glace. J’aurais trop honte ! Mais lui pas, et les gens ne lui rendent pas service en le flattant. Ce qu’il mériterait, c’est qu’on le secoue et qu’on le corrige sévèrement ! Il incarne à mes yeux, la pseudo-tradition, tout ce dont j’ai horreur. Je pourrais l’humilier en intervenant publiquement, en démontrant le vide de ses opinions et en mettant en lumière toutes les erreurs grossières qu’il commet, mais le problème, c’est que je n’ai pas beaucoup de temps et que je me demande s’il en vaut la peine. Il est vraiment atteint. Le convertir m’apparaît être une tâche énorme.
PS : quand Notre Dame de la Salette dit « Rome (…) perdra la foi et deviendra le siège de l’antéchrist », il faut entendre par l’antéchrist, trois choses, un peuple antéchrist et une antipapauté antéchristique à la tête de ce peuple ( comprenant le sosie de Paul VI ), et Wojtyla dans la mesure où ce dernier surpasse en iniquité tous les antipapes.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents